Les anti-missiles américains Patriot mis en difficulté par de simples drones

Les Etats-Unis ont vendu de nombreux anti-missiles Patriot à divers alliés, au sein de l'Otan et dans les pays du Golfe. Les acquéreurs de ces systèmes, qui coûtent fort cher, comptent sur eux pour se défendre contre d'éventuels missiles balistiques, notamment russes et chinois, voire iraniens.

 

Néanmoins on vient d'apprendre qu'un de ces anti-missiles, utilisé par l'armée de l'Arabie saoudite pour protéger son quartier général dans la province de Mar'rib au Centre Yémen, vient d'être détruit le 22 février par les Houthis.

Ceux-ci ont utilisé vraisemblablement des drones nommés “Qasef-1” . Il s'agit d'une copie du drone iranien “Ababil-2” armé d'une tête emportant 30 Kg d'explosifs https://fr.wikipedia.org/wiki/Ababil. De tels drones, réalisés en bois et dotés d'une propulsion simple, sans moyens précis de géolocalisation, ne peuvent être efficaces que lancés à plusieurs en escadrille. Ils peuvent alors saturer les moyens de détection avancés utilisés par les stations Patriot. 

Une attaque identique avait été conduite précédemment contre l'armée saoudienne dans la province de Taiz

Rappelons que le Patriot MIM-104 est un système de missile sol-air à moyenne portée construit par la firme Raytheon et utilisé par l'armée américaine. Il a remplacé le MIM-14 Nike-Hercules dans la défense anti-aérienne de haute et moyenne altitude dans l'arsenal de l'armée des États-Unis.

Il assure désormais le rôle de plateforme anti-missile balistique. Il combine un système avancé de missile d'interception anti-aérienne et l'un des radars les plus performants de ceux utilisés pour poursuite des cibles.

Le fait qu'il puisse être mis hors service par des groupes militants, tels que ceux déployés par les Houthis au Yémen, utilisant de simples drones de fabrication quasi-artisanale, fera certainement réfléchir tous les gouvernements. Dans des pays incapables de maitriser la prolifération djihadiste, ce ne seront pas seulement des Patriots qui pourraient être neutralisés, mais des équipements et installations beaucoup plus vitales.

Références 
https://southfront.org/houthi-forces-use-uavs-against-saudi-patriot-anti-aircraft-weapon-systems/

Voir aussi https://southfront.org/houthis-reportedly-destroyed-saudi-arabias-patriot-air-defense-system-in-western-yemen/

 Plus généralement voir
http://www.spacewar.com/reports/Unclassified_version_of_new_report_predicts_small_drone_threats_to_infantry_units_999.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.