jean@olmini.fr
Retraité de la presse écrite PQR
Abonné·e de Mediapart

138 Billets

0 Édition

Billet de blog 6 mai 2018

Je te fiche mon billet de ma mauvaise humeur !Black Bloc ! Le Noir obscur .

Black bloc, c'est qui ? C’est quoi ? Ce sont des individus ultra-violents, cagoulés, au visage dissimulé, vêtus de noir qui se font appeler les « black blocs » (Bloc noir). S’attaquant principalement aux symboles du capitalisme et de l’État. .....

jean@olmini.fr
Retraité de la presse écrite PQR
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je te fiche mon billet de ma mauvaise humeur !

Black Bloc ! Le Noir obscur de la force du mal !

 Ce jour du 1er mai, tout le monde a été surpris et vraiment frappé de voir des hooligans, lors de la manifestation de la fêter le travail. (journée internationale des travailleurs)

Des milliers Black Blocs (1 200 personnes) s'en sont donnés à coeur joie; vandalisant et cassant des boutiques et magasins, brûlant des voitures et autres véhicules à moteur.

 Comme tout à chacun, notre mémoire efface ce que l’on ne veut pas voir ou entendre.

Ce n’est pas la première fois que les Black Blocs ont eu de provocantes révoltes en France ; Strasbourg a connu le même phénomène en avril 2009, lors du sommet de l'OTAN, considéré comme responsable de toutes les dégradations commises.

 Quelles différences existe-t-il avec de simples casseurs ?

Un casseur va s'en prendre à tout mobilier urbain sans se poser de questions, alors que le "black bloc" vise des symboles tactiques, ou des symboles qui représentent le capitalisme.

 Les origines des black blocs !

 Ils sont apparus pendant l'hiver de 1980 à Berlin Ouest, alors que les policiers vidaient brutalement des squats de militants du mouvement autonome. Décidés à défendre leur logement, ces militants formeront les premiers blacks blocs qui affronteront les policiers dans de violents combats de rue.

 Black bloc, c'est qui ? C’est quoi ?

 Ce sont des individus ultra-violents, cagoulés, au visage dissimulé, vêtus de noir qui se font appeler les « black blocs » (Bloc noir). S’attaquant principalement aux symboles du capitalisme et de l’État. Les black blocs sont comme des hooligans saboteur, des casseurs se destinant à la dévastation par plaisir du chaos. Pour moi ce sont des dangereux terroristes !

 Un black bloc est un regroupement éphémère d'individus qui se définissent majoritairement comme anarchistes. On parle alors d'un black bloc réunissant (par exemple) 5 000 personnes et non 5 000 black blocs. Ils s’attaquent souvent aux symboles du capitalisme et de l’État, dans la tradition anarchiste. S’ils ne trouvent pas des établissements de l’état, ils s’attaquent à des banques, à des établissements de restaurations rapides, même des garages automobiles de luxes.

 Un black bloc n'a pas de chef et n'a pas de membres. Chacun manifeste selon son envie, mais la solidarité entre les participants est très présente comme à notre dame des Landes ou une minorité des black blocs étaient présents.

C’est au sommet de l’OMC à Seattle en 1999 qu’apparaissent les premiers débordements. Ils sont à Berlin Ouest au début des années 1980. Les black blocs connaissaient un nouvel élan en 2010.

Juillet 2017, Hambourg a la gueule de bois, elle se réveille groggy et en colère après le G20. La ville allemande après trois jours de quasi-état d’urgence. La rencontre, émaillée de graves violences entre forces de l’ordre et extrême gauche. Black Bloc et les anarchistes combattent la police.

 L'extrême gauche

Elle rassemble la gauche révolutionnaire, comme les insoumis, moins virulents sûrement, ce sont des anarchistes libertaires. Jean-Luc Mélenchon est lui-même qualifié de "leader d'extrême gauche" par une chercheuse du CNRS (Mediapart) prônant la révolution totale.

L'anarchie désigne une société où il n'existe aucune autorité, aucune loi, aucun chef : c'est une société autogérée. En fait, un bordel incommensurable ! Le terme exact pour définir une situation sans autorité ni lois où les différends se règlent par la seule violence physique armée ou non est l'anomie.

Conclusion

Le phénomène Black Bloc serait le terme ou l’élocution d'un « anarchisme » réduit à une aptitude absurde, une aberration, une incohérence de la république, qui pousse des jeunes ou moins jeunes à la violence et au chaos afin de désorganiser l’état.

 Je ne peux pas écrire sur l’extrême gauche sans parler de

L’extrême droite en France.

 Elle est une notion abstraite associée à une partie de la classe politique française, en évolution depuis la Révolution française jusqu'à nos jours (Wikipedia).

 J’ai une vision aussi intolérante et intransigeante que l’extrême droite et autan pour l’extrême gauche ; ils ont des similitudes ou des affinités analogues pour tout casser, et n’ont aucun respect de la démocratie !

 Le Front national de Jean Marie Le Pen omniprésent hier en France, aujourd’hui avec Marine Le Pen.

D’autres ont ouvert la voie : Maréchal Pétain, Pierre Poujade, Eugène Deloncle, qui a semé la mort et la désolation en France à la fin des années 1930 qui avait fondé la Cagoule, organisation secrète d’action révolutionnaire nationale.

 En 1960 à 1981 arrive le SAC, Le service d'action civique a été, une association au service du général de Gaulle puis de ses successeurs gaullistes, mais souvent qualifiés de police parallèle.

 Extrême gauche ou Extrême droite, souhaitons qu’ils n’arrivent jamais au pouvoir !

 https://www.streetpress.com/sujet/1464688427-manifestations-au-coeur-du-black-bloc

 Source : Wikipedia, Le Parisien, Le Monde, Le Figaro, StreetPress, Franceinfo, La Montagneverte ,Lesechos,Anarchisme.wikibis, La Dépêche du midi, Midi Libre.

 Un livre à lire.

Les black blocs La liberté et l'égalité se manifestent

Francis Dupuis-Déri

Bon dimanche à vous tous.

Jean Olmini

Le 6 mai 2018

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français
Recommandés par nos abonné·es

À la Une de Mediapart

Journal — International
Allemagne : les libéraux tiennent les cordons de la bourse
Futur ministre des finances de la « coalition feu tricolore » , Christian Lindner a réussi à moderniser un parti libéral qui, en 2013, était en danger existentiel. Décidé à imposer ses vues, il devrait être l’homme fort du gouvernement.
par Romaric Godin
Journal — France
Les macronistes s’offrent un rassemblement de façade
Divisée avant d’être officiellement unie, la majorité présidentielle s’est retrouvée, lundi soir, pour prendre une photo de famille, tresser des louanges à Emmanuel Macron et taper sur ses adversaires. Un exercice poussif qui ne risque pas de « marquer l’histoire de la politique française », contrairement à ce que pensent ses participants.
par Ellen Salvi
Journal — International
Thales est soupçonné de transfert de technologies à la junte birmane
Le groupe de défense européen entretient un partenariat étroit avec le conglomérat indien Bharat Electronics Limited, fournisseur important de l’armée birmane. De nombreux éléments laissent penser qu’il pourrait violer l’embargo sur les livraisons d’armes. Trois ONG l’interpellent.
par Côme Bastin
Journal — France
« La droite républicaine a oublié qu’elle pouvait porter des combats sociaux »
« À l’air libre » reçoit Aurélien Pradié, député du Lot et secrétaire général du parti Les Républicains, pour parler de la primaire. Un scrutin où les candidats et l’unique candidate rivalisent de propositions pour marquer leur territoire entre Emmanuel Macron et l’extrême droite.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
La beauté fragile d'un combat
« Nous ne combattons pas le réchauffement climatique, nous nous battons pour que le scénario ne soit pas mortel. » Parfois, par la grâce du documentaire, un film trouve le chemin de l’unisson entre éthique et esthétique. C’est ainsi qu’il faut saluer « L’hypothèse de Zimov  », western climatique, du cinéaste Denis Sneguirev, à voir absolument sur Arte.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Les Œillades d'Albi : « Retour à Reims (fragments) » de Jean-Gabriel Périot
Autour de l’adaptation du livre autobiographique du sociologue Didier Éribon « Retour à Reims », Jean-Gabriel Périot avec l’appui de nombreuses archives audiovisuelles retrace l’histoire de la classe ouvrière de 1950 à nos jours.
par Cédric Lépine