Poutine. Les nouvelles armes russes sont prêtes à l'emploi

Comme l'on pouvait s'y attendre, Vladimir Poutine, précédemment suspecté de faiblesse à l'égard des Etats-Unis, montre qu'il n'en est rien. Dans un discours public le 20 février, commentant le retrait unilatéral des Etats-Unis du traité dit INF, il a indiqué que la Russie mettrait en place ses nouvelles armes hypersoniques en les dirigeant vers des objectifs situés sur le territoire américain.

Ceci en riposte au déploiement de nouveaux missiles à portée intermédiaire auquel Washington devrait procéder à la frontière russe, en mer ou sur le territoire des pays de l'Otan.

De l'avis même des experts militaires américains, ceux-ci, comme nous l'avions précédemment relaté, ont constaté que les nouveaux missiles hypersoniques russes ne pourraient pas être arrêtes par les barrages anti-missiles américains. D'ores et déjà, le Zircon se déplace à 9 fois la vitesse du son, dispose d'une portée d'environ 500 km et peuvent être dotés d'une charge nucléaire. Il peut être lancé d'une base à terre, d'un sous-marin ou d'un avion.

Vladimir Poutine avait précédemment révélé que la Russie procédait à des essais finaux du missile de croisière Burevestnik et du drone sous-marin à propulsion nucléaire le Poseidon.

Faut-il s'inquiéter de ces nouvelles armes russes et de leur mise en place progressive. Nous ne le pensons pas. Poutine s'est clairement engagé à ne les utiliser qu'en réponse à une attaque américaine. On peut espérer que le complexe militaro-politique des Etats-Unis, qui ne cesse de pousser Donald Trump à des actions militaires contre Moscou, en tiendra compte et n'engagera rien de tel. Sinon ce serait, comme dans le domaine parallèle des ICBM, une destruction mutuelle assurée. La Russie se borne à mettre en œuvre le vieil adage « Si vis pacem para bellum ».

Mais peut-on savoir ? L'irresponsabilité suicidaire de certains militaires est sans limites

Référence

RT. com Building Avangard hypersonic glider was like launching world's 1st artificial satellite -Putin


 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.