Jean-Pierre Veran
formateur, expert associé France Education International (CIEP), membre professionnel laboratoire BONHEURS, CY Cergy Paris Université
Abonné·e de Mediapart

688 Billets

1 Éditions

Billet de blog 20 avr. 2017

Jean-Pierre Veran
formateur, expert associé France Education International (CIEP), membre professionnel laboratoire BONHEURS, CY Cergy Paris Université
Abonné·e de Mediapart

Le Magazine de l’éducation : un numéro zéro prometteur !

Saluons la publication du numéro zéro du Magazine de l’éducation édité par la plateforme TECHEDULAB de l’Université de Cergy-Pontoise. L’ambition est nette : poser clairement la question du modèle politique d’éducation que nous souhaitons pour ce début de 21e siècle.

Jean-Pierre Veran
formateur, expert associé France Education International (CIEP), membre professionnel laboratoire BONHEURS, CY Cergy Paris Université
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

A ceux qui douteraient de l’intérêt d’un nouveau magazine de l’éducation, l’équipe du Techédulab de l’université de Cergy-Pontoise apporte, avec le numéro zéro de son magazine[1], un démenti : « étudier pour comprendre ce que sont les phénomènes éducatifs en mutation », « les faire comprendre afin de construire des conditions d’évolution », tels sont les objectifs exprimés par Alain Jaillet[2] dans son éditorial.

Le sommaire du magazine éclaire le propos éditorial : d’une part, les enjeux éducatifs 2017 analysés à la lumière des programmes présidentiels passés au crible de plusieurs analyses et de divers regards (professeur, parent, universitaire) ; d’autre part, la relation des espaces scolaires au bien être et à la qualité des apprentissages, question, on le notera, particulièrement absente des programmes présidentiels en matière d’éducation.

Dans son article, Philipe Meirieu[3] résume bien la portée de cette démarche éditoriale : « Mettons l’éducation au coeur des débats politiques, mais sachons, au-delà des catalogues de mesures, en voir les enjeux de société. Bref, sachons faire de la politique ». Et Béatrice Mabilon-Bonfils[4], pour sa part, expose les termes politiques du débat électoral sur l’éducation : instruction versus éducation, autonomie ou centralisation du système éducatif.

Les analyses plus détaillées des programmes font apparaître selon Philippe Blanchet[5] « des différences tendancielles nettes entre des projets de gauche (Poutou, Hamon, Mélanchon avec un bémol sur certains points) et de droite (Fillon, Dupont-Aignan, Le Pen) ».  Et ces différences sont manifestes grâce aux graphiques quantifiés des choix politiques des candidats, graphique  dont chaque dimension représente soit une alternative (émancipation/instruction, autonomie/centralisation, pédagogies nouvelles /transmission…) soit deux axes combinables ou pas (lutter contre les inégalités sociales, lutter contre les discriminations, intégration économique/intégration politique…).

On pourra regretter que le schéma concernant le projet éducatif de M. Mélenchon néglige l’importance de la transmission et de l’instruction dans celui-ci : il s’agit en effet pour lui de « replacer les disciplines au coeur des apprentissages » en dénonçant « l’idéologie du socle commun » qui « défait » « le lien aux savoirs », et « les mises en cause de la liberté pédagogique »[6], dont on sait qu’elle est surtout brandie pour enseigner comme avant. Tout cela est sans doute l’implicite du « bémol sur certains points » évoqué par Philippe Blanchet à propos de ce programme.

On lira avec intérêt la réflexion d’Alain Jaillet et Laurent Jeannin[7] sur les espaces scolaires et les questions qu’ils posent : « La qualité de l’air a-t-elle un impact sur les performances d’apprentissage ? La disposition des espaces collectifs d’un établissement est-elle déterminante dans le niveau d’agressivité des usagers ? L’organisation de l’espace classe définit-elle le confort d’apprentissage et d’enseignement et se mesure-t-elle dans les performances des usagers ? Quel impact du niveau sonore de la vie d’un élève sur ses capacités de concentration ? ». La présentation des projets primés au concours international Archiscola[8], projets réalisés par  des étudiants en architecture, des architectes et des pédagogues donne à voir la réinvention de l’école de demain à travers  les choix d’un jury pluriel composé de 30 élèves de collège, de 30 élèves de lycée, de 30 étudiants futurs enseignants, 30 thésards en sciences de l’éducation, et 30 professionnels architectes, inspecteurs généraux, enseignant-chercheurs, qui ont analysé les plans, regardé les maquettes, écouté les explications des 22 équipes sélectionnées.

Comme l’écrit Béatrice Mabilon-Bonfils, en conclusion de son article, « un autre projet s’impose pour notre Ecole, pariant sur l’éducabilité de tous les enfants, sur un nouveau fonctionnement collectif de l’enseignement et sur de « nouveaux » professeurs (…) Proposons donc une école vraiment différente ». Elle exprime ainsi nettement le sens de ce projet  éditorial, destiné à aider à la sortie du modèle de la vieille école des anciens francs, dont certains candidats à la présidence proposent une sorte de restauration, pour inventer une nouvelle forme scolaire, élaborée dans une réflexion multidisciplinaire ouverte, pour laquelle le magazine sera un lieu d’échange privilégié. 

On attend avec intérêt le numéro un du Magazine de l’éducation.


[1] https://www.u-cergy.fr/fr/laboratoires/ema/recherche/ema-techedulab/le-magazine-de-l-education.html

[2] Responsable de la chaire Unesco « Francophonie et révolution des savoirs », Université de Cergy-Pontoise

[3] Université Lumière Lyon 2

[4]  Laboratoire EMA (Ecole, mutations, apprentissages) EA 4507, Université Cergy-

[5] Université Rennes 2 – PREFICS EA 4246

[6] https://www.avenirencommun.fr/le-livret-education/

[7] Laboratoire EMA - Université de Cergy-Pontoise

[8]https://www.u-cergy.fr/fr/laboratoires/ema/actualites/actualite-publication/concours-d-idees-archiscola.html

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Éducation et enseignement supérieur
Prof harcelée par l’extrême droite : « Maintenant, il faut une protection policière pour réfléchir sur la fraternité ? »
Sophie Djigo, enseignante de philosophie en classe préparatoire à Valenciennes, a été la cible d’une campagne en ligne parce qu’elle organisait une sortie pédagogique dans une association d’aide aux migrants à Calais. Elle demande à l’Éducation nationale de « protéger les collègues ».
par Célia Mebroukine
Journal
Drones, « exosquelettes » et nouvelles brigades : comment Darmanin va dépenser ses milliards
Les députés ont adopté mardi la version sans doute définitive de la Lopmi, ce texte qui fixe les objectifs et moyens des forces de l’ordre pour les cinq prochaines années. Elle prévoit une augmentation de leur budget de 15 milliards d’euros, dont la moitié sera consacrée à la numérisation de l’ensemble de leurs activités.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Justice
Affaire « Paul Bismuth » : Sarkozy prend ses distances avec les autres prévenus
L’ancien président conteste avoir commis la moindre infraction, malgré des enregistrements diffusés par la cour d’appel de Paris indiquant le contraire. À l’entendre, il n’était « pas passionné de procédure pénale », à l’inverse de Thierry Herzog, son ami avocat, et de l’ex-magistrat Gilbert Azibert.
par Michel Deléan
Journal — International
Opération « Sauver Sarko » : un diplomate libyen rattrapé par la justice
Un diplomate libyen en lien avec les services secrets français a été mis en examen pour « corruption de personnels judiciaires étrangers ». Il a reconnu avoir servi d’intermédiaire pour essayer d’obtenir la libération d’un des fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi dans le but de servir les intérêts de Nicolas Sarkozy.
par Fabrice Arfi, Karl Laske et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Une famille intégrée ou comment s'en débarrasser - Appel OQTF
6 décembre : appel de la décision de l'obligation de quitter le territoire devant le tribunal administratif de Clermont-Ferrand, décision que nous avons déjà chroniquée. Cette famille particulièrement intégrée doit rester ici. Voici quelques vérités fortes apportées par son avocate et un des responsable de RESF63, le jour même d'un « débat » sur la loi immigration à l'Assemblée Nationale !
par Georges-André
Billet de blog
Loi Darmanin contre les étranger·e·s : danger pour tou·te·s !
Ce mardi 6 décembre a lieu à 17H00 un premier « débat » sur l'immigration à l'Assemblée nationale initié par Gérald Darmanin préparant une loi pour le 1er trimestre 2023. Avec la Marche des Solidarités et les Collectifs de Sans-Papiers, nous serons devant l'Assemblée à partir de 16H00 pour lancer la mobilisation contre ce projet. Argumentaire.
par Marche des Solidarités
Billet de blog
Morts en Méditerrannée : plainte devant la CPI contre la violence institutionnelle
La plainte va soulever la question de la responsabilité de l'Italie, Malte, la commission européenne et l'agence Frontex dans le bilan catastrophique de plusieurs dizaines de milliers de noyés en Méditarrannée depuis 2014, au mépris du droit international et des droits humains. Questions sur la violence institutionnelle à rapprocher du projet de loi contre les migrants que dépose l'exécutif.
par Patrick Cahez
Billet de blog
Mineurs isolés à Paris : "C’est le moment d’agir, aidez-nous à quitter cette merde !"
Cela faisait depuis juin 2022 que des mineurs exilés isolés survivaient sous le pont Nelson Mandela, sur la rive droite des quais de Seine de la ville d’Ivry. En six mois, plus de 400 jeunes se sont retrouvés là-bas, faute d’autre solution. Ce matin, ils ont enfin été pris en charge, non sans peines et non sans luttes. Retour sur ces derniers jours de survie et de mobilisation.
par Emile Rabreau