transports aériens

Orly vient de rouvrir et c'est l'occasion de quelques réflexions...

TRANSPORT AÉRIEN

 

Orly vient de rouvrir et c’est l’occasion de quelques réflexions sur le transport aérien dans notre pays.

La proposition visant à supprimer les lignes intérieures dès lors qu’elles sont concurrencées par le rail est une bonne idée, mais comme toujours il y a un os car là aussi comme toujours, les promoteurs de cette proposition « oublient » les inconvénients, en l’occurrence le fait qu’un nombre non négligeable de ces vols intérieurs sont à destination d’un vol international.

Or il n’y a rien d’organisé pour relier directement et rapidement les gares ferroviaires avec les aérogares d’autant que les premières sont au cœur des villes ce qui est un avantage réel, alors que les autres sont à la campagne par nécessité.

Alors, soyons intelligents et organisons des liaisons directes et rapides entres gares et aérogares par un système de navettes ferroviaires rapides afin de favoriser des déplacements à la fois vertueux et non pénalisants.

Un petit chantier urgent, profitable pour tous et nécessaire pour ne pas dire indispensable.

Par ailleurs et afin d’étendre le réseau ferroviaire rapide, il faudrait peut-être penser à remplacer les rames intercités par des rames « pendolino » fabriquées par ALSTOM et qui, sans être au format TGV ont, de par leur technologie spécifique, la possibilité d’augmenter significativement leur vitesse commerciale pour des aménagements minimes des voies utilisées.

Ces rames « pendolino » devraient prioritairement équiper les lignes transversales comme celles de Lyon Bordeaux, Paris Clermont Perpignan ou Lyon Nantes Brest, afin d’en augmenter l’attrait tout en favorisant les régions traversées un peu « oubliées » par le ferroviaire.

 

J.M. 26.06.20

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.