Jean Vinçot
Association Asperansa
Abonné·e de Mediapart

1505 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 sept. 2022

Jean Vinçot
Association Asperansa
Abonné·e de Mediapart

Diagnostic d'autisme à l'âge adulte lié à la croissance de troubles psychiatriques

Des retards inattendus : Les diagnostics manqués ou erronés dans l'enfance peuvent expliquer l'incidence élevée de comorbidités psychiatriques chez les personnes autistes identifiées à l'âge adulte.

Jean Vinçot
Association Asperansa
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

spectrumnews.org Traduction de "Autism diagnosis in adulthood tied to increased burden of psychiatric conditions"

Le diagnostic d'autisme à l'âge adulte est lié à une multiplication des troubles psychiatriques 


Charles Q. Choi - 19 septembre 2022

Homeless man reading and his dog © Luna TMG

Les personnes diagnostiquées autistes à l'âge adulte sont près de trois fois plus susceptibles que leurs homologues diagnostiqués dans l'enfance de déclarer souffrir de troubles psychiatriques, selon une nouvelle étude.

"Les expériences des personnes diagnostiquées à l'enfance et à l'âge adulte sont probablement très différentes", explique la chercheuse principale Vanessa Bal, titulaire de la chaire Karmazin et Lillard sur l'autisme adulte à l'université Rutgers de Piscataway, dans le New Jersey. Généraliser les résultats d'un groupe à l'autre "va avoir de sérieuses implications pour la recherche".

Les différences substantielles entre ces groupes suggèrent que "les études rapportant les résultats pour les adultes autistes sont maintenant incomplètes dans leurs conclusions si nous ne savons pas quand le diagnostic a été posé", déclare Eric Butter, chef de la section psychologie au Nationwide Children's à Columbus, Ohio, et directeur du Child Development Center de l'hôpital. Butter n'a pas participé à l'étude.

De plus en plus, les études sur les adultes autistes portent sur des personnes identifiées plus tard dans leur vie, en partie grâce à l'élargissement des critères de diagnostic de la condition et aux enquêtes en ligne qui permettent aux participants qui vivent loin des chercheurs de se mettre à contribution. Mais on sait peu de choses sur la façon dont ces adultes se comparent aux personnes identifiées comme autistes plus tôt dans leur vie.

La nouvelle étude s'appuie sur les données de 4 657 adultes autistes légalement indépendants - dont 2 826 femmes - du projet Simons Powering Autism Research Knowledge (SPARK). (SPARK est financé par la Fondation Simons, l'organisation mère de Spectrum).

Les chercheurs ont constaté que les 2 210 participants chez qui l'autisme avait été diagnostiqué à l'âge de 21 ans ou plus étaient 2,7 fois plus susceptibles de signaler des troubles concomitants de l'humeur, de l'anxiété, de la personnalité ou de l'alimentation que les personnes identifiées comme autistes dans l'enfance. Les personnes diagnostiquées à l'âge adulte ont également signalé un plus grand nombre de troubles psychiatriques au cours de leur vie : 3,2 en moyenne, contre 2,8 chez leurs homologues diagnostiqués à l'enfance.

"Nous ne savons pas si cela est dû au fait qu'ils ont été mal diagnostiqués avec d'autres conditions, ou si ces diagnostics - par exemple, l'anxiété, la dépression - peuvent être les effets de vivre sans un diagnostic approprié de l'autisme pendant l'enfance, l'adolescence et au-delà", dit Bal. "Il est probable que les deux soient des facteurs".

Les résultats suggèrent que les outils et les processus de diagnostic doivent être améliorés pour permettre des diagnostics plus précoces pour les personnes autistes souffrant de troubles mentaux associés, déclare Micah Mazurek, professeur d'éducation de la Fondation Novartis U.S. à l'Université de Virginie à Charlottesville, qui n'a pas participé à ces travaux.

"Lorsque les enfants ou les adolescents ne reçoivent pas un diagnostic en temps opportun, ils ratent des occasions de bénéficier de services et de soutiens appropriés, adaptés à leurs besoins spécifiques", explique Micah Mazurek. "Ils manquent également des occasions de construire une compréhension de soi et des liens au sein de la communauté de l'autisme, ce qui les expose à un risque accru de résultats négatifs en matière de santé mentale."

L'étude vient appuyer des travaux antérieurs qui ont mis en évidence une prévalence élevée de troubles psychiatriques chez les adultes autistes en général. Dans l'ensemble, les personnes ayant participé à la nouvelle analyse présentent en moyenne trois troubles psychiatriques, les femmes étant 1,7 fois plus susceptibles que les hommes de souffrir de troubles concomitants tels que des troubles alimentaires, anxieux et émotionnels.

Les résultats, publiés le 29 août dans la revue Autism Research, soulignent "la crise de la santé mentale à laquelle sont confrontés les adultes autistes", selon Bal. Il faut davantage de formation sur l'autisme dans tous les domaines de la santé mentale, à tous les niveaux - et pas seulement dans les soins pédiatriques, mais aussi dans les soins aux adultes, note-t-elle.

"Il y a une pénurie de cliniciens en santé mentale adéquatement formés pour fournir un soutien aux adultes autistes - de nombreux prestataires font état d'un sentiment de compétence moindre et sont réticents à prendre des adultes autistes comme patients", explique Bal. L'autisme est souvent considéré "comme un domaine spécialisé, et il n'est pas bien intégré dans la formation à l'évaluation ou au traitement."

Mazurek convient qu'il y a un "besoin crucial de professionnels de la santé mentale qui sont équipés pour répondre aux besoins des adultes autistes", notant que plus de 80 % des participants à la nouvelle étude "avaient des antécédents d'un certain type de trouble de la santé mentale".

Butter ajoute qu'"il peut y avoir une tendance chez certains prestataires de soins cliniques et chez les adultes autistes récemment diagnostiqués à recadrer les luttes et les difficultés d'adaptation comme étant uniquement liées à l'autisme, ou à minimiser les signes et les symptômes cooccurrents d'autres déficiences psychologiques à la lumière d'un diagnostic récent". Il souligne que "l'accès au traitement des troubles coexistants devrait être une priorité même après qu'un diagnostic de trouble du spectre autistique a été posé."

Il n'est pas certain que ces résultats s'appliquent aux adultes autistes en général, note Bal, notamment parce que l'ensemble de l'échantillon de l'étude provient d'Amérique du Nord, est composé à près de 70 % de Blancs et comprend plus de femmes que d'hommes. Les résultats doivent être reproduits dans des échantillons plus diversifiés et, idéalement, dans des groupes dans lesquels les chercheurs peuvent noter le moment des diagnostics psychiatriques pour voir si et comment un mauvais diagnostic ou un diagnostic manqué d'autisme pourrait être à l'origine de ces problèmes, dit-elle.

Citer cet article : https://doi.org/10.53053/GCOY5940

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
À Nice, « on a l’impression que le procès de l’attentat a été confisqué »
Deux salles de retransmission ont été installées au palais Acropolis, à Nice, pour permettre à chacun de suivre en vidéo le procès qui se tient à Paris. Une « compensation » qui agit comme une catharsis pour la plupart des victimes et de leurs familles, mais que bon nombre de parties civiles jugent très insuffisante.
par Ellen Salvi
Journal — Santé
Crack à Paris : Darmanin fanfaronne bien mais ne résout rien
Dernier épisode de la gestion calamiteuse de l’usage de drogues à Paris : le square Forceval, immense « scène ouverte » de crack créée en 2021 par l’État, lieu indigne et violent, a été évacué. Des centaines d’usagers de drogue errent de nouveau dans les rues parisiennes.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Justice
Un refus de visa humanitaire pour Hussam Hammoud serait « une petite victoire qu’on offre à Daech »
Devant le tribunal administratif de Nantes, la défense du journaliste syrien et collaborateur de Mediapart a relevé les erreurs et approximations dans la position du ministère de l’intérieur justifiant le rejet du visa humanitaire. Et réclamé un nouvel examen de sa demande.
par François Bougon
Journal — Euro
La Réserve fédérale des États-Unis envoie l’euro par le fond
Face à l’explosion de l’inflation et à la chute de l’euro, la Banque centrale européenne a décidé d’adopter la même politique restrictive que l’institution monétaire américaine. Est-ce la bonne réponse, alors que la crise s’abat sur l’Europe et que la récession menace ?
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Un chien à ma table. Roman de Claudie Hunzinger (Grasset)
Une Ode à la Vie où, en une suprême synesthésie, les notes de musique sont des couleurs, où la musique a un goût d’églantine, plus le goût du conditionnel passé de féerie à fond, où le vent a une tonalité lyrique. Et très vite le rythme des ramures va faire place au balancement des phrases, leurs ramifications à la syntaxe... « On peut très bien écrire avec des larmes dans les yeux ».
par Colette Lallement-Duchoze
Billet de blog
Nazisme – De capitaine des Bleus à lieutenant SS
Le foot mène à tout, y compris au pire. La vie et la mort d’Alexandre Villaplane l’illustrent de la façon la plus radicale. Dans son livre qui vient de sortir « Le Brassard » Luc Briand retrace le parcours de cet ancien footballeur international français devenu Allemand, officier de la Waffen SS et auteur de plusieurs massacres notamment en Dordogne.
par Cuenod
Billet de blog
Suites critiques aux « Suites décoloniales ». Décoloniser le nom
Olivier Marboeuf est un conteur, un archiviste, et son livre est important pour au moins deux raisons : il invente une cartographie des sujets postcoloniaux français des années 80 à aujourd’hui, et il offre plusieurs outils pratiques afin de repenser la politique de la race en contexte français. Analyse de l'essai « Suites décoloniales. S'enfuir de la plantation ».
par Chris Cyrille-Isaac
Billet d’édition
Klaus Barbie - la route du rat
En parallèle d'une exposition aux Archives départementales du Rhône, les éditions Urban publient un album exceptionnel retraçant l'itinéraire de Klaus Barbie de sa jeunesse hitlérienne à son procès à Lyon. Porté par les dessins du dessinateur de presse qui a couvert le procès historique en 1987, le document est une remarquable plongée dans la froide réalité d'une vie de meurtres et d'impunité.
par Sofiene Boumaza