Jean Vinçot
Association Asperansa
Abonné·e de Mediapart

1309 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 juil. 2020

Evann et Noham, autistes : scolarité, rêves brisés

Evann et Noham expriment leur volonté de passer en seconde ! Que d'obstacles à vaincre.

Jean Vinçot
Association Asperansa
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je vous avais parlé d'Evann, déscolarisé depuis le 15 novembre 2019.

Aujourd'hui, la direction académique maintient sa position, compromettant la réorientation d'Evann vers une seconde générale, l'orientation souhaitée vers une seconde professionnelle s'étant révélée être une impasse.
Evann a refait une vidéo, avec Noham, à qui on refusait le passage en seconde.

Evann et Noham: rêves brisés © Sur le chemin de l'école

Normal bien sûr d'utiliser ce moyen, car l'intérêt spécifique d'Evann est le son !

Evann et Noham sont très différents. Evann est "Asperger", tandis que Noham est "autiste typique", diagnostiqué à 2 ans et demi. Chacun est accompagné par un AVS (auxiliaire de vie scolaire, AESH - accompagnant d'élève en situation de handicap).

Noham a été très souvent la cible de harcèlement scolaire (j'ai trop honte de raconter), alors qu'Evann arrive en général à nouer des liens et à se faire accepter. S'il n'a pas pu continuer dans le lycée professionnel, c'est bien parce que le climat n'était pas satisfaisant pour lui.

Mais ... Noham a fait un recours contre le refus de passage en seconde. La commission départementale lui a, en fin de compte, donné raison.

Mais ... la directrice académique a renouvelé le 16 juin son refus de réorientation d'Evann vers une seconde générale. Sans proposer une autre solution réaliste.

Il y a certes une différence : Noham s'est retrouvé, en désespoir de cause (harcèlement)*, dans l'enseignement privé l'année dernière, alors qu'Evann est dans le public.

La commission du privé a été accessible aux arguments de Noham et de ses parents. Il ne reste plus à Noham qu'à trouver un établissement qui veuille bien l'accueillir. Hum ... C'est pas gagné d'avance.
Mais du côté du public, il n'y a que la voie du tribunal administratif. Vachement rapide, la moustache d'Evann a le temps de s'étoffer. Et Evann de désespérer.
Je ne veux pas jouer le match catho contre laïc. Les familles d'élèves autistes sont contraintes au nomadisme scolaire, et elles savent bien que ce n'est pas le statut d'école de la République - ou d'établissement sous contrat d'association - qui est la garantie de l'inclusion scolaire. En Bretagne, compte tenu de la structuration du champ scolaire, cela se traduit par un passage du public au privé, ou vice-versa.
J'espère fermement que Noham et Evann commenceront septembre dans leur lycée.

"Mais pourquoi l'école ne veut pas de moi ?

La différence fait-elle si peur ?"


* Bien entendu, alors que Noham était harcelé dans son collège, il a fait l'objet d'une IP (information préoccupante) envoyée notamment par ce collège, ce qui a conduit, pour la deuxième fois, à une enquête des services sociaux du département pendant de nombreux mois. Lui et ses trois frères et sœurs ont été inspectés sous toutes les coutures, l'accompagnement mis en œuvre par les parents analysé sur tous les plans par des travailleurs sociaux peu connaisseurs de l'autisme et des troubles neurodéveloppementaux. Le verdict a certes été "non coupable". Vous avez cependant du mal à imaginer le stress pendant toute l'année de Noham, lié à cette enquête. Parce qu'il comprend bien les enjeux, d'autant plus que les problèmes politiques font partie de ses intérêts spécifiques.

PS : par décision du 27 juillet 2020, le juge des référés du tribunal administratif de Rennes a suspendu les décisions de la DASEN et a enjoint au recteur de procéder à un nouvel examen de la demande d'inscription en seconde générale dans le lycée de secteur dans les 10 jours.
PS 2 : par décision du 31 juillet, la DASEN 29 a accepté la réorientation en seconde générale et technologique d'Evann, et a décidé son affectation au lycée de secteur, pour éviter le maintien de sa déscolarisation compte tenu de l'absence d’autre solution, du fait des propositions refusées .

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
Des militants à l’assaut de l’oppression « validiste »
Ils et elles se battent contre les clichés sur le handicap, pour la fermeture des institutions spécialisées et pour démontrer que, loin de la charité et du médical, le handicap est une question politique. Rencontre avec ces nouvelles militantes et militants, très actifs sur les réseaux sociaux.
par Caroline Boudet
Journal — France
Une peine de prison aménageable est requise contre François Fillon
Cinq ans de prison dont quatre avec sursis, la partie ferme étant « aménagée sous le régime de la détention à domicile », ainsi que 375 000 euros d’amende et dix ans d’inéligibilité ont été requis lundi 29 novembre contre François Fillon à la cour d’appel de Paris.
par Michel Deléan
Journal — France
Au tribunal, la FFF est accusée de discriminer des femmes
Neuf femmes accusent la Fédération française de football de les avoir licenciées en raison de leur sexe ou de leur orientation sexuelle. Mediapart a recueilli de nombreux témoignages mettant en cause le management de la FFF. Son président Noël Le Graët jure qu’il « n’y a pas d’atmosphère sexiste à la FFF ».
par Lénaïg Bredoux, Ilyes Ramdani et Antton Rouget
Journal — France
« La droite républicaine a oublié qu’elle pouvait porter des combats sociaux »
« À l’air libre » reçoit Aurélien Pradié, député du Lot et secrétaire général du parti Les Républicains, pour parler de la primaire. Un scrutin où les candidats et l’unique candidate rivalisent de propositions pour marquer leur territoire entre Emmanuel Macron et l’extrême droite.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Un jour dans ma vie militante : l’Etat réprime impunément des familles à la rue
[Rediffusion] Jeudi 28 octobre, soutenues par Utopia 56, plus de 200 personnes exilées à la rue réclamant l’accès à un hébergement pour passer l’hiver au chaud ont été froidement réprimées. L’Etat via son organe répressif policier est en roue libre. Bénévole au sein de l’association, j’ai été témoin direct de scènes très alarmantes. Il y a urgence. Voici le témoignage détaillé de cette journée.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Militer pour survivre
Quand Metoo à commencé j’étais déjà féministe, parce qu’on m’a expliqué en grandissant que les gens étaient tous égaux, et que le sexisme c’était pas gentil. Ce qu’on ne m’avait pas expliqué c’est à quel point le sexisme est partout, en nous, autour de nous. Comment il forge la moindre de nos pensées. Comment toute la société est régie par des rapports de forces, des privilèges, des oppressions, des classes sociales.
par blaise.c
Billet de blog
Faire militance ou faire communauté ?
Plus j'évolue dans le milieu du militantisme virtuel et de terrain, plus il en ressort une chose : l’impression d’impuissance, l’épuisement face à un éternel retour. Il survient une crise, on la dénonce à coups de critiques et d’indignation sur les réseaux, parfois on se mobilise, on tente tant bien que mal d’aider de manière concrète.
par Douce DIBONDO
Billet de blog
Escale - Le cinéma direct, un cinéma militant qui veut abolir les frontières
Briser le quatrième mur, celui entre cinéaste et spectateur·rices, est un acte libérateur, car il permet de se réapproprier un espace, une expérience et permet d'initier l'action. C'est tout le propos de notre escale « Éloge du partage » qui nous invite en 7 films à apprendre à regarder différemment.
par Tënk