Ambiance printanière

Ce mercredi avait lieu, aux Estables, sur le versant alti-ligérien du Mont Mézenc, l’AG du Centre Haroun Tazieff. Comme nous avions prévu de démarrer tôt, puis d’enchaîner sur une marche digestive dans des endroits bien typiques de ce massif volcanique, j’étais monté de Lyon dès mardi après-midi, afin de dormir chez moi après avoir eu le temps d’allumer un chauffage.

Dès mon arrivée je reçus le premier signe de l’arrivée du printemps avec un joli nid de bergeronnette garni de six œufs entre la fenêtre de mon bureau et son volet (Dans lequel je laisse exprès un trou afin que, chaque année, les bergeronnettes puissent venir y nicher au calme).

 © Jean-Paul Bourgès © Jean-Paul Bourgès

Dans les prés autour abondaient les jonquilles, encore relativement rases sur le sol, ce qui est le signe qu’il n’y a pas si longtemps que la neige a définitivement disparu.

 © Jean-Paul Bourgès © Jean-Paul Bourgès

Entre des arbres encore sans feuille, mais au milieu d’une éclatante verdure, le Lignon déboule chargé de toute l’eau qui s’est accumulée lors de la récente fonte d’une neige qui fut très abondante cette année.

 © Jean-Paul Bourgès © Jean-Paul Bourgès

Au loin, dans une légère brume, les deux gardiens du Plateau, le Mont Gerbier de Jonc à gauche et le Mont Mézenc à droite (Et pas uniquement parce que Laurent WAUQUIEZ en a fait sa Roche de Solutré) nous rappellent qu’à l’époque où nos très lointains ancêtres peignaient les parois de la Grotte Chauvet, de ces volcans s’échappaient encore des coulées de lave.

 © Jean-Paul Bourgès © Jean-Paul Bourgès

Cette petite promenade m’avait préparé à cette AG qui fait le pont entre nos origines et notre futur qu’il faut concevoir autour d’une animation du territoire par un tourisme intelligent et le maintien au pays du plus grand nombre possible de ses habitants dont l’action protège une nature, à la fois relativement sauvage et pourtant entretenue. C’est tout l’objet du Géopark dont le CHT tient à être un acteur et dont je reparlerai prochainement.

Après l’AG tenue ce matin à la mairie des Estables, nous avons pris notre repas à l’auberge « La table de Vallès » à Chaudeyrolles (Petit clin d’œil à notre ami VINGTRAS).

 © Jean-Paul Bourgès © Jean-Paul Bourgès

Enfin une courte marche au pied du Mézenc nous a emmenés au bord d’un endroit typique de ce massif volcanique où Frédéric LAVACHERY nous a fait bénéficier des connaissances géologiques pour lesquelles il s'est passionné comme son père, Haroun TAZIEFF, savait le faire au point de se faire détester par la nomenklatura politico-scientifique.

 © Jean-Paul Bourgès © Jean-Paul Bourgès

Jean-Paul BOURGÈS 6 mai 2015

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.