Appel des généraux, la 4ACG répond

Les membres de notre association nationale dénoncent vigoureusement et unanimement le texte publié le 21 avril 2021, dans une certaine presse, par 19 généraux en « demi-retraite » et 1.500 officiers en activité.

ATTENTION DANGER ! PUTSCH MILITAIRE EN VUE !

L’Association 4ACG (Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre) a lancé un communiqué contre "l’appel des généraux" publié dans le journal d’extrême droite Valeurs Actuelles le 21 avril 2021.

Membre de cette association, je publie ci-dessous ce communiqué pour la raison simple que la presse nationale écrite ou télévisée a omis de développer ce sujet, cette initiative militaire et le danger qu’elle représente pour notre Nation. Seul MEDIAPART a publié l’information le 26 avril 2021 par l’article de Lucie Laporte "Marine Le Pen salue les apprentis putschistes : le retour du refoulé". Cette initiative a été prise dans le cadre de l’anniversaire du putsch d’Alger commis il y a 60 ans.

Notre association est rarement évoquée dans la presse. Pourtant elle est en contact avec les Algériens par ses aides : « Les anciens appelés reversent leur retraite du combattant à l’Association pour, en particulier financer des opérations de développement dans un but de solidarité, de soutien, de réparation vis à vis du Peuple Algérien et en faveur des populations qui souffrent de la guerre. » Elle organise des voyages et elle entretient des relations avec le Peuple Algérien.

Le sujet de l’appel des généraux sera très certainement évoqué lors de l’Assemblée Générale Nationale qui se déroulera à Manosque dans les Alpes de Haute Provence les 17-18-19 septembre prochains… si la situation sanitaire le permet.

 

Voici la lettre du Président de la 4ACG, François-Xavier Ricard :

Appel des généraux, la 4ACG répond

lundi 3 mai 2021, par François-Xavier Ricard

Communiqué de l’association « Anciens appelés en Algérie et leurs ami.e.s contre la guerre – 4acg »

2 mai 2021

Les membres de notre association nationale dénoncent vigoureusement et unanimement le texte publié le 21 avril 2021, dans une certaine presse, par 19 généraux en « demi-retraite » et 1.500 officiers en activité.

Les auteurs de ce texte, pourtant encore engagés, pour la grande majorité d’entre eux, par leur contrat de loyauté envers l’État, trahissent ainsi clairement leurs missions républicaines. Ils le font en accusant ouvertement les responsables de l’État et l’ensemble des citoyens eux-mêmes d’on ne sait exactement quoi, en fait. En prétendant poser un diagnostic sur l’état actuel de la société française, ils font preuve d’une prétention, d’une arrogance même, singulières. Ils utilisent en outre des termes d’une grande violence et d’un immense mépris à l’égard de certains boucs émissaires qu’ils se sont choisis en les montrant du doigt de façon totalement injuste et injustifiée.

Enfin, en évoquant, voire en suggérant, « l’intervention de (leurs) camarades d’active », ils vont jusqu’à dire, en termes à peine voilés, la possibilité (leur souhait ?) d’un coup d’État militaire. De tels propos ne laissent pas d’inquiéter sur l’écho amplifié qu’ils pourraient provoquer dans nos casernes.

Enfin, c’est en outre, évidemment, une provocation arrogante que de publier ce texte un 21 avril, date exacte du 60e anniversaire du putsch des généraux félons en Algérie. Les anciens appelés en Algérie tiennent à rappeler que ceux d’entre eux qui étaient présents en Algérie à ce moment-là, ont, en adoptant une attitude d’inertie assumée, voire en s’opposant ouvertement à certains officiers tentés par l’aventure putschiste, modestement et grandement à la fois, contribué à faire échouer cette tentative de révolte d’une partie de l’armée française.

Les membres de l’association « 4acg  » enregistrent avec une satisfaction prudente que des sanctions seront prises par les autorités militaires. Ils espèrent que ces sanctions seront prononcées rapidement, qu’elles ne seront pas que symboliques et qu’elles auront des effets durables pour celles et ceux à qui elles seront appliquées. Sur ce point au moins, ils apprécient la vigueur des propos tenus tout récemment par le chef d’état-major des armées.

Au nom des membres du conseil d’administration,

François-Xavier Ricard, président,

Contact : secretariat@4acg.org

Site Internet : www.4acg.org

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.