Les feuilles pourpres emportées par la rivière (waka)

Quand les feuilles rougies

Entraînées par le courant

S'arrêteront à l'embouchure de la rivière,

Il s'élèvera sans doute

Des vagues d'un vif écarlate.

Waka de Sosei  poète japonais an 870  traduction Jacqueline Pigeot.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.