jean munch
Abonné·e de Mediapart

761 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 août 2021

Histoire de bulles

Avec la bénédiction de V. POUTINE, la Russie vienbt de pondre un texte ...

jean munch
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

HISTOIRE  DE  BULLES …

Avec  la bénédiction de V. POUTINE, la Russie vient de pondre un texte qui prévoit que seul le vin effervescent produit en Russie aurait droit à cette appellation dans ce pays, les autres devront s’appeler « vin effervescent ».

Il s’agit là d’une remise en cause de la protection des appellations d’origine même si les accords sur ce sujet sont en discussion depuis des décennies, à moins qu’il ne s’agisse que d’une manœuvre de diversion ou tout simplement une pique dans les relations franco-russes histoires de montrer qu’on peut « embêtera » notre pays de mille et une manière.   

Mais nous pouvons répondre en sortant un texte miroir qui réserve, en France, par exemple l’appellation « caviar »  aux seuls œufs d’esturgeons produits dans notre pays où l’esturgeon était pêché depuis des millénaires, le caviar d’origine russe et d’ailleurs devant dorénavant s’appeler « œufs de poissons ».

Bien entendu, simultanément, et par des discussions bilatérales rapides et de pure forme  avec les autres pays producteurs, on autorisera les autres caviars à reprendre cette appellation.

Et qu’on ne vienne pas argumenter avec des textes bruxellois, car le champagne est une production exclusivement française qu’il nous appartient de défendre sans céder, même sur une virgule !

Pour faire bonne mesure, on peut étendre cette riposte à tous les produits importés de Russie et dont nous avons l’équivalent en France, mais si nous ne réagissons pas de façon rapide et efficace à ce genre de remise en cause, on peut aller se coucher !

Il n’est pas exclu que la Chine suive le chemin ouvert par V. POUTINE d’autant que son entrée sur le marché du vin et des alcools est fortement appuyée par Pékin et comme d’habitude, nous leurs apprenons tout et nous allons jusqu’à leurs vendre nos vignobles car ni AIRBUS ni le TGV ne nous servi de leçon !

J.M. 22.08.21  

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gauche(s)
Union de la gauche : un programme pour mettre fin au présidentialisme
Jean-Luc Mélenchon et ses alliés de gauche et écologistes ont présenté le 19 mai leur programme partagé pour les élections législatives, 650 mesures qui jettent les bases d’un hypothétique gouvernement, avec l’ambition de « revivifier le rôle du Parlement ». 
par Mathieu Dejean
Journal
Écologie politique : ce qui a changé en 2022
Les élections nationales ont mis à l’épreuve la stratégie d’autonomie des écologistes vis-à-vis de la « vieille gauche ». Quel dispositif pour la bifurcation écologique, comment convaincre l'électorat : un débat entre David Cormand, Maxime Combes et Claire Lejeune.  
par Mathieu Dejean et Fabien Escalona
Journal — France
À Romainville, un site industriel laissé à la spéculation par la Caisse des dépôts
Biocitech, site historique de l’industrie pharmaceutique, a été revendu avec une plus-value pharaonique dans des conditions étranges par un promoteur et la Caisse des dépôts. Et sans aucune concertation avec des élus locaux, qui avaient pourtant des projets de réindustrialisation. 
par Romaric Godin
Journal
Huile de palme : les pays producteurs pris au piège de l’envolée des prix
L’Indonésie et la Malaisie produisent 85 % de l’huile de palme. Avec une demande qui ne cesse de grimper, ses prix connaissent aujourd’hui des records historiques. Mais les deux pays n’en profitent guère, confrontés à des problèmes structurels internes. 
par Gabrielle Maréchaux

La sélection du Club

Billet de blog
L'effondrement de l'écologie de marché
Pourquoi ce hiatus entre la prise de conscience (trop lente mais réelle tout de même) de la nécessité d’une transformation écologique du modèle productif et consumériste et la perte de vitesse de l’écologie politique façon EELV ?
par jmharribey
Billet de blog
Reculer les limites écologiques de la croissance… ou celles du déni ?
« À partir d’un exemple, vous montrerez que l’innovation peut aider à reculer les limites écologiques de la croissance ». L' Atécopol et Enseignant·es pour la planète analysent ce sujet du bac SES, qui montre l’inadéquation de l’enseignement des crises environnementales, et les biais de programmes empêchant de penser la sobriété et la sortie d’un modèle croissantiste et productiviste.
par Atelier d'Ecologie Politique de Toulouse
Billet d’édition
Pour une alimentation simple et saine sans agro-industrie
Depuis plusieurs décennies, les industries agro-alimentaires devenues des multinationales qui se placent au-dessus des lois de chaque gouvernement, n’ont eu de cesse pour vendre leurs produits de lancer des campagnes de communication aux mensonges décomplexés au plus grand mépris de la santé et du bien-être de leurs consommateurs.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier