Maman est autiste, et elle déchire ! - Sandrine Gaouenn

Le témoignage de Sandrine, diagnostiquée tard avec un syndrome d'Asperger, mère de 4 enfants.

J'ai eu beaucoup de plaisir à retrouver Sandrine dans ce livre, elle que j'ai connu d'abord sur le forum d'Asperansa, puis en l'accompagnant dans ses démarches de diagnostic et ses démêlés avec son employeur, la CAF 35.

https://www.facebook.com/pages/category/Author/Sandrine-Gaouenn-424554881631024/

Maman est autiste, et elle déchire ! - Sandrine Gaouenn Maman est autiste, et elle déchire ! - Sandrine Gaouenn

Quelle chance pour le diagnostic, qui a été fait par le Dr C. en quelques mois ! Alors qu'il faut aujourd'hui 5 ans pour un diagnostic d'un adulte au CRA de Bretagne ! Un délai tellement démentiel que suivant un rapport officiel (DTIP), les délais de diagnostic au CRA ne sont « pas connus » en Bretagne (pour les enfants, c'est 3 ans, sauf s'ils ont moins de 3 ou 4ans au moment de la demande). Les demandes de diagnostic au CRA de Bretagne représentent 16% des demandes en France, alors que la Bretagne représente 5% de la population.

Sandrine explique très bien son parcours, en passant par la toxicomanie au début de l'âge adulte, risque important chez les personnes autistes.

Elle est devenue mère très jeune, et elle explique que son empathie s'est développée spontanément par rapport à ses 4 enfants. Un bon exemple pour remettre en cause les idées sur l'empathie des personnes autistes, et sur leurs capacités parentales.

L'exemple de Sandrine ne peut être généralisé, mais il démontre qu'il ne faut pas préjuger des capacités des personnes autistes.

Un des chapitres les plus originaux du livre est ce que disent ses enfants au sujet deleur mère, d'où le titre. Ils expliquent que la vie sociale de leur famille n'a peut-être pas été florissante, mais qu'ils y ont trouvé leur épanouissement, compte tenu de leurs particularités (HPI, transgenre, TSA etc.).

Sandrine décrit dans une de ses bulles son expérience professionnelle, manifestement de la CAF. Elle n'avait pas de diagnostic d'autisme à ce moment-là, elle a obtenu in extremis sa RQTH (reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé), sans que cela fasse vaciller la direction de la CAF. J'ai discuté à ce moment avec le délégué du personnel qui l'a assisté. J'ose espérer qu'aujourd'hui, une direction de CAF ait entendu parler de l'autisme et du syndrome d'Asperger, et qu'elle ait une réaction plus intelligente.

Aujourd'hui, Sandrine s'appuie sur ses capacités musicales. Elle explique comment c'est compliqué avec le violon.

Une critique du livre :

MAMAN EST AUTISTE ET ELLE DÉCHIRE ! | Review © Angie Breshka

L'intervention de Sandrine dans la conférence « Les autistes ont la parole » à partir de la minute 34

Les autistes ont la parole © Asperansa autisme Asperger

https://www.youtube.com/watch?v=PLqdwkEJ9Ww&t=4s

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.