jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

524 Billets

1 Éditions

Billet de blog 3 nov. 2015

L’hiver sera froid… selon les ours du zoo de Thoiry

jean63
Retraité / investigations et recherche de la vérité partout où elle se cache (où on nous la cache)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’hiver sera froid… selon les ours du zoo de Thoiry

28 Oct. 2015, 18h04 | MAJ : 28 Oct. 2015, 19h54

Thoiry, archives. 

Selon les soigneurs du zoo, le comportement des baribals à l’automne permet d’avoir une idée des températures hivernales. (LP/M.G.)

Les ours du zoo de Thoiry (Yvelines) ont déjà produit leur bulletin météo de l’hiver. Selon leurs prévisions, les prochains mois seront froids. « Leur comportement automnal donne de sérieux indices quant à la précocité de la saison froide et à sa possible rigueur, explique-t-on à Thoiry.

A Thoiry l'ours Cochise annonce la météo.

Cette année, ils préparent tous leur entrée en hibernation et creusent des tanières plus profondes, ils ont déjà diminué leur ration alimentaire et leur métabolisme a commencé à ralentir. » L’an passé, seule une petite partie d’entre eux avait hiberné et l’hiver s’est avéré doux. A l’automne 2010, à l’inverse, ils avaient adopté des réactions inverses et le froid avait été plus important.

source :  http://www.leparisien.fr/thoiry-78770/l-hiver-sera-froid-selon-les-ours-du-zoo-de-thoiry-28-10-2015-5226513.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr%2F

=====================================

A Thoiry, les ours prédisent la météo... et un hiver très froid !

Par Magali Fichter, France Bleu 107.1 et France BleuLundi 2 novembre 2015 à 6:00 Mis à jour le lundi 2 novembre 2015 à 7:00

Lincoln, le plus gros des ours du parc © Radio France - Magali Fichter

Les ours noirs du parc de Thoiry, dans les Yvelines, ont commencé la semaine dernière à creuser leurs terriers pour hiberner. Un signe qui ne trompe pas, selon les soigneurs : il faut se préparer à une vague de froid cet hiver.

Ne vous fiez pas aux températures plutôt clémentes de ce début novembre ! Les ours du parc animalier ne se trompent jamais. L'année dernière, par exemple, ils ont été peu nombreux à se préparer à hiberner, et l'hiver a été très doux. Cette année, malgré l'été indien, ils mangent et se déplacent moins, et construisent des tanières profondes. 

La tanière de l'ours Cochise © Radio France - Magali Fichter

De prime abord, on dirait une tanière vide. Mais si vous regardez bien, vous pouvez peut-être distinguer un museau : c'est celui de Cochise, un ours prévoyant qui a déjà fait son nid. Et il y reste, explique Jean-Jacques Guérin, son soigneur.

Il a tapissé sa tanière de feuilles et de branchages, et les a glissés sous son corps, comme cela, il se réchauffe avec sa propre chaleur. Il ne sort plus, parce qu'il a peur de se la faire piquer par un collègue... Il l'a bien emmenagée, c'est une tanière de luxe !

Un sixième sens

Cochise a déjà fait ses réserves de graisse. A partir de maintenant, il n'a besoin que de très peu de nourriture. Il va ralentir son rythme et passer l'hiver à somnoler bien à l'abri, pendant que nous risquons fort de grelotter, car selon Paul de la Panouse, le fondateur du parc de Thoiry, les ours ont les sens beaucoup plus aiguisés que les nôtres.

Quand il y a eu la tempête de 1999, aucun animal n'a été blessé. Ils semblent avoir une meilleure perception que la nôtre. Notre intelligence rationnelle nous laisse un peu démunis si il n'y a pas de chauffage central, tandis que eux sont adaptés !

Quand les ours seront tous abrités dans leurs tanières, ils y resteront jusqu'au printemps. Et peut-être que, comme l'année dernière, il y aura une belle surprise : de petits oursons nés bien au chaud pendant l'hiver !

source : https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/thoiry-les-ours-predisent-la-meteo-1446398902

 =========================

Attention, l'hiver sera très froid selon "Météo ours Thoiry" !

MIS À JOUR : 02-11-2015 18:52

-CRÉÉ : 02-11-2015 18:49

INSOLITE - L'hiver sera-t-il particulièrement rude cet année ? C'est ce que prévoient les équipes du zoo de Thoiry en se basant sur l'observation du comportement des ours. Explications avec le fondateur du parc animalier, Paul de La Panouse.

5264

31

19

0

Deux "messieurs météo" (ou mesdames) du parc animalier de Thoiry.

© Arthus Boutin / Parc et Château de Thoiry

Photo:

"Quand les vaches sont couchées, il va pleuvoir" ; "si la coccinelle vole haut, il fera beau"... On ne compte pas les dictons et croyances populaires mêlant attitude des animaux et météo. Pas toujours fiable... Vous n'êtes pas obligés de les croire, mais les prévisions des équipes du célèbre zoo de Thoiry, dans les Yvelines, sont basées sur une longue expérience. Et elles sont formelles pour cette année : mieux vaut prévoir de bonnes doudounes car au vu du comportement des ours, l'hiver 2015-2016 s'annonce particulièrement froid.
"Malgré l'été indien et les températures douces qui se prolongent, un tiers de la trentaine d'ours que compte le parc a déjà fait son terrier, en se trouvant un endroit non inondable pour le tapisser de feuilles et s'y installer confortablement, nous explique Paul De La Panouse, le créateur du zoo. Une femelle, par exemple, s'en ait fait un sous la cascade des rochers et y a été rejointe par sa fille. Toutes deux n'en bougent plus : pas question de se faire piquer la place par un ours un peu plus gros et un peu plus fort !"

"A chaque fois, cela se vérifie"

L'année dernière ou la précédente, poursuit-il, lorsque les températures étaient restées douces durant toute la saison hivernale, ces mêmes animaux avaient été très peu nombreux à creuser un terrier et à hiberner : "Seules les mamans qui allaient avoir un bébé l'avaient fait". En revanche en 2010-2011, lorsque les Français avaient grelotté tout l'hiver, les ours s'étaient montrés tout aussi prévoyants que cette année. 
Vous n'êtes toujours pas convaincus ? Paul de La Panouse, qui a désormais laissé les rênes du parc animalier à ses enfants, a mené l'enquête : "Les ours étant ici depuis 1969, j'ai remonté les années et regardé les quatre ou cinq épisodes de froid les plus marquants durant toute cette période. A chaque fois, on vérifie que les ours creusaient particulièrement des terriers". Impossible toutefois, selon lui, de tirer de cette observation empirique une indication sur la précocité ou non de l'hiver : "La seule chose qui est sûre, c'est qu'il y aura une vague de froid à un moment donné cette année."
"Je crois plus en 'météo ours Thoiry' qu'aux prévisions des météorologues, conclut dans un sourire le vicomte de La Panouse, en se souvenant qu'en 1999, grâce à leur "sixième sens", "tous les animaux du parc étaient sortis indemnes" de la tempête du 26 décembre, "alors que la météo n'avait rien prévu". Rendez-vous au printemps, lorsque les ours qui auront hiberné seront sortis de leur tanière, pour savoir s'ils ont encore eu raison cette année.

GILLES DANIEL

source :  http://www.metronews.fr/info/meteo-attention-l-hiver-sera-tres-froid-selon-meteo-ours-thoiry/mokb!IcmklhAeAyfs/

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
Violences sexuelles : Damien Abad nommé ministre malgré un signalement adressé à LREM
L’ancien patron des députés LR, Damien Abad, a été nommé ministre des solidarités en dépit d'un signalement pour des faits présumés de viols adressé à LREM et LR par l’Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique. Deux femmes, dont Mediapart a recueilli les témoignages, l’accusent de viols, en 2010 et 2011. Il conteste les faits.
par Marine Turchi
Journal — Politique
Pap Ndiaye fait déjà face au cyclone raciste
La nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’éducation nationale a fait remonter à la surface le racisme structurel de la société française et de sa classe politique, une vague qui charrie avec elle la condition noire et la question coloniale. La réaction de l’exécutif, Emmanuel Macron en tête, donnera une première indication sur la tonalité du quinquennat.
par Ilyes Ramdani
Journal
En Italie, la post-fasciste Giorgia Meloni cherche à faire oublier ses racines
Elle espère devenir l’an prochain la première femme à présider le Conseil en Italie. Héritière d’un parti post-fasciste, ancienne ministre de Berlusconi, Giorgia Meloni se démène pour bâtir un parti conservateur plus respectable, en courtisant l’électorat de Matteo Salvini. Une tentative périlleuse de « dédiabolisation ».
par Ludovic Lamant
Journal
Mario Vargas Llosa, Nobel de l’indécence
L’écrivain péruvien de 86 ans, entré à l’Académie française en fin d’année dernière, vient de déclarer sa préférence pour Bolsonaro face à Lula. Cette nouvelle prise de position politique reflète un parcours intellectuel de plus en plus contesté, marqué par des soutiens à des figures d’extrême droite en Amérique mais aussi de la droite dure en Espagne. Une enquête du n° 20 de la « Revue du Crieur », disponible en librairie. 
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
Le stade grotesque (la langue du néolibéralisme)
[Rediffusion] Récemment, je suis tombée sur une citation de la ministre déléguée à l’industrie, Agnès Pannier-Runacher... Il y a beaucoup de façons de caractériser le capitalisme actuel. À toutes définitions politiques et économiques, je propose d'ajouter la notion de grotesque.
par leslie kaplan
Billet de blog
Greenwashing et politique : le bilan environnemental d'Emmanuel Macron
[Rediffusion] Talonné dans les sondages par Marine Le Pen, le président-candidat Macron a multiplié dans l'entre-deux-tours des appels du pied à l’électorat de gauche. En particulier, il tente de mettre en avant son bilan en matière d’environnement. Or, il a peu de chances de convaincre : ses actions en la matière peuvent en effet se résumer à un greenwashing assumé.
par collectif Chronik
Billet de blog
Quand Macron inventait « l'écologie de production » pour disqualifier les pensées écologistes
[Rediffusion] Au cours de son allocution télévisée du 12 juillet 2021, Emmanuel Macron a affirmé vouloir « réconcilier la croissance et l'écologie de production ». Innovation sémantique dénuée de sens, ce terme vise à disqualifier les pensées écologistes qui veulent au contraire poser des limites, sociales et écologiques, à la production. Macron, qui veut sauver la croissance quoi qu'il en coûte, n'en veut pas.
par Maxime Combes
Billet de blog
Villages morts, villes vivantes
Nouvelle édition de « Printemps silencieux » (Wildproject). La biologiste américaine Rachel Carson avait raison bien avant tout le monde. Dans de nombreux villages de France, les oiseaux sont morts. Carson nous dessille les yeux au moment où une nouvelle équipe ministérielle veut accélérer la transition écologique. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement