Pré-rentrée : accueillir au mieux les stagiaires ?

Les masques obligatoires de cette rentrée pourraient faire écran aux conséquences de la suppression des oraux dans les concours de recrutement externes et internes des personnels d’enseignement, d’éducation, d’orientation et d’encadrement. Une vigilance particulière en terme d’accueil et d’accompagnement, c’est bien ce qui qui est dû aux lauréats des concours 2020 qui font leur pré-rentrée.

Le propos officiel est clair : la rentrée doit être aussi normale que possible, tous les élèves retrouvant comme chaque année au début du mois de septembre tous leurs enseignants.

Mais la seule particularité de cette rentrée tiendrait-elle au port du masque pour tous les adultes et tous les élèves des collèges et des lycées ?

La pré-rentrée est d’ordinaire un moment fort pour tous ceux qui, pour la première fois, entrent comme fonctionnaires stagiaires en qualité de professeur, de conseiller d’éducation, ou de personnel d’encadrement. Elle le sera d’autant plus en cette année 2020.

Il faut en effet  tenir compte de changements discrets, survenus pendant les périodes de confinement puis de déconfinement. Certains ont été largement commentés, dans des billets de ce blog, comme ailleurs, et on n’y reviendra pas : ils touchent notamment à l’expérimentation grandeur nature du tout numérique pendant la période de fermeture totale puis de réouverture partielle des écoles et des établissements scolaires.

On voudrait ici se focaliser sur la manière dont les candidats aux concours de recrutement des métiers du professorat, de l’éducation de l’orientation et de l’encadrement (direction, inspection), ont été recrutés. Dès avril on a su que pour 180000 candidats aux concours externes, sur un total de 256317 candidats à l’ensemble de ces concours externes et internes, les seules épreuves écrites ont  constitué les épreuves d’admission, traditionnellement constituées de deux épreuves orales venant après deux épreuves écrites d’admissibilité[1]. En juin, les oraux des concours internes ont également été annulés[2].

Cette rentrée est donc également marquée par la présence de dizaines de milliers de professeurs, CPE, personnels d’orientation, de direction et d’inspection recrutés sur la seule base d’épreuves écrites.

Pour tous ceux qui sont familiers des concours de recrutement, cela signifie que le filtre discriminant de l’oral qui permet de valoriser des candidats aux résultats écrits un peu justes et de modérer pour d’autres la performance révélée par l’écrit n’a pu jouer son rôle régulateur, rôle d’autant plus important que ces métiers sont essentiellement des métiers de la communication verbale, de l’interaction orale, soumise désormais au port obligatoire du masque.

Il y a donc pour ces personnels stagiaires, et pour les élèves et personnels dont ils auront la responsabilité, des conditions de rentrée particulièrement délicates. Cela supposera un accompagnement encore plus attentif à leurs besoins d’étayage, de tutorat, et tout simplement d’échanges professionnels entre pairs.  L’enjeu est important pour eux comme pour l’institution : à la fin de l’année scolaire, il faudra en effet se prononcer sur leur titularisation.  Cette décision capitale devra pouvoir être prise dans les conditions d’équité les plus sûres.

Il sera sans doute important que l’inspection générale accorde à la professionnalisation de cette promotion 2020 une attention toute particulière pour en tirer tous les enseignements utiles en termes de politique de recrutement et de professionnalisation. Et que, en ces jours de pré-rentrée, l'accueil de ces lauréats 2020 sur leur premier poste soit l'occasion de mettre en place le meilleur accompagnement possible par leurs pairs.

 _________________________________________________________________________________

[1] https://www.education.gouv.fr/covid-19-amenagement-des-concours-de-recrutement-des-professeurs-du-ministere-l-education-nationale-303435

[2] https://www.education.gouv.fr/covid-19-amenagement-des-concours-de-recrutement-des-professeurs-du-ministere-l-education-nationale-303435

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.