Amish et lampes à huile

E. MACRON, une fois de plus, a cédé à son habitude de traiter avec mépris et arrogance nos concitoyens en rejetant brutalement les conclusions de la Conférence Citoyenne sur le Climat...

AMISH ET LAMPES À HUILE

E. MACRON, une fois de plus, a cédé à son habitude de traiter avec mépris et arrogance nos concitoyens en rejetant brutalement les conclusions de la Conférence Citoyenne sur le Climat qui avait émis des réserves sur l’implantation de la 5G.

Ce mépris présidentiel est inadmissible et indigne de la fonction et surtout très mal venu.

En effet nous avons encore une bonne dizaine de millions de concitoyens qui n’ont pas accès ou de façon très dégradée, au réseau et sont de ce fait exclus de la « start-up nation » si chère à notre président.

Bizarrement ce sont les mêmes personnes qui, d’intempéries en intempéries, d’inondation en chutes de neige et tempêtes, subissent les coupures de courant. L’incompétence des gouvernements successifs a fait qu’ils ont toujours refusé de contraindre EDF à enterrer les lignes desservant ces « coins perdus » tout comme ils se refusent à contraindre les détenteurs des fréquences, à installer les antennes nécessaires de façon à couvrir non 90% des utilisateurs, mais 100% du territoire, DOM TOM compris. Avant de développer la 5G, il faudrait peut-être que tout le monde puisse simplement accéder au réseau dans de bonnes conditions.

En se refusant à être contraignant, l’exécutif oblige une grande partie de nos concitoyens à vivre comme les amish et à utiliser les lampes à huile en cas de coupure de courant.

En ce qui concerne EDF, les milliards sont consacrés à l’expansion à l’international et ce sont au moins 23 pays qui font saliver le fournisseur historique : Royaume Uni, Belgique, Italie, USA, Brésil, Chine, Inde etc. C’est évidemment plus rentable que le hameau perdu de Lozère !

Nous pouvons prendre le pari que cet hiver, comme tous les ans il faudra dans certains coins de France, ressortir les lampes à huile et faire des réserves de pétrole lampant, de piles et de bois de chauffage !

Par ailleurs, le mépris exprimé par le Président dans son expression concernant les amish, une population qui a longtemps vécue en Alsace sous l’appellation de « mennonites » avant d’émigrer aux USA, montre son inculture et un profond mépris de classe. Ce faisant il pratique une vraie « distanciation sociale » !!!

Monsieur le Président, contrairement à vos affirmations, vous n’aimez ni les Français, ni la France dont vous ne connaissez pas l’Histoire, et vous dissimulez cette méconnaissance sous un vernis d’intellectualisme. Vous continuez votre action de clivage de la société, contrairement à l’enseignement de Paul RICOEUR dont vous vous vantez d’avoir été l’assistant.

 

J.M. 18.09.20

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.