Genre et positions idéologiques Conférence-débat avec Julie Abbou

La dimension agissante de la langue sur le monde entraîne avec elle, comme un appel d'air, l'action sur la langue elle-même, et l'action sur la langue n'est jamais loin de se faire action politique. Les politiques linguistiques de féminisation en sont un exemple Toutes les informations sont sur le site : upop.info

Genre et positions idéologiques
La dimension agissante de la langue sur le monde entraîne avec elle, comme un appel d'air, l'action sur la langue elle-même, et l'action sur la langue n'est jamais loin de se faire action politique. Les politiques linguistiques de féminisation en sont un exemple, où l'action politique se concentre sur la catégorisation du genre. Dans de nombreux cas, la politique linguistique se fait planification linguistique, cherchant de nouvelles normes. Dans de nombreux cas, mais pas toujours. Il existe une intervention qui se base, non pas sur la proposition d'un nouveau fonctionnement du genre, mais sur la perturbation de celui-ci en tant que lieu d'articulation du pouvoir. Remettre en question à la fois le masculin générique et l'opposition de genre conduit alors à mettre les mains dans le cambouis du langage : le genre est un objet complexe, qui s'actualise à la fois en langue et en discours, transversal à la norme et au système. En jouant des potentialités du système, les rédacteurs et rédactrices de la perturbation peuvent cependant éviter la posture normative, à condition de maintenir de l'hétérogénéité dans leurs pratiques. Il est ainsi peu surprenant que ce soit dans la littérature anarchiste que cette intervention trouve les complicités qui lui permettent de se réaliser. La littérature de la remise en question du pouvoir depuis la marge se prête volontiers à l'exploration des marges du discours comme lieu d'action. Et la spécificité de la matérialité discursive anarchiste se laisse saisir au prisme de la rhétorique. En prêtant attention à la parole agissante, celle-ci fait émerger la question du pouvoir, dans la langue et hors la langue. En écho à la posture anti-autoritaire, l'hétérogénéité de la perturbation du genre met aussi en question l'expertise linguistique, et au-delà, l'expertise et sa centralité. C'est en cela que cette intervention sur la langue constitue une micropolitique linguistique autogérée.

upop-abbou

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.