Orientation : quel rôle pour CPE et professeurs documentalistes ?

L’enquête du CNESCO sur l’éducation à l’orientation en France permet d’éclairer la façon dont sont perçus par les élèves et les chefs d’établissements les rôles en ce domaine des CPE et professeurs documentalistes.

La récente publication par le conseil national d'évaluation de l'enseignement scolaire (CNESCO) du dossier de synthèse consacré à l’éducation à l’orientation[1] éclaire l’état actuel de la situation dans les collèges et les lycées français, à partir de deux enquêtes menées auprès des élèves et des chefs d’établissement. On s’interroge dans ce billet sur la place prise selon ce dossier par les conseillers principaux d’éducation (CPE) et les professeurs documentaliste dans cette éducation.

En effet, les récentes circulaires définissant les missions de ces personnels sont nettes sur leur contribution à l’éducation à l’orientation.

Pour les  CPE, la circulaire  n° 2015-139 du 10 août 2015[2] indique dès son 1er paragraphe qu’« en collaboration avec les personnels enseignants et d’orientation, ils contribuent à conseiller les élèves dans le choix de leur projet d’orientation ». Elle précise plus loin « En outre, les CPE apportent, avec les enseignants, un appui aux conseillers d’orientation-psychologues (NDR : désormais Psy-EN). Ils contribuent avec eux à l’accompagnement et au suivi des élèves dans l’élaboration de leur projet personnel d’orientation, de leur poursuite d’études ainsi que de leur insertion sociale et professionnelle (…) En lien avec les personnels enseignants et d’orientation, ils aident les familles ou les représentants légaux des élèves à l’élaboration et à l’accompagnement du projet personnel de chaque élève ».

On ne trouve dans le dossier de synthèse du CNESCO que deux occurrences de « conseiller principal d’éducation » :

  • Selon les chefs d’établissement, les acteurs les plus impliqués dans l’orientation, outre les conseillers d’orientation (PsyEN) et eux-mêmes, sont les professeurs principaux (85 % en collège, 86 % en lycée). Les conseillers principaux d’éducation sont nettement moins impliqués (19 % en collège et 33 % en lycée).
  • Selon les établissements, l’intégration d’autres acteurs est variable. Ainsi, certains chefs d’établissement choisissent d’associer, plus ou moins fortement : les professeurs documentalistes, dans l’apprentissage de la recherche puis de l’analyse de l’information ; les conseillers principaux d’éducation (CPE), dans la relation avec les familles, grâce à leur bonne connaissance de la vie de l’établissement et de l’environnement familial des élèves.

Ces deux occurrences méritent réflexion. Les pourcentages relatifs à l’implication des CPE traduisent-ils plutôt leur implication réelle, ou plutôt la représentation que s’en font les chefs d’établissement interrogés ? On est tenté alors, pour y voir plus clair, de se reporter à l’enquête auprès des 18-25 ans, menée en septembre 2018 par le CRÉDOC pour le Cnesco. A la question Comment avez-vous entendu parler pour la première fois de la voie ou filière ? CPE ne figure parmi les réponses, à la différences des enseignants, conseillers d’orientation(Psy-EN) ou des parents. A la question Qui a été votre interlocuteur principal sur la question de votre orientation ? Avec qui d’autre avez- vous évoqué votre orientation ? CPE est considéré comme interlocuteur principal par 2% des répondants et comme interlocuteur par 7% des répondants, le professeur principal recueillant respectivement 10% et 33%. On pourrait juger la part des CPE réduite, mais celle des Psy-EN - 6% et 14%- permet de relativiser ce jugement. Les CPE sont bien un interlocuteur potentiel, avec un pourcentage équivalent à la moitié de celui des Psy-EN.

Pour les professeurs documentalistes, la circulaire n° 2017-051 du 28-3-2017[3] rappelle que « les évolutions du collège, du lycée général, technologique ou professionnel, en lien avec les enjeux de l'éducation aux médias et à l'information, de l'orientation et des parcours des élèves, nécessitent une pédagogie favorisant l'autonomie, l'initiative et le travail collaboratif des élèves, autant que la personnalisation des apprentissages, l'interdisciplinarité et l'usage des technologies de l'information et de la communication (…) Le professeur documentaliste met à la disposition des élèves et des professeurs, la documentation relative à l'orientation, à l'information scolaire et professionnelle. Il travaille en partenariat avec les psychologues de l'éducation nationale ».

Le dossier de synthèse du CNESCO comporte, outre l’occurrence déjà citée, cite le témoignage de la professeure documentaliste d’un lycée expérimental de l’île d’Oléron (120 élèves) qui met en avant le rôle du professeur documentaliste dans la formation des élèves aux épreuves de synthèse ou d’analyse documentaire nécessitant un travail de veille informationnelle comme dans le tutorat des élèves.

Pour aller plus loin, on recherche aussi les occurrences de « centre de documentation et d’information » (CDI), les textes officiels et la culture éducative française ayant eu longtemps tendance à privilégier le lieu CDI par rapport au professeur « maître d'œuvre de l'organisation des ressources documentaires de l'établissement et de leur mise à disposition » comme l’indique la circulaire définissant ses missions. On trouve deux occurrences de CDI dans l’état des lieux établi à partir de l’enquête auprès des chefs d’établissement. Le CNESCO constate, sous le titre « Une documentation accessible dans les établissements », que « dans la quasi-totalité des établissements (95 % en collège, 94 % en lycée) des informations sur les filières et les métiers sont disponibles au format papier au sein du CDI » ; « 66 % des collèges et 63 % des lycées disposent de logiciels spécifiquement dédiés à l’orientation permettant un accès numérique au sein du CDI. En lycée, d’importants écarts d’équipement apparaissent entre les lycées professionnels (55%) et les lycées d’enseignement général et technologique (72 %) ». Du côté des élèves, à la question quelles sources avez-vous consulté pour trouver l’information ? le CDI de l’établissement apparaît en troisième position avec 30%, derrière moteur de recherche (39%) et site web de l’ONISEP (33%), donc comme élément clé de ressources en matière d’orientation pour les élèves. Parmi les principales activités suivies en matière d’éducation à l’orientation, les élèves signalent les ateliers sur la recherche d’information liée à l’orientation (dont on peut penser qu’ils se déroulent principalement au CDI avec la ou le professeur documentaliste) à égalité, qu’il s’agisse de l’enseignement professionnel ou de l’enseignement supérieur, à 32-33%, soit une place tout à fait importante.

De ce dossier et des résultats d’enquêtes sur lesquelles il s’appuie, on peut retirer plusieurs enseignements.

D’une part, le rôle, explicitement reconnu par les élèves comme par les personnels de direction  interrogés, du centre de documentation  et d’information et, plus implicite, du professeur qui l’organise et l’anime, dans l’information des élèves et leur accompagnement dans leur projet d’orientation. D’autre part, l’impact moindre en matière d’orientation des conseillers principaux d’éducation, d’après les réponses des élèves comme d’après celles des personnels de direction. Il y a, dans cette dernière observation, le signalement d’un écart entre le travail prescrit par la circulaire de missions de 2015 et, sinon sa réalité, du moins la représentation qu’en ont élèves, chefs d’établissement et, sans doute aussi, ceux qui ont élaboré les questionnaires qui leur ont été soumis. Enfin, cette analyse sectorielle consacrée aux CPE et professeurs documentalistes s'inscrit bien dans l'analyse globale que Nathalie Mons, présidente du CNESCO, propose de la politique française d’éducation à l’orientation : « une politique d’orientation impressionniste, dans le sens artistique du terme, qui dessine par tâches de couleurs successives quelques orientations peu claires, à des acteurs très nombreux ».

_________________________________________________________

[1]http://www.cnesco.fr/wp-content/uploads/2018/12/181211_Cnesco_Orientation_Dossier_synthese.pdf

[2]http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=91890

[3]http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=114733

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.