ça ne paut pas marcher

Pour ce qui est de l'UE, c'est la règle de l'unanimité qui bloque toute évolution positive. xxxx183 l'ONU c'st le droit de veto részervé aux membres permanents du Conseil de Sécurité qui interdit toutes décisions.

ÇA  NE  PEUT  PAS  MARCHER …

 

Pour ce qui est de l’UE, c’est la règle de l’unanimité qui bloque toute évolution positive. À l’ONU c’est le droit de veto réservé aux membres permanent du Conseil de Sécurité qui interdit toutes décisions. Mais encore faudrait-il que les décisions puissent être appliquée et là faut pas rêver car ce sont les « grands » qui font la loi et on se souvient de la grosse baffe pour ne pas dire le camouflet imposé à la France par les USA lors de la deuxième guerre d’Irak lorsque nous avons mis notre veto à ce conflit et BUSH fils est passé outre sans que l’ONU ne lève le petit doigt. Une grande partie du désordre actuel dans cette partie du monde découle de cette guerre et nous l’oublions un peu trop vite.

S’agissant du conflit israélo-palestinien, il y a aux USA, une étrange alliance objective entre les chrétiens évangéliques et la diaspora juive qui empêche toute action politique constructive.

Il suffit de comparer les cartes datant de 1948, à la création de l’état d’Israël et celles d’aujourd’hui, on se rend compte que l’objectif de toujours est de retrouver le Grand Israël et les signatures et les accords quels qu’ils soient, ne feront pas bouger la ligne d’un iota. Il y aura toujours quelqu’un quelque part, de part ou d’autre, manipulé ou pas, pour remettre du charbon afin de relancer la machine infernale du conflit car les intérêts sont divers, variés et souvent objectivement confluant.

Depuis 1948, de conquêtes militaires en colonies sauvages ou autorisées par Tel Aviv, l’objectif est de léopardiser la Cisjordanie afin de rendre toute solution à deux pays invivable car cela cristalliserait une situation dont Tel Aviv, maintenant Jérusalem, ne veut à aucun prix.

Rappelons que le conflit actuel a pour élément déclencheur l’expulsion d’une vingtaine de familles arabes de leurs logements dans la partie arabe de Jérusalem au profit de colons juifs suivis de l’invasion de la mosquée Al Aqsa par la police avec lancement de grenades à l’intérieur de l’édifice religieux. Deux actions provocatrices qui allaient obligatoirement mettre le feu aux poudres. Nous ne devons aps occulter le fait que les leaders du Hamas, du Fatah et le Premier Ministre israélien avaient tous les trois des objectifs personnels dans cet affrontement  qui continuera jusqu’à ce que ces objectifs soient atteints.   

Personne ne veut vraiment de la solution à deux états et Israël encore moins que tout le monde, mais on continue de l’agiter, cela évite de se saisir des vraies solutions.

La seule solution, comme nous ne cessons de le répéter, est celle d’un pays unique pour deux peuples et trois religions. Je l’avais appelé « Le pays du Livre » puisque les trois religions se réfèrent aux mêmes origines, mais comme il y a déjà des « accords d’Abraham » pourquoi ne pas appeler ce pays « le pays d’Abraham » ?

 

J.M. 17.05.21

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.