Je suis sensible au son de la balalaïka !

C’est avec « Piccolo saxo et compagnie » que, dans le milieu des années cinquante, j’ai découvert cet étrange instrument à caisse triangulaire à la sonorité un peu acide et pourtant profonde. Ah ! l’âme russe !

J’écris ce billet un soir de « Fête de la musique » et ce qui contribua à mon éducation musicale (J’ai encore dans l’oreille la voix si chaude de François PERRIER qui nous contait la vie familiale des cordes, des cuivres …) m’a rappelé la découverte de cet instrument fait pour accompagner des soirées au chaud dans une isba tandis que le vent souffle à l’extérieur sur une plaine enneigée. Mais ça n’est pas le seul motif pour lequel je vous parle de balalaïka. A vrai dire je ne vous en parle même qu’en raison de la réception chaleureuse de Marine LE PEN, au Kremlin, par un proche de Vladimir POUTINE.

Le Figaro, que je n’ai jamais soupçonné d’opposition dogmatique aux régimes autoritaires et dont l’humour n’est pas la qualité première, rapporte que Serguei NARYCHKINE, un proche de Vladimir POUTINE, a fait à Marine LE PEN plein de compliments marqués par ce propos élogieux : «Vous êtes bien connue en Russie et vous êtes une personnalité politique respectée».

Marine LE PEN, si respectable que son immunité parlementaire européenne est en train de lui être retirée, a donc ensorcelé les Russes, quelques mois avant elle, c’était le fait de ce triste pitre qu’est Gérard DEPARDIEU.

Qu’a-t-elle donc dit ? Qu’a-t-elle donc fait pour mériter ce qu’elle doit sûrement considérer comme un honneur, à voir sa mine réjouie sur la photo publiée par Le Figaro ?

Elle a rappelé son opposition au « mariage pour tous » dans un pays qui réprime d’une façon de plus en plus brutale les homosexuels. Marine LE PEN aura-t-elle un jour la joie de savoir que les homosexuels sont obligés de porter un triangle rose en Russie, comme dans ces temps que Jean-Marie LE PEN considéra souvent comme un sommet de la Kultur européenne ? La « bande à POUTINE » a besoin de trouver des gens qui les approuvent … elle leur a apporté ce visa d’opprimer. Cпасибо (Merci … en Russe).

Mais elle ne s’est pas contentée de ce vieux fantasme bien classique à droite et à l’extrême-droite qui consiste « à casser du pédé », elle a aussi expliqué qu’en France seul le FN n’était pas hostile au soutien que la Russie apporte à ce grand humaniste qu’est Bachar El ASSAD. Bingo ! Et voila Vladimir POUTINE qui frétille. Puisqu’il vient de divorcer de Lioudmila, ne pourrait-il pas envisager de se remarier avec Marine ? Le compagnon de Marine, Louis ALIOT, assistait à l’entretien avec Serguei NARYCHKINE, probablement pour s’assurer que les effusions n’allaient pas trop loin dans le domaine affectif. Il est bien dommage que les accompagnateurs de Marine LE PEN n’aient pas aussi été chargés de lui dire que certaines effusions politiques pourraient choquer de « bons Français ».

Mais la plus sincère adhésion aux thèses de l’une par l’autre, c’est dans l’hostilité à l’Islam qu’elle s’exprime. Vladimir POUTINE rêve de traiter en esclaves les habitants de ces Républiques du Caucase, que les Tsar avaient colonisées et que l’actuelle Russie, qui renoue avec son passé orthodoxe, traite comme des chiens. Pour Marine LE PEN c’est un rêve qui s’étale là sous ses yeux … elle en bave d’admiration.

Pour oublier cette réception au Kremlin et à la Douma de notre grande démocrate, j’ai préféré écouter un morceau écrit pour la balalaïka. La Russie ne se limite pas à Vladimir POUTINE … pas plus que Marine LE PEN n’exprime l’âme française. Chassons ces cauchemars en écoutant de la musique … qui, seule, unit les peuples au lieu de les opposer.

Jean-Paul Bourgès 22 juin 2013

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.