Promesse présidentielles

Il nous avait promis une vaste campagne de dépistage de la covid avec 700 000 test par semaine.

PROMESSES PRÉSIDENTIELLES

 

Il nous avait promis une vaste campagne de dépistage de la covid avec 700 000 tests par semaine.

Nous en sommes loin, très, très, loin. En fait il s’agissait de faire mieux que nos voisins germains, or nous n’avons réussi qu’à nous ridiculiser avec ces effets d’annonces qui devaient « rassurer la populace qui grondait aux grilles du palais » devant l’incurie, les mensonges et les voltes face gouvernementales.

En réalité ces tests avaient pour buts de détecter les cas positifs et ainsi d’alimenter et de justifier la mise en place du dispositif de traçage « stopcovid ». Pour des raisons comptables, à 54 € le test la semaine à 700 000 tests revenait à 37,8 millions €, on s’est contenté de tester là où des cas positifs ont été signalés. Avec l’abandon de l’objectif des 700 000 tests par semaine, le stopcovid perd de sa substance et de sa légitimé revendiquée par les élus qui l’ont voté, justifiant par là les objections de ceux qui ont affirmé qu’il servait de Cheval de Troie à des déclinaisons diverses et variées dans les années à venir. En effet, si l’outil est là pourquoi ne pas s’en servir !

 

J.M. 30.05.20

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.