JEAN-EUDES : Auditions cachées d'amis de Jean Eudes

En recherchant le rapport chronologique de la SNCF rédigé par Mr Zanchetta et qui était sur la voie ferrée entre midi 15 et 15h30 (rapport gênant très bien caché derrière des audition de témoins  ..), je tombe sur des auditions d'amis Auvergnats très proches de Jean Eudes qui étaient passées inaperçues et sont très importantes :

 

1ère audition :

 

Le mardi 2 décembre 2008 à 17 heures 30 minutes


Nous soussigné Adjudant CARDONA Thierry, Officier de Police Judiciaire en résidence à FRONTON
Vu les articles 16 à 19 et 75 à 78 du Code de Procédure Pénale


Vu l'article 18 alinéa 4 du Code de Procédure Pénale, nous agissons à ISSOIRE 63500, conformément à la réquisition aux fins d'extension de compétence, à nous délivrée par M. BOYER Francis Vice-Procureur de la République à 31000 TOULOUSE, après avoir informé HASS Alexandre, Officier de Police Judiciaire territorialement compétent.


Nous trouvant au bureau de notre unité à ISSOIRE 63500, rapportons les opérations suivantes :

DUJON-DESHAIRES  Marc

Date Naissance ,
10/11/1984

CLERMONT FERRAND 63000 63113  Etudiant 


Entendons la personne dénommée ci-dessus qui nous déclare :


« « « Je suis un copain de Jean-Eudes. Je l'ai connu par l'intermédiaire de mon frère au lycée à
ISSOIRE. Je le fréquente depuis huit ans. ---------------------------- --------


---------A chaque fois que Jean-Eudes remontait chez lui il venait nous voir à CLERMONT. Je ne me rappelle pas précisément la dernière fois mais je peux vous dire que le week end avant son décès il avait essayé de m appeler sur mon portable le vendredi soir. Nous n'avons pas pu nous voir se soir là. ------ Je peux vous dire que j'ai passé quatre jours cet été avec Jean-Eudes et un autre copain à un festival de musique en BELGIQUE. Je suis monté en train et Jean-Eudes est venu avec sa voiture accompagné de Marc. Nous avons passé un bon moment. Jean-Eudes allait très bien. Je ne l'ai jamais vu diminué, abattu. En aucun cas il ne montrait des signes d'une personne dépressive. ---------- Depuis qu'il avait trouvé son travail à TOULOUSE il avait des projets. Il faisait des balades. Lors de nos rencontres il nous racontait tout cela. Je n'arrive pas à comprendre. C'est impossible qu'il se soit suicidé. -----


----- De toutes les personnes que j'ai rencontré Jean-Eudes profitait de la vie, il aimait les balades, être avec ses amis. En aucun cas, même si c'est difficile de le prévoir, il est impossible qu'il ai pu se suicider. Dans le cas où il aurait été mal il n'aurai pas hésiter à nous téléphoner. Nous étions très proche et nous avons passé presque trois ans tous les jours ensembles avec mon frère et Laurent. Nous étions tous les quatre inséparables. Pour cette raison et si Jean-Eudes avait eu besoin il n'aurai pas hésiter à nous appeler. Le suicide pour moi c'est pas possible. -----


--------- Jean-Eudes adorait la nature, partir et voyager. Il me semble pas improbable que Jean Eudes se trouve proche d'une voie ferrée. Si il était là c'est qui devait y avoir une raison. Ce n'est pas le genre casse coup par contre les balades dans la nature c'est bien lui. ----------------------------


--------- Je ne connais pas de problème de santé pour Jean-Eudes. Je l'ai vu au au cours du mois de septembre et je n'ai pas eu l'impression qu'il était dépressif ou qu'il avait un quelconque problème. Il était très content de son travail à TOULOUSE ainsi que sa nouvelle vie dans cette ville. Il n'avait pas la nostalgie de CLERMONT. Il était toujours à l'écoute des autres et très aimé de tous. Je ne connais pas une seule personne qui puisse dire du mal de lui. -------

Pour toutes ces raisons je ne comprends pas son décès mais je suis certain qu'il n'a pas mis fin à ses jours. 

 

A ISSOIRE 63500, le 02 décembre 2008 à 18 heures 05, lecture faite par moi des renseignements d'état civil et de la déclaration ci-dessus, j'y persiste et n'ai rien à changer, à y ajouter ou à y retrancher.

La personne présente L'Officier de Police Judiciaire.

 

=======================

2ième audition :

 

Le mardi 2 décembre 2008 à 17 heures 40 minutes.


Nous soussigné MDL/Chef Philippe DEVAUX, Officier de Police Judiciaire en résidence à BRIGADE DES
RECHERCHES DE TOULOUSE ST MICHEL


Vu les articles 16 à 19 et 75 à 78 du Code de Procédure Pénale


Vu l'article 18 alinéa 4 du Code de Procédure Pénale, nous agissons à ISSOIRE (63), conformément à la réquisition
aux fins d'extension de compétence, à nous délivrée par M. Francis BOYER Vice Procureur de la République à
TOULOUSE, après avoir informé HAAS Alexandre, Officier de Police Judiciaire territorialement compétent.


Nous trouvant dans les locaux de la Gendarmerie à ISSOIRE 63500, rapportons les opérations suivantes :


STOUFFLET Laurent 


ISSOIRE

Dàte Naissancse 09/10/1983  COLMAR (68)


Entendons la personne dénommée ci-dessus qui nous déclare :


« « « Je suis un très bon et le plus ancien ami de Jean Eudes LOMBARD.


« « « Je le connais depuis la seconde, c'est à dire depuis environ 11 ans. Nous sommes allés au Lycée ensemble à ISSOIRE. Ensuite nous nous sommes retrouvés à la FAC. Il faisait des études en géologie et moi en bio. Puis il a continué à GRENOBLE où il a connu Aurélie. Il est allé à PARIS puis à TOULOUSE pour travailler.---


« « « Nous nous voyions régulièrement, soit lorsqu'il venait à ISSOIRE, soit lorsque j'allais à TOULOUSE. Il m'est arrivé de passer 1 ou 2 week-end dans son appartement. Enfin nous sommes partis en août 2008, en vacances ensemble en Espagne. Il y avait aussi Marc MASSON un copain qui est plus un de mes amis. Nous avons fait la côte Nord Est de l'Espagne.----


« « « Nous avons une passion commune qui est la randonnée. Nous en avons fait de nombreuses ensemble. Nous partions sac à dos et dormions à la belle étoile. Moins il y avait de monde plus nous étions contents.---


« « « J'ai repris le travail le 18 août 2008 et il est revenu me voir 1 ou 2 week-end après rapidement pour me rendre visite. Il avait l'air comme d'habitude. Il était content d'être à TOULOUSE, il se faisait de nombreux amis et parlait de randonnées à venir. C'est la dernière fois que je l'ai vu. J'ai appris le décès de Jean Eudes juste après le 26 septembre 2008.----


« « « Je ne connais pas les amis toulousains de Jean Eudes. Je ne pense pas qu'il ait eu d'autres relations intimes après Aurélie, que ce soit avec une fille ou avec un garçon.-----


« « « Lorsque j'allais le voir à TOULOUSE nous restions à son appartement. Nous ne sortions pas le soir dans TOULOUSE, je ne fréquente pas les bars. Pour le reste, lorsqu'il était avec des amis je ne sais pas où il sortait.


« « « Personnellement je ne crois pas en la thèse du suicide. Lorsque Jean Eudes a des problèmes il m'en parle. C'est ce qu'il a fait lorsque sa relation avec Aurélie a été rompue. Les vacances que nous avons passées ensemble en Espagne se sont très bien déroulées. ----


« « «Vous m'informez du lieux et des circonstances dans lesquelles il a été découvert. Je sais qu'il part régulièrement en balade après le travail. Partir en pleine campagne le soir pour aller voir une écluse ou une péniche c'est tout à fait le style de Jean Eudes. Je ne suis pas surpris que vous ayez retrouvé Jean Eudes à cet endroit, sauf sur la voie ferrée. Jean Eudes n'était pas un casse cou, je ne le vois pas prendre de risque sur une voie ferrée. Il n'a de plus aucune passion pour les trains. -----


« « « Je me souviens que lorsque nous sommes allés en Espagne, il a perdu son sac de couchage. Il devait en racheter un pour ses futures randonnées. Par contre, je ne vois pas Jean Eudes dormir sur les lieux où vous l'avez découvert en étant seul et alors qu'il devait travailler le lendemain. Ce n'est pas son habitude.


« « « A ISSOIRE, le 02 décembre 2008 à 18 heures 15. Lecture faite par moi des renseignements
d'état civil et de la déclaration ci-dessus. J'y persiste et n'ai rien à y changer à ajouter ou à y
retrancher.----


La personne entendue L'Officier de police judiciaire

GENDARMERIE NATIONALE;
Compagnie
TOULOUSE SAINT MICHEL
BR TOULOUSE

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.