jean@olmini.fr
Retraité de la presse écrite PQR
Abonné·e de Mediapart

140 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 févr. 2019

Je te fiche mon billet de ma mauvaise humeur. Hauts fonctionnaires vivent Grassement

L’élite du ministère des Finances cache beaucoup de choses aux Français, à commencer par la rémunération des hauts fonctionnaires. Il existe une caste dans la fonction publique, Inspecteur des finances, conseillers d’état, ingénieur du corps des Mines qui vivent à nos dépens.

jean@olmini.fr
Retraité de la presse écrite PQR
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 Je te fiche mon billet de ma mauvaise humeur.

Des Hauts Fonctionnaires vivent à nos dépens

Il existe une caste dans la fonction publique, Inspecteur des finances, conseillers d’état, ingénieur du corps des Mines.
Ils seraient 15 000 hauts fonctionnaires français, bien payés, envieux envers d’autres, indestructible de leurs pouvoirs, ils ont claquemuré et crée un système opaque répartissant les privilèges d’une aristocratie d’un autre temps.

« Ils puisent abondamment dans les caisses de la République : plus de 30 000 euros par mois pour les super nantis.» Les privilèges ces hauts fonctionnaires mieux payés que le président.

Emmanuel Macron dans son livre de campagne « Révolution » explose contre les fonctionnaires qui se sont constitués en Caste » « Il n’est plus acceptable, ajoute-t-il, qu’ils continuent à jouir de protections hors du temps ». Ce n’est pas pour ça qu’il a fait le ménage.

L’embarras, dans l’univers de la Macronie, comme le raconte Vincent Jauvet dans « Les intouchables d’État » profitent de tout les « avantages du public et de l’argent du privé »

L’élite du ministère des Finances cache beaucoup de choses aux Français, à commencer par la rémunération des hauts fonctionnaires.

La plupart formés par l’École Nationale d’administration (ENA), comme Emmanuel Macron qui faisait parti de ce clan. D’autre sont de Polytechnique ou de l’Ecole normale supérieure. Au sein de cette caste, domine une aristocratie de 400 à 500 personnes que l’on trouve à l’Elysée.

Les plus fort des hauts fonctionnaires sont à Bercy, « qui après avoir gagné plus 200 000 euros se font recruter par de grand groupes privés pour révéler les fragilités de la loi fiscale, qu’ils ont parfois eux-mêmes rédigée » (V.J)

Ces hauts fonctionnaires savourent d’un travail à vie, même s’ils ne collaborent plus à rien. « Des centaines d’entre eux seraient payés à plier des trombones, notamment ceux qui ont pu bénéficier du « tour extérieur » qui permet au président de la République et au Premier ministre de nommer à vie leurs chouchous dans différentes institutions (Finances, Affaires sociales, Education nationale…)» (Contribuables.org)

Moi le premier, je m’exprime souvent avec énergie sur des dirigeants politiques qui méprisent les citoyens, mais la haute fonction publique reste bien au chaud en arrière et de surcroit qui n’en pense pas moins.

Vous vous rappelez surement, du secrétaire général de l’Elysée, « Alexis Kohler, a dû se mettre en retrait du dossier des chantiers navals de Saint-Nazaire du fait de ses fonctions passées chez l’armateur italien MSC, client de ces chantiers.
La secrétaire d’Etat Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat à Bercy, s’est vue, elle, interdite d’ouvrir tout dossier relatif à la compagnie des Alpes et au groupe d’énergie Engie. Et pour cause, elle a été directrice générale déléguée de la première quand son époux dirige une filiale du second. (Libération)

Sapin Michel promettait la réduction des dépenses publiques, mais Michel Sapin s’est bien gardé de toucher aux privilèges de la fonction publique.
Tous sans exception, qu’ils soient de droite, de gauche ou Macroniste n’ont ordonné à ce jour de toucher à cette Caste de fonctionnaires.

N’oublions pas que c’est avec notre argent qu’ils s’octroient des privilèges.

https://positivr.fr/complements-enquete-salaires-hauts-fonctionnaires/

Bon dimanche à vous tous
Jean Olmini
Le 10 février 2019

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La redevance sabordée, l’information en danger
Emmanuel Macron l’a décidé presque seul : l’audiovisuel public sera privé dès cette année des 3,2 milliards d’euros que lui rapporte cette ressource prélevée depuis 1948. Au nom du « pouvoir d’achat », le gouvernement s’apprête à faire peser de lourdes menaces sur les médias publics.
par Dan Israel
Journal
Outre-Manche, la BBC dans le collimateur du gouvernement
L’exécutif britannique veut changer le mode de financement du groupe audiovisuel public pour des raisons économiques et électoralistes. En janvier dernier, la ministre de la culture, Nadine Dorries, a expliqué vouloir mettre fin à la redevance, un système de financement qu’elle juge « obsolète ».
par Marie Billon
Journal — Gauche(s)
Le conflit russo-ukrainien divise la gauche anti-guerre
La cohérence du camp anti-impérialiste, a priori uni par son rejet des blocs militaires, a été mise à l’épreuve par l’invasion de l’Ukraine. Certains refusent les livraisons d’armes, craignant l’engrenage d’un conflit interimpérialiste, tandis que d’autres estiment incontournable cette solidarité. 
par Fabien Escalona
Journal
Yaël Braun-Pivet, première femme au perchoir
La députée des Yvelines succède à Richard Ferrand au terme de deux tours de scrutin. Un poste qu’elle convoitait depuis de nombreux mois. 
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Quel est le lien entre l’extrême droite, l’avortement et les luttes féministes ?
La fuite du projet de décision de la Cour suprême qui supprimerait le droit à l'avortement aux Etats Unis en est l'exemple. L’extrême droite d’hier comme d’aujourd’hui désire gouverner en persécutant un groupe minoritaire sur des critères raciaux pour diviser les individus entre eux. Quant aux femmes, elles sont réduites à l’état de ventres ambulants.
par Léane Alestra
Billet de blog
Le combat pour l'avortement : Marie-Claire Chevalier et le procès de Bobigny (1)
[Rediffusion] Marie-Claire Chevalier est morte le 23 janvier, à 66 ans. En 1972, inculpée pour avoir avorté, elle avait accepté que Gisèle Halimi transforme son procès en plaidoyer féministe pour la liberté de disposer de son corps. Pas facile d’être une avortée médiatisée à 17 ans, à une époque où la mainmise patriarcale sur le corps des femmes n’est encore qu’à peine desserrée.
par Sylvia Duverger
Billet de blog
Autorisation de l'interdiction de l'IVG aux USA, sommes nous mieux lotis en France ?
« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant ».
par bennoursahra
Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu