EXIGENCE - 3

Parmi les exigences qui doivent être les nôtres, la plus importante est certainement celle de la vérité.

EXIGENCE – 3

 

Parmi les exigences qui doivent être les nôtres, la plus importante est certainement celle de la vérité. Dès le 29 février et de façon plus précise le 08 mars, nous nous inquiétions de la réalité du terrain et de celle des chiffres annoncés officiellement. Pour connaître l’évolution d’une épidémie, il est primordial de la suivre pas à pas grâce à une campagne massive de détection. Cette possibilité nous étant interdite en raison d’un insuffisance dramatique de moyens en tests, révélateurs, machines d’analyse et de laboratoires mais aussi de l’absence de la volonté de savoir, les autorités ont décidé de ne tenir compte que des chiffres provenant des hôpitaux tant pour ce qui est des décès que des malades gravement atteints et sous respirateurs. Passés par profits et pertes, les asymptomatiques pourtant hyper contaminants, les contaminés légers qui ont fon

t de l’automédication avec du paracétamol, idem pour ceux qui sont allés chez leur médecin qui les a renvoyés chez eux avec un confinement à domicile mais qui n’ont pas été testés.

Pour les décès ne sont pas pris en compte les décès dans les EHPAD, ou ceux décédés à domicile, ni ceux décédés à l’hôpital sans avoir été testés ni ceux dont le covid n’aura été qu’un facteur aggravant..

En fait, les autorités ignorent totalement l’importance réelle de l’épidémie et elles ne peuvent la suivre qu’à la trace laissée par l’émergence des nouveaux cas. Cette absence de renseignements interdit toute prévisibilité sur l’évolution du phénomène, toute anticipation, ce qui est dramatique. En fait nous pratiquons de facto une immunité de groupe et la seule arme disponible est le confinement…mis à mal par les exigences du Gouvernement afin de maintenir une activité économique sélective.

Au minimum il faut demander aux médecins de ville et à tous les organismes de santé de faire l’inventaire des personnes atteintes, peu ou prou, depuis le 01 février. Idem pour les décès.

 

J.M. 27.03.20

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.