Article 24

Il y a quelques jours l'exécutif a défendu le droit à la caricature...

ARTICLE  24

 

Il y a quelques jours tout l’exécutif a défendu le droit à la caricature voire au blasphème. Puis, à peine quelques jours plus tard, on met à l’ordre du jour de l’Assemblée Nationale, la discussion et le vote d’une loi comportant dans son article 24 une atteinte comme jamais, aux droits de la presse et plus largement au droit d’informer. Notre Président qui veut faire de la France une Start Up Nation veut réglementer l’usager des smartphones, certainement un élément de plus pour illustrer son slogan du « en même temps ».

Il ne s’agit là que d’une incohérence de plus de la part d’un exécutif qui en a fait sa marque de fabrique. À ce petit jeu il risque fort de se prendre un jour les pieds dans le tapis de ses contradictions.

 

  1. M. 25.11.20

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.