Les rois de l'impro !!!

Depuis le début de la crise de la COVID nous assistons à une improvisation au jour le jour dans les diverse mesures prises par le Gouvernement et cela se double...

LES  ROIS  DE  L’IMPRO !!!

 

Depuis le début de la crise de la COVID nous assistons à une improvisation au jour le jour dans les diverses mesures prises par le Gouvernement et cela se double par une multiplication des comités et des conseils et un déferlement dans les médias de tout ce que notre pays compte de virologues, d’infectiologues de spécialistes divers et de médecins et, comme presque toujours, chacun a un avis un peu différent de celui qui intervient sur un chaine concurrente ou un autre journal. On fait du vent pour masquer notre totale impréparation et la grande indécision qui règne au plus haut sommet de l’État.

La campagne de vaccination n’échappe pas aux critiques et avec raison, car là aussi nous assistons à une vraie pagaille car rien n’avait été préparé. La priorité donnée aux plus de 75 ans et aux personnes atteintes de maladies graves se heurte au petit nombre de centre de vaccination et il n’est pas rare que les personnes concernées doivent faire 40, 50 voire 100 km pour aller se faire vacciner alors même qu’elles ont très souvent des problèmes de déplacement. Les vaccinodromes sont très utiles pour une vaccination de masse, mais pas adaptées pour une population ayant des problèmes sopécifiques. Il semble bien que nous nous n’étions pas loi de la vérité quand le 31 décembre dernier nous écrivions que le gouvernement attendait la venue sieur le marché du vaccin AstraZeneka plus facile à utiliser, d’autant que celui de Sanofi  privilégié par l’Elysée, s’était crashé en plein vol !

Sinon comment comprendre la pagaille que nous connaissons depuis presqu’un an ?

Ces jours-ci on parle du passeport vaccinal et de la vaccination obligatoire, deux problèmes réels qui mériteraient un approfondissement sérieux. Pour ce qui est de l’obligation vaccinale rappelons que c’est elle qui a permis d’enrayer puis d’éradiquer la tuberculose puis la polio. Alors devant un virus aussi mortel, cela mérite réflexion et il en est de même pour le passeport vaccinal même si comparaison n’est pas raison. Il y à là deux sujets à confier au nouveau comité Théodule mis en place par l’Elysée.

 

J.M. 17.01.21

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.