Je te fiche mon billet de ma mauvaise humeur !Maurice Audin, libéré d’une vérité !

J’entends de-ci de-là!.. Certains journaux qui écrivent et rapportent des fausses histoires sur Maurice Audin. Évidemment il y a eu des exactions de part et d’autre qu’il ne faut pas négliger. Ce sont les pires horreurs de l’histoire de notre humanité.

Je te fiche mon billet de ma mauvaise humeur !

Maurice Audin, enfin libéré d’une vérité !

 Maurice Audin, né le 14 février 1932 à Béja en Tunisie et mort à Alger en 1957, est un mathématicien français, assistant à l’université d’Alger. 

Aujourd’hui Emmanuel Macron manifeste une forme d’implication, de responsabilité de l’État dans la mort de Maurice Audin. Aujourd'hui encore, sa disparition soulève bien des questions, notamment celle de la reconnaissance de la responsabilité française concernant des actes de torture. 

Je m’insurge contre l’absurdité ! J’entends de-ci de-là, certains journaux écrivent et rapportent des fausses histoires sur Maurice Audin. Évidemment il y a eu des exactions de part et d’autre qu’il ne faut pas négliger. Ce sont les pires horreurs de l’histoire de notre humanité. 

Maurice Audin ne s’était pas allié avec le FLN. Évidemment il partageait la même optique « l’indépendance de l’Algérie ». Ce jeune homme était membre du Parti communiste algérien et militant de l'indépendance algérienne.

Le parti communiste a été interdit le 13 septembre 1955 et devient une organisation clandestine, dissimulant des communistes recherchés en relation avec le FLN. Eux-mêmes participent à certaines opérations liées à cette situation contre les autorités militaires. 

Arrêté le 11 juin 1957 peu de temps après l’attentat du casino, au cours de la bataille d'Alger ; accusé de porter secours aux terroristes algériens il disparaît. Mort, pendant son interrogatoire par des parachutistes français, (ancien d’Indochine) la date de sa mort n’est pas connue à ce jour. 

Je n’oublie pas le FLN, qui à lui aussi a pratiqué des excès de sauvageries en vers la population, qu’elle soit Algérienne ou Française. Notamment à la fin de la guerre, ou des milliers de harkis que la France a laissés sur place, ont été massacrés. 

C’est le général Aussaresses qui affirme avoir donné l'ordre de le tuer au couteau pour faire croire à un meurtre par le FLN. Il ne reverra jamais sa famille. 

Quelques mois plus tard, le 18 juin 2014, François Hollande, président de la République déclare que Maurice Audin a été assassiné durant sa détention. 

Que ce soit en Algérie ou en Indochine la France ouvre les yeux de la torture, d’une pratique légalisée. Elle n’est pas la seule à la pratiquer, les Américains, les pays arabes, les Asiatiques et les Russes, et sûrement bien d’autres, sont spécialistes de la chose. 

« C’est à la législation romaine que nos juges empruntèrent l’usage de la torture, de la question si l’on préfère ; et ce moyen de procédure avait pour but, assurait-on, de connaître la vérité, en arrachant à l’accusé l’aveu de son crime ou des révélations sur ses complices. » (Encyclopédie)

 En France, au XV et XVI siècle la torture était le moyen de faire avouer une personne, même innocente ; elle était soumise « à la question » ; il y avait deux sortes de questions : la question ordinaire et la question extraordinaire. La politique, le pouvoir, le clergé en étaient les boutefeux et bourreaux exécuteur de ce système brutal de barbarie. 

Des milliers de témoignages décrivent des milliers de formes de torture. L’imagination des bourreaux est infinie. ! La torture psychologique est de plus en plus pratiquée, et plus efficace parait-il. Les sévices laissent des traces physiques qu’un examen médical peut déceler. Afin de ne pas laisser de marques visibles, témoignages des violences infligées qui pourraient un jour se retourner contre eux, les tortionnaires ont recours à d’autres méthodes, apparemment moins barbares, apparemment moins destructives de l’intégrité des corps. 

« Lorsqu’on soumet le corps à une détresse extrême, le cerveau ne livre pas d’information fiable » (Nic Ulmi. @niculmi

Nous savons incontestablement que la torture ne mène nulle part et ne sert à rien! 

https://www.youtube.com/watch?v=ZCpXjqhCDxw

 Bon dimanche à vous tous

Jean Olmini

Le 16 septembre 2018

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.