8 novembre : hommage au Dr Philippe Cam, psychiatre au CRA de Bretagne

Un hommage sera rendu le 8 novembre au Dr Philippe Cam, psychiatre au centre hospitalier de Brest et au Centre de Ressources Autisme de Bretagne.

Dr Philippe Cam Dr Philippe Cam
Le Dr Philippe Cam, psychiatre au Centre de Ressources Autisme de Bretagne, est décédé le 30 août 2019 à 62 ans.

Ses collègues comme les associations invitent à participer à l’hommage qui lui sera rendu le vendredi 8 novembre 2019 à 20h, à la Faculté de Médecine, 26 rue Camille Desmoulins à Brest (Finistère).

Toute personne souhaitant déposer quelques lignes en hommage au Dr Philippe Cam peut le faire à l’adresse : hommagephilippecam@gmail.com.

Message du Dr Éric Lemonnier

J’ai eu le privilège de travailler avec Philippe Cam, quelques années. Au fil des jours une réelle amitié s’est tissée, aujourd’hui reste le chagrin et le souvenir. Si parfois nos discussion pouvaient être vives, elles l’étaient parce que teintées de passions, de convictions mais jamais de dogmatisme.

Sa curiosité intellectuelle le portait vers des rivages peu explorés, il partageait alors les richesses qu’il en ramenait. Si il aimait le métier de psychiatre c’est avant tout pour le plaisir d’accueillir des patients et leur familles, les aider à avancer de manière pragmatique.

Pour reprendre l’image de Winnicott de la mère suffisamment bonne (c’est-à-dire ni trop bonne, ni mauvaise), Philippe était attentif pour porter ses patients vers plus de liberté sans excès mais sans faiblesse non plus, avec suffisamment d’exigence.

Adieu cher camarade.

Message d’un parent

Bonsoir Philippe,

Vous étiez quelqu’un de bien : un médecin persuadé que ses connaissances pouvaient aider son prochain, pas son client ou son patient.

Vous étiez à l’écoute et même si vous étiez parfois abrupt, vous faisiez avancer la pensée de celui qui vous côtoyiez.

Vous preniez la peine de lire les messages et d’y répondre d’une façon parfois touchante. Je vous avais adressé un texte sur l’enfance de mon fils. Voici votre ressenti :

  • Madame,
    j’ai lu.
    Je suis très ému.
    A demain donc.
    Bien amicalement
    Dr Cam

Vous nous manquez et vous manquerez à tous les autistes et à toutes les familles que vous avez soutenus.

Véronique

Message de Jean

Nous avons appris à connaître Philippe Cam depuis qu’il est arrivé en Bretagne, d’abord à Morlaix, puis à Brest.

C’était un grand connaisseur de l’autisme, et aussi du TDAH.

Il a été la bouée de secours pour combien de parents d’enfants ou d’adultes autistes ! Au risque de contrarier ses collègues.

C’est lui qui a animé le pôle adulte du CRA de Bretagne très vite, à la demande du Dr Lemonnier. Lors de la refondation du CRA en 2016 (transfert de l’animation du CRA à l’association Les Genêts d’Or), il a été affecté à temps partiel à l’UEDAR (unité d’évaluation et de diagnostic adultes régionale) et il était aussi pédopsychiatre de liaison à l’hôpital Morvan (partie du Centre hospitlaier régional universitaire, avec notamment les services de pédiatrie et d’obstétrique). Il s’est rendu disponible notamment pendant ses astreintes. Mais il n'hésitait pas à donner aussi son numéro de portable. Il a pleinement exercé la mission de conseil que doivent remplir les CRA.

Quand le Dr Lemonnier est parti à Limoges, nous comptions, en Bretagne, surtout sur le Dr Cam.

Message d'Yveline, Michel et Eva Asha

Sous son aspect un "peu ours", un HOMME AU GRAND COEUR et, finalement, A L'ECOUTE DES FAMILLES ET TOUJOURS PRET A LES AIDER JUSQU'AU BOUT DANS LEURS DIFFICULTES ! 

Même si, parfois, il manquait un peu de tact pour aborder certains sujets, comme les méthodes éducatives antérieurement conseillées…: tout comme quand je lui précisais que nous avions adopté "un français signé" pour notre fille, Eva Asha, autiste et sourde sévères et qu'il m'avait décrété que c'était archi nul et d'un autre temps, sur un ton très sévère voire désobligeant... Je lui ai gentiment répondu que c'était des professionnels, comme lui, qui nous l'avaient préconisé, à l'époque et l'ancienne orthophoniste qui l'accompagnait l'a, du reste, bien confirmé. 

Après cet intermède un peu tumultueux, nos relations se sont améliorées et il a accepté de nous accompagner dans nos difficultés, jusqu'à aller, avec nous, à une réunion à l'ARS 22, accompagné de Mme QUEMENER, Coordonnatrice de l'Unité du C.R.A. de Brest, à l'époque. Ils nous a alors bien aidés à nous dépêtrer dans les difficultés que nous rencontrions… 

UN GRAND ET CHALEUREUX MERCI à lui et à toute son équipe ! 

J'en profite pour apporter mon RECONFORT et mon SOUTIEN A SA FAMILLE ET A SES AMIS, comme il a su le faire pour nous…

Eva Asha, Michel et Yveline  qui vous seront à jamais reconnaissants, Docteur Philippe CAM.

Nous avançons tranquillement avec Eva Asha et, plutôt, positivement ces derniers temps, en grande partie grâce à Philippe CAM qui nous a invité à aller faire un bilan au CHS de Niort et qui nous a accompagné à l'ARS 22 avec obtention de moyens supplémentaires à l'issue de la réunion (un budget pour une pièce d'apaisement qu'ils attendaient depuis l'ouverture de la MAS : soit 12 ans ! et un peu plus d'accompagnement pour les personnes en difficulté posant problème dans les structures !!!). Les préconisations du CHS DE NIORT mises en route, quatre ans après, portent vraiment ces fruits car Eva pouvant enfin communiquer et se faire comprendre est PLUS CALME !!!

Message d'Alexandra

Cette phrase bien gravée dans la tête de mon fils est la suivante, " toi tu es puissant comme une Lamborghini mais avec des freins de 2 chevaux"!!
Voici l'analogie apportée à Joshua pour lui expliquer l'un de ses syndromes.
L'intérêt spécifique de mon fils pour lui faire comprendre son Tdah et son syndrome d'Asperger.

Message de Colinne

Je suis triste parce que j'ai perdu quelqu'un que j'estime profondément.

J'étais soignée pour une dépression chronique et j'allais de plus en plus mal.

Il a posé un diagnostic sur mon mal être et grâce à lui j'ai compris que je n'étais ni folle, ni psychotique, ni malade.

Je suis autiste et je ne prends plus du tout de médicaments, mais je vois deux psy-coaches qui s'alternent et m'aident à appréhender les difficultés de ma vie.

Ponctuellement, je suis reçue pour un entretien par la psychologue qui a établi mon bilan psychologique révélant un qi élevé, une mémoire phénoménale, avec des Troubles SA.

Moi, Colinne, enfermée dans une bulle de verre si épaisse que je ne comprends pas ce que me disent mes proches et eux ont fini par passer devant moi sans plus me prêter attention.

Le Docteur Cam a construit une porte sur ma prison, elle est souvent fermée à double tour mais je sais qu'elle existe et j'ai compris que la clé est de mon côté. 

Le docteur Philippe Cam m'a sauvé la vie et j'ai repris espoir.

J'adresse à sa famille mes sincères condoléances, ma tristesse est grande.

Classe de Courchelettes

hommage_dr_philippe_cam_3.jpg

Le Dr Cam a exercé avant la Bretagne dans le Nord, au Centre Hospitalier de Douai. Il était très fier du travail réalisé avec la Classe de Courchelettes, un dispositif d’inclusion avant la lettre d’enfants autistes sévères dans une école primaire.

Un petit film de 20 mn en a été tiré. Des extraits seront présentés à la soirée d'hommage.

Hommage au Dr Philippe Cam : la classe de Courcherelles (Douai)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.