Elle rayonne de bonheur !

Regardez bien cette photo. Il ne s’agit pas d’une gravure de mode ou d’une actrice nominée aux Oscars … c’est le visage de l’Union Européenne sur la scène mondiale.

Federica MOGHERINI, responsable de la diplomatie de l'UE Federica MOGHERINI, responsable de la diplomatie de l'UE

Cet air épanoui, ce sourire éclatant, le sentiment de plénitude qui émane d’elle, correspondent bien à la joie qu’elle éprouvait manifestement en annonçant, avec le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad ZARIF, que : « L'UE a adopté aujourd'hui le cadre législatif pour lever toutes ses sanctions économiques et financières liées au nucléaire ».

Ouf ! les Européens vont, enfin, pouvoir déployer leur business avec l’Iran, un pays aussi peuplé que l’Allemagne, dont les besoins sont énormes et les ressources de pétrole et de gaz encore plus énormes. Les perspectives économiques sont enthousiasmantes … et de nombreux hommes d’affaire en frétillent comme un chien-chien auquel on tend un no-nos.

Mais ce n’est pas le sourire de Federica MOGHERINI, chef de la diplomatie européenne, que j’aurais aimé voir s’étaler dans la presse. J’aurais préféré voir le sourire de toutes ces femmes, dont les mollahs cachent la tête dans un sac avant de les pendre … mais pour elles c’est trop tard et, pour celles qui attendent leur tour de se balancer au bout d’une corde, rien n’a été exigé des mollahs … et par conséquent rien n’a été obtenu.

En annonçant la finalisation de l’accord, qui réjouit tous les secteurs économiques, et qui précise le nombre exact de centrifugeuses que la République Islamique d’Iran peut conserver, aucune allusion ne fut même faite au record mondial que détient le régime des mollahs dans le nombre de condamnés à mort … pour des causes souvent insensées … ou même sans cause.

Cette ignominie nous attirera de grands malheurs … n’en doutons pas.

Jean-Paul BOURGÈS 19 octobre 2015

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.