Contrôle des chömeurs ou du pöle emploi ? Qu'est il mieux ?

polémique sur le contrôle des demandeurs d'emploi. Qui est coupable ? Le chômeur accusé d'être un fainéant ? Les employés de pôle emploi qui ne font pas leur travail ? Quel est le but ? Je vais vous donner une exemple concret.

Etant activement à la recherche d’un retour à l’emploi qui me correspond, j’ai trouvé une formation avec emploi certain à la clef. Aussi, depuis c’est un véritable calvaire vécu avec le pôle emploi d’Aulnoye Aymeries. Je vais par conséquent vous relater toutes ces anomalies.

Durant mes recherches, je suis tombé sur le fait qu’il y avait une pénurie de conducteurs de poids lourds dans les Hauts de France. Qu’il y avait été fait dans ce but une opération de recrutement via une formation préalable nommée Objectif 500 ( objectifs500.com ).

J’ai au préalable téléphoné à l’AFT-IFTIM, où ma correspondante m’a expliqué qu’il fallait passer par Objectifs500, mais en passant par ma conseillère pôle emploi (Mme Nxxxxx DxxxxxT (0xxe.dhexxxxxourt@pole-emploi.net).

Enthousiaste, je me suis rendu, de suite, le Vendredi 18 Août 2017 au pôle emploi de ma ville pour y prendre rendez-vous avec ma conseillère. J’ai été reçu à l’accueil par une dame qui m’a dit qu’elle rentrait de vacances à partir du Lundi 21 Août 2017. Elle lui a donc rédigé un mail interne avec mes explications et m’a dit qu’elle me recontacterait à partir du 21 Août.

Le Lundi 28 Août 2017, toujours sans nouvelles de ma conseillère, j’ai appelé le 3949 pour savoir ce que je devais faire. Après 20 minutes d’attente, j’ai eu une dame qui m’a dit qu’elle lui renvoyé un mail et qu’elle allait m’appelé…

Le Jeudi 31 Août 2017 (vers 11h00) toujours sans nouvelles, je me suis rendu de nouveau au pôle emploi d’Aulnoye Aymeries. Là, ça a été vraiment été ahurissant ! Après avoir été happé dès l’entrée par une dame qui me demande directement ce que je veux, je lui ai expliqué mes déboires et elle m’a planté là pour aller voir ma conseillère (présente). A son retour, elle a demandé à un autre demandeur d’emploi s’il pouvait patienter un peu afin que je puisse être intercalé. Ce qu’il a refusé. Elle m’a donc demandé de revenir le lendemain. J’ai halluciné. Je lui re expliqué la situation décrite plus haut et elle s’est mise à dire que je l’agressais, c’est devenu un sketch ! J’étais avec mes deux enfants de 3 et 2 ans qui jouait avec leurs petites voitures en attendant et s’en est prise à eux en disant qu’en plus je venais avec mes enfants qui (textuellement) FOUTAIENT LE BORDEL ! Je n’allais pas tout de même les enfermer à la cave sous prétexte d’aller au pôle emploi ?

Son collègue à l’accueil a été contraint de lui dire d’aller derrière « pour se calmer » ! Il a ensuite pris le relais largement plus poliment en m’expliquant que dans le cadre du suivi d’un de ses demandeurs, il l’avait renvoyé directement sur le site. Il a malgré tout refait un mail pour une demande de rendez-vous. En me disant que ma conseillère me rappellera l’après-midi même.

Que nenni ! J’ai attendu l’après-midi, en fait rien. Ce n’est que le lendemain matin, le Vendredi 01 Septembre 2017, qu’une autre personne m’a appelé pour me donner un rendez-vous (Seulement le 07 Septembre 2017 à 15h45). Conversation houleuse. J’ai demandé pourquoi ce n’était pas ma conseillère qui m’appelait ? Il m’a été répondu que je n’avais qu’à me servir d’internet pour les rendez-vous et que si je ne possédais pas d’ordinateur, j’avais qu’à venir au pôle emploi, il y en avait. A quoi sert le pôle emploi alors et tous ses conseillers ? Autant ouvrir un cyber- café. C’est quand même se moquer du monde au regard de mes démarches. Avant de raccrocher, j’ai prévenu de mon intention d’avertir qui de droit de ces disfonctionnements. Ce à quoi il m’a été répondu que ça n’inquiétait nullement.

Je tiens à dire que dans le but de ne pas passer pour un menteur, toutes mes conversations téléphoniques sont enregistrées et je les tiens à disposition, si vous le jugez nécessaire.

Je suis demandeur d’emploi, non indemnisé depuis le 09 Mars 2017, je n’ai jamais depuis eu ni un rendez-vous, ni quoi que ce soit. Ce qui ne m’empêche de recevoir par mail des enquêtes de qualité sur mes rendez-vous pôle emploi.

Alors, après que l’on m’ai dit que j’étais dans cette situation que de par ma faute. Et que les agents pôle emploi ont le droit à leurs congés (je suis content pour eux, mais dans ce cas, nous, nous n’existons plus), je vous demande donc :

Lorsque vous rentrez dans une agence pôle emploi vous êtes avertis que vous êtes passible de sanctions judiciaires en cas d’agression d’un agent. Mais qu’en est-il lorsque c’est l’agent qui agresse un demandeur et ses enfants ?

Donc, en date du 03 Septembre 2017, j’ai rencontré ma conseillère pôle emploi (Mme Nxxxx Dxxxxxurt). Donc le 07 Septembre 2017. L’entretien a été stérile comme je m’y attendais. Dans un premier temps, celle-ci m’a remis l’adresse d’objectif500, que j’avais déjà et pour cause, j’avais déjà postulé. En fait, j’ai postulé 3 fois sur Objectif500 (en ligne, par mail avec cv et lettre de motivation et sur leur page FaceBook). Puis ensuite, elle m’a positionné sur une formation de transport avec l’Afpa de Rousies (59), le 20 Novembre 2017. Pour clore l’entretien m’informer que je dois aller sur le site de pôle emploi pour me débrouiller. (Entretien enregistré pour preuve d’une durée de 34 minutes 31 secondes, et à votre disposition.)

Entre temps, je me suis inscrit et ai participé à l’atelier « 7 minutes pour convaincre » à l'agence d'Aulnoye Aymeries le 07 Novembre 2017 dans le but de me rendre au salon de la logistique et du transport « LOG & PLAY » du Samedi 18 Novembre 2017 à Condé sur Escaut (59).

Arrivé trois quart d’heure à l’avance, j’ai pu rentrer en premier et me suis rendu directement aux stands de l’AFTRAL, ASSIFEP (entre autre) et également malgré que je n’avais pas encore le permis, aux stands d’employeurs potentiels (WxxxxM, BxxxxER, UxxxxE, etc). Entretiens qui se sont parfaitement bien passés, où l’on a accepté mon cv avec plaisir.

Le meilleur étant à venir. Le 20 Novembre arrivé à l’AFPA de Rousies, nous étions 40 personnes convoquées. Or il s’est avéré que ce n’était pas du tout une formation pour passer le permis C, mais le permis EC. Les prérequis à la formation étaient d’avoir déjà le C et la FIMO en cours de validité. Seuls 2 personnes sur 40 étaient éligibles. Si ça ce n’est pas se moquer du monde.

Pour l’agence d’Aulnoye Aymeries, nous étions 5 demandeurs à y assister. Je ne suis rendu de suite à l’agence pour des explications.  Il s’en est suivi 20 minutes et 08 secondes (enregistré et à votre disposition (20 minutes 08 secondes) ) de tentative d’explications Mme Dexxxxxes Axxxxxie, directrice de l’agence, absolument pas convaincantes. D’ailleurs où elle me confirme que ma conseillère ne m’est pas du tout adapté et qu’elle allait la changer car selon ses propres propos, il y avait urgence ! Absolument pas fait aujourd’hui.

J’ai finalement reçu par mail le 22 Novembre 2017 une convocation pour une formation : POEC Titre professionnel Conducteur Routier de Marchandises sur porteur donnant l'équivalence Permis C, FIMO et ADR du 26/12/17 au 15/03/2018. Convocation au 08 Décembre 2017 à l’AFTRAL de Wasquehal (59).

Je suis retourné à l’agence le 23 Novembre, pour la suite à venir. J’y suis resté trois quart d’heure. Et pour cause, ma conseillère (pas changée) Mme Dxxxxxxurt, seule dans son bureau refusait de me recevoir. C’est une agent d’accueil qui faisait la navette entre son bureau et l’accueil tel un coursier pour les échanges d’informations. Du jamais vu ! (Enregistrement de 40 minutes et 12 secondes, également à votre disposition).
Je me suis rendu à la convocation du 08 Décembre, où finalement, il s’agissait d’un cours sur la profession de chauffeur routier, suivi d’un entretien collectif. Alors que l’on m’avait dit que j’allais pouvoir intégré la formation permis C + FIMO + ADR. Il s’est avéré que sur les 50 personnes présentes, seules 15 allaient pouvoir le faire ! A l’issue, il nous a été dit que nous aurions une réponse la semaine suivante par courrier. Le 13 décembre 2017, n’ayant pas encore de nouvelles, j’ai téléphoné pour savoir. Là, la dame au téléphone, hilare, m’a dit que je n’étais pas prévu à la formation (Conversation téléphonique enregistrée et disponible). Mieux encore. Aujourd’hui, le 29 Décembre 2017, je n’ai même pas reçu un seul courrier.

Dans la foulée, le 15 Décembre, je suis allé demander des explications à l’agence d’Aulnoye Aymeries. Aucune n’a pu m’être apportée. Je leur ai fait part de mes intentions de me plaindre, ce qui ne les a aucunement dérangés. (Enregistrement de 27 minutes et 46 secondes, disponible également).

Entre temps, j’ai reçu depuis un appel téléphonique de la société de transport Wxxxxxxm pour un emploi, que j’ai été contraint de refuser. Et pour cause. (Conversation téléphonique disponible également).

Je n’ai aucun réel suivi et accompagnement dans ma recherche d’emploi et de formation pour mon retour à l’emploi.

Depuis deux à trois jours, on entend que l’on veut sanctionner les demandeurs d’emploi inactifs. Je suis depuis longtemps très demandeur et en occurrence depuis le mois d’Aout 2017 pour mes permis poids lourds, étant donné qu’il y a de l’embauche, qu’il manque 2500 conducteurs de poids lourds par ans selon les propos même du directeur de la FNTR, présent le 08 Décembre 2017 à l’AFTRAL de Wasquehal.

Depuis Juin 2016 que je suis inscrit, je n’ai reçu que 2 convocations de la part de pôle emploi, sinon, à chaque fois il a fallu que je me déplace et que je fasse le forcing pour être reçu !

Alors plutôt que de sanctionner ceux qui se démènent, pourquoi ne pas déjà sanctionner les employés de pôle emploi qui ne font pas le travail pour lequel ils sont payés !

Voir la Ministre du Travail à qui j'ai déjà envoyé deux courriers, sans réponse...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.