jean munch
Abonné·e de Mediapart

670 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 sept. 2021

Pénurie et spéculation

le monde économique s'émeut des retards de livraison de certaines pièces et fournitures dont les fameuses puces électroniques dont l'absence...

jean munch
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

PÉNURIE  ET  SPÉCULATION

Le monde économique s’émeut des retards de livraison des certaines pièces et fournitures dont l’absence met en stand bye les chaines de productions.

En fait, cette désorganisation met en avant une faiblesse du principe du flux tendu, reconnu comme la panacée dans la production industrielle moderne.

Une rupture de production d’une usine peut fort bien se répandre comme une toile d’araignée et les retards et arrêts de production se multiplier et se propager sur l’ensemble du monde économique et boursier. En fait il s’agit d’une mauvaise analyse et mise en œuvre de cette doctrine du flux tendu qui a totalement ignorée les aléas du monde actuel.

Comme nous le vivons, ces imprévus peuvent être d’origine climatique, politique ou sanitaire et leur non prose en compte se paye cash.

Comme trop souvent dans notre monde dominé par la finance, il s’agit de la lutte quasi permanente entre les « saltimbanques » et les « géomètres » mise en évidence lors de la privatisation de TF1 il y a déjà de nombreuses décennies. Aujourd’hui on dirait entre les logisticiens qui savent organiser une chaine d’approvisionnement pérenne, et les financiers qui estiment que les stocks coutent cher. Cela s’est vu avec la dissémination de notre stock stratégique de masque chirurgicaux dont la gestion avait été estimée trop couteuse par certains dont les « spécialistes » de la Cour des Comptes.

En fait tout bon logisticien sait qu’il est indispensable de mettre en place des stocks de précaution destinés à effacer, autant que faire se peut, les aléas d’approvisionnement. Peut-on imaginer une armée partant en guerre sans que ses stocks de munitions, carburant et  matériels soient adaptés ?

Il est urgent de revoir le principe du flux tendu afin de l’adapter aux donnes du monde réel.

L’autre grand problème est la fièvre spéculative qui a saisi le monde dans presque tous les domaines et plus particulièrement dans celui de l’alimentation.

Ainsi la loi de l’offre et de la demande toujours mise en avant, n’est-elle qu’un leurre destiné à masquer les manœuvres des uns et des autres.

La pénurie alimentaire n’est pas réelle au niveau mondial, même si ponctuellement cela peut s’avérer exact. Les diverses parties prenantes ont vite fait de monter en épingle un phénomène climatique et de le généraliser afin de provoquer des mouvements d’achats de précaution ce qui vide les rayons des magasins, enclenchant ainsi la mise en œuvre de cette loi de l’offre et de la demande et la hausse des prix.

On nous parle d’un manque de papier de toilette et dans les magasins les étagères se vident alors que chez les recycleurs de papier, les stocks sont au plus haut !

Il nous vient en mémoire un reportage fait chez un céréalier français dont la première occupation de la journée, juste après son petit déjeuner, était de consulter le cours du blé sur le marché mondial afin de savoir s’il allait déstocker ou non ses réserves! 

Les pénuries sont quasiment toujours organisées par ceux qui vivent de la spéculation et on l’a vu lors de début de la pandémie lorsque les cargaisons de masques se renégociaient sur les tarmacs des aéroports !  Et ceci est vrai pour pratiquement tous les produits.   

En France nous avions un organisme chargé de réguler les stocks et les prix des céréales,  l’ONIC, mais il gênait fortement les spéculateurs et le monde financier en général, alors on l’a supprimé.

Les « coups de Bourse » touchent bien évidemment les productions agricoles africaines comme le café, le cacao, l’arachide et autres, au grand détriment des producteurs locaux dont les revenus sont tributaires des volontés spéculatives des uns et des autres.

Beaucoup trop souvent les pénuries sont artificielles nous appelons de tous nos vœux la mise en place d’un organisme international destiné à faire échec, réellement, à la spéculation au moins sur les produits alimentaires.   

En Australie, les financiers ont même réussi à financiariser l’eau des fleuves et des rivières et les grandes compagnies du secteur aimeraient bien que cela soit généralisé.

Souvenons-nous qu’il y a quelques dizaines d’années « big pharma » a voulu breveter le vivant et cette affaire n’est pas complètement réglée.

À nous de veiller et de réagir.

J.M. 29.09.21

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
En Pologne, les migrants toujours en quête de protection
Plusieurs centaines de migrants ont tenté d’entrer en Pologne la semaine dernière. Dans la forêt située côté polonais, activistes et médecins bénévoles croisent toujours des familles ou hommes seuls, traumatisés et transis de froid, qu’ils aident du mieux qu’ils peuvent. En parallèle, des avocats se mobilisent pour faire respecter le droit d’asile.
par Nejma Brahim
Journal — France
Élections étudiantes : le débat
Alors que les élections du Crous ont lieu du 6 au 10 décembre, quatre des principales organisations étudiantes débattent dans « À l’air libre » sur les sujets essentiels pour près de 3 millions d’étudiants en France : précarité, logement, alimentation... Sur notre plateau, Mélanie Luce, présidente de l’UNEF, Jacques Smith, président de l’UNI, Paul Mayaux, président de la FAGE, et Naïm Shili, secrétaire national de L’Alternative.    
par à l’air libre
Journal — France
La justice révoque le sursis de Claude Guéant, le procès des sondages de l’Élysée rouvert
La justice vient de révoquer en partie le sursis et la liberté conditionnelle dont l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait bénéficié après sa condamnation dans le scandale des « primes » du ministère de l’intérieur. Cette décision provoque la réouverture du procès des sondages de l’Élysée : le tribunal estime que Claude Guéant n’a peut-être pas tout dit lors des audiences sur sa situation personnelle.
par Fabrice Arfi et Michel Deléan
Journal — France
La visite du ministre Lecornu a renforcé la colère des Guadeloupéens
Le barrage de La Boucan est l'une des places fortes de la contestation actuelle sur l’île. À Sainte-Rose, le barrage n’est pas tant tenu au nom de la lutte contre l’obligation vaccinale que pour des problèmes bien plus larges. Eau, chlordécone, vie chère, mépris de la métropole... autant de sujets que la visite express du ministre des outre-mer a exacerbés.
par Christophe Gueugneau

La sélection du Club

Billet de blog
Pas de paix sans avoir gagné la guerre
« Être victime de », ce n’est pas égal à « être une victime » au sens ontologique. Ce n’est pas une question d’essence. C’est une question d’existence. C’est un accident dans une vie. On est victime de quelque chose et on espère qu'on pourra, dans l’immense majorité des cas, tourner la page. Certaines s’en relèvent, toutes espèrent pouvoir le faire, d’autres ne s’en relèvent jamais.
par eth-85
Billet de blog
Effacement et impunité des violences de genre
Notre société se présente volontiers comme égalitariste. Une conviction qui se fonde sur l’idée que toutes les discriminations sexistes sont désormais reconnues et combattues à leur juste mesure. Cette posture d’autosatisfaction que l’on discerne dans certains discours politiques traduit toutefois un manque de compréhension du phénomène des violences de genre et participe d’un double processus d’effacement et d’impunité.
par CETRI Asbl
Billet de blog
Ensemble, contre les violences sexistes et sexuelles dans nos organisations !
[Rediffusion] Dans la perspective de la Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes, un ensemble d'organisations - partis et syndicats - s'allient pour faire cesser l'impunité au sein de leurs structures. « Nous avons décidé de nous rencontrer, de nous parler, et pour la première fois de travailler ensemble afin de nous rendre plus fort.e.s [...] Nous, organisations syndicales et politiques, affirmons que les violences sexistes et sexuelles ne doivent pas trouver de place dans nos structures ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Les communautés masculinistes (1/12)
Cet article présente un dossier de recherche sur le masculinisme. Pendant 6 mois, je me suis plongé dans les écrits de la manosphère (MGTOW, Incels, Zemmour, Soral etc.), pour analyser les complémentarités et les divergences idéologiques. Alors que l'antiféminisme gagne en puissance tout en se radicalisant, il est indispensable de montrer sa dangerosité pour faire cesser le déni.
par Marcuss