J'ai vu la lune

Je m'ais fais un film

Courtisans poudrés, ridicules, non pas de par votre engagement potentiellement citoyen mais par votre spécificité volage et donc suspecte. Vous changez de portefeuille comme la punaise de lit. Vous vous auto proclamez universellement compétents en des domaines qui touchent nos vies, notre intimité alors que vous tâtonnez la votre de vie, de maladresse en bêtise commune. Vous êtes aussi « cons » que nous en somme mais pédants et sur rémunérés de nos deniers ! Donneurs de leçon en caleçon puant ! Vous ne méritez pas la gifle que l'on ne donne plus, même par accident. Vous ne méritez pas l'oubli d'une chasse d'eau, trop précieuse. Vous êtes la croix sur le parcours de nos ballades en forêt, celle que l'on grave pour se souvenir de ne plus passer par là. Vous êtes candidats à la mairie de Paris, puis ou avant, ministre de la santé et de la (non on peut dire ça ?ha bon) solidarité, porte parole du gouvernement, dirigeant, élu ? Vous êtes un naufrage, un héritage galvaudé, une déception. Que nous importent vos parties de touche pipi ! Nous voulions des représentants du peuple, de notre parti intime, de ceux qui se sentent gilets jaunis, oubliés de la juste redistribution, de la peine partagée, déboucheurs de fosses sceptiques ! Revenez sur terre vous qui croyez être sur la lune ! De la lune on n'apprend qu'une chose ! On voit comme la terre est belle !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.