Jean-Paul Bourgès
Retraité actif
Abonné·e de Mediapart

1336 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 mai 2015

Jean-Paul Bourgès
Retraité actif
Abonné·e de Mediapart

Minablement pendus à leurs abas noires

Jean-Paul Bourgès
Retraité actif
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Dans plusieurs billets j’ai déjà évoqué la situation de terreur que fait régner le régime des mollahs sur les Iraniens et, en particulier, le rythme auquel se succèdent les pendaisons, très souvent en public afin de bien impressionner ceux qui seraient tentés de mécontenter le régime comme ces hommes et ces femmes qu’ils pendent à des grues, des cages de foot, des balcons … après d’expéditifs procès.

Dédouanés par la perspective d’un accord en trompe l’œil relatif au développement de l’arme nucléaire par l’Iran, voyant dans les forces militaires et para-militaires d’Iran un moyen plus efficace de lutter contre Daesh que l’armée fantoche laissée derrière eux en Irak par les Américains, les occidentaux se ruent à Téhéran en se prosternant devant la robe noire (L'aba) des mollahs, ce qui leur évite de voir les pendus autour d’eux.

Le rythme atteint par les pendaisons officielles, sans  même l'accroître d’un nombre significatif, mais inconnu, d’exécutions « en douce », devrait permettre à l’Iran du souriant Hassan ROHANI un chiffre de l’ordre de mille cinq cents assassinés d’ici fin 2015.

Quelle productivité ! quelles perspectives bandantes … non pendantes … de développement commercial avec un pays aussi bien tenu !

La condition à remplir, bien sûr, pour concrétiser ces espoirs de marchés mirifiques, c’est, vous vous en doutez, de ne pas avoir la langue trop bien pendue. Et nos dirigeants se taisent donc en tournant le regard ailleurs … on ne fâche pas ceux qu’on fait en sorte de compter parmi ses fidèles clients !

Nos pays, en s’aplatissant ainsi devant d’ignobles bourreaux, nous rabaissent plus bas que terre. Nous vendons notre âme au diable … et, en plus, au bout du compte, l’Iran aura l’arme nucléaire, comme Ali KHAMENEI, le guide suprême, nous le laisse deviner avec son refus de l’inspection de tout site militaire iranien.

Jean-Paul BOURGÈS 25 mai 2015

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Squats, impayés de loyer : l’exécutif lance la chasse aux pauvres
Une proposition de loi émanant de la majorité propose d’alourdir les peines en cas d’occupation illicite de logement. Examinée à l’Assemblée nationale ce lundi, elle conduirait à multiplier aussi les expulsions pour loyers impayés. Une bombe sociale qui gêne jusqu’au ministre du logement lui-même. 
par Lucie Delaporte
Journal — Europe
Bombardements russes : « Il n’y a aucune cible ici, ce sont des maisons, des jardins ! »
À Dnipro, dans le sud de l’Ukraine, devant sa maison en ruines après une attaque de missile, l’infirmière Oxanna Veriemko ne peut que constater le désastre. Depuis le début de l’automne, la stratégie russe consistant à endommager les infrastructures fait de nombreuses victimes civiles. « Impardonnable », préviennent les Ukrainiens.
par Mathilde Goanec
Journal — Migrations
Arrivés en Angleterre par la mer, expulsés par charter : deux Albanais témoignent
En 2022, environ 12 000 Albanais auraient rejoint le Royaume-Uni, principalement par la Manche ou la mer du Nord, d’après Londres. Désormais, certains sont soumis à des expulsions en charter, quelques jours après leur arrivée. Plusieurs ONG et avocats s’inquiètent.
par Elisa Perrigueur, Jessica Bateman et Vladimir Karaj
Journal
Conditions de détention à Nanterre : l’État de nouveau attaqué en justice 
Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise doit examiner ce lundi un référé-liberté visant à remédier d’urgence à « l’état d’indignité permanent et endémique au centre pénitentiaire des Hauts-de-Seine ». Les requérants dénoncent « l’inertie manifeste des autorités ». 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac
Billet d’édition
Bifurquer : le design au service du vivant
15 ans d'évolution pour dériver les principes du design graphique vers une activité pleine de sens en faveur du vivant. La condition : aligner son activité professionnelle avec ses convictions, l'orchestrer au croisement des chemins entre nécessité économique et actions bénévoles : une alchimie alliant pour ma part, l'art, le végétal, le design graphique et l'ingénierie pédagogique.
par kascroot
Billet de blog
Bifurquons ensemble : un eBook gratuit
L’appel à déserter des étudiants d'AgroParisTech nous a beaucoup touchés, par sa puissance, son effronterie et l’espoir en de nouveaux possibles. C’est ainsi qu’au mois de mai, Le Club de Mediapart a lancé un appel à contribuer qui a reçu beaucoup de succès. Nous vous proposons maintenant ce livre numérique pour mettre en lumière la cohérence de toutes ces réflexions. Un eBook qui met des mots sur la révolte des jeunes qui aujourd’hui s’impatientent de l’inaction gouvernementale et qui ouvre des pistes pour affronter les désastres écologiques en cours.
par Sabrina Kassa
Billet de blog
À la ferme, tu t’emmerdes pas trop intellectuellement ?
Au cours d'un dîner, cette question lourde de sens et d'enjeux sociétaux m'a conduite à écrire cet article. Pourquoi je me suis éloignée de ma carrière d'ingénieure pour devenir paysanne ? Quelle vision de nombreux citadins ont encore de la paysannerie et de la ruralité ?
par Nina Malignier