Je te fiche mon billet de ma mauvaise humeur. Hauts fonctionnaires vivent Grassement

L’élite du ministère des Finances cache beaucoup de choses aux Français, à commencer par la rémunération des hauts fonctionnaires. Il existe une caste dans la fonction publique, Inspecteur des finances, conseillers d’état, ingénieur du corps des Mines qui vivent à nos dépens.

 Je te fiche mon billet de ma mauvaise humeur.

Des Hauts Fonctionnaires vivent à nos dépens

Il existe une caste dans la fonction publique, Inspecteur des finances, conseillers d’état, ingénieur du corps des Mines.
Ils seraient 15 000 hauts fonctionnaires français, bien payés, envieux envers d’autres, indestructible de leurs pouvoirs, ils ont claquemuré et crée un système opaque répartissant les privilèges d’une aristocratie d’un autre temps.

« Ils puisent abondamment dans les caisses de la République : plus de 30 000 euros par mois pour les super nantis.» Les privilèges ces hauts fonctionnaires mieux payés que le président.

Emmanuel Macron dans son livre de campagne « Révolution » explose contre les fonctionnaires qui se sont constitués en Caste » « Il n’est plus acceptable, ajoute-t-il, qu’ils continuent à jouir de protections hors du temps ». Ce n’est pas pour ça qu’il a fait le ménage.

L’embarras, dans l’univers de la Macronie, comme le raconte Vincent Jauvet dans « Les intouchables d’État » profitent de tout les « avantages du public et de l’argent du privé »

L’élite du ministère des Finances cache beaucoup de choses aux Français, à commencer par la rémunération des hauts fonctionnaires.

La plupart formés par l’École Nationale d’administration (ENA), comme Emmanuel Macron qui faisait parti de ce clan. D’autre sont de Polytechnique ou de l’Ecole normale supérieure. Au sein de cette caste, domine une aristocratie de 400 à 500 personnes que l’on trouve à l’Elysée.

Les plus fort des hauts fonctionnaires sont à Bercy, « qui après avoir gagné plus 200 000 euros se font recruter par de grand groupes privés pour révéler les fragilités de la loi fiscale, qu’ils ont parfois eux-mêmes rédigée » (V.J)

Ces hauts fonctionnaires savourent d’un travail à vie, même s’ils ne collaborent plus à rien. « Des centaines d’entre eux seraient payés à plier des trombones, notamment ceux qui ont pu bénéficier du « tour extérieur » qui permet au président de la République et au Premier ministre de nommer à vie leurs chouchous dans différentes institutions (Finances, Affaires sociales, Education nationale…)» (Contribuables.org)

Moi le premier, je m’exprime souvent avec énergie sur des dirigeants politiques qui méprisent les citoyens, mais la haute fonction publique reste bien au chaud en arrière et de surcroit qui n’en pense pas moins.

Vous vous rappelez surement, du secrétaire général de l’Elysée, « Alexis Kohler, a dû se mettre en retrait du dossier des chantiers navals de Saint-Nazaire du fait de ses fonctions passées chez l’armateur italien MSC, client de ces chantiers.
La secrétaire d’Etat Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat à Bercy, s’est vue, elle, interdite d’ouvrir tout dossier relatif à la compagnie des Alpes et au groupe d’énergie Engie. Et pour cause, elle a été directrice générale déléguée de la première quand son époux dirige une filiale du second. (Libération)

Sapin Michel promettait la réduction des dépenses publiques, mais Michel Sapin s’est bien gardé de toucher aux privilèges de la fonction publique.
Tous sans exception, qu’ils soient de droite, de gauche ou Macroniste n’ont ordonné à ce jour de toucher à cette Caste de fonctionnaires.

N’oublions pas que c’est avec notre argent qu’ils s’octroient des privilèges.

https://positivr.fr/complements-enquete-salaires-hauts-fonctionnaires/

Bon dimanche à vous tous
Jean Olmini
Le 10 février 2019

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.