Je te fiche mon billet de ma mauvaise humeur !Retraite,la reforme à venir!

les pensions de retraites sont indexées sur l'inflation. Jean-Paul Delevoye, Monsieur retraites; prépare la réforme à venir. Il a proposé de revenir à une indexation sur les salaires.

Je te fiche mon billet de ma mauvaise humeur ! Retraite, la réforme à venir !

 Depuis trente ans, les pensions de retraites sont indexées sur l'inflation. Jean-Paul Delevoye, Monsieur retraites; prépare la réforme à venir.Il a proposé de revenir à une indexation sur les salaires, en vigueur avant 1987.

En France entre 1948 et 1987, les pensions étaient indexées sur les salaires. « Les salaires augmentent toujours plus rapidement que l'inflation » (JDD).

 Parce qu’il y a le mouvement des Gilets jaunes, ça oblige le gouvernent, et surtout pour ne fâcher personne, l'exécutif se garde bien de dévoiler les équilibres de la future réforme des retraites. Les pensions de retraite sont donc réévaluées chaque année, précédant ainsi l’augmentation des prix.

 A savoir : « indexer les pensions sur les salaires, et non sur l'inflation, comme c'est le cas aujourd'hui. Le Haut commissaire va soumettre dorénavant cette proposition aux partenaires sociaux dans le cadre de leur prochaine table ronde » Le gouvernement envisage de modifier notre régime. (JDD)

 Nous pouvons admettre que l’augmentation des pensions de retraites serait ainsi plus régulière et moins dépendante de la croissance économique.

 D’après le Conseil d’Orientation des Retraites « Les effets de la revalorisation sur les prix sont beaucoup plus difficiles à interpréter pour les assurés en cours de constitution de droits.

 D’après ce même organisme (COR), la dégradation du taux de remplacement des retraites résulte de l’indexation sur les prix.

Un exemple concret a permis de prouver cette régression : un salarié non cadre né en 1990, le taux de remplacement devrait augmenter à 83 % si la revalorisation est basée sur les salaires. Pourtant, si le mode de calcul reste inchangé, le taux serait compris entre 63 % et 72 %.

 Avec ce mode d’indexation, la retraite d’un salarié qui a effectué une carrière complète au plafond de la Sécurité sociale est toujours légèrement plus basse que la moitié du plafond de la Sécurité sociale, bien qu’elle soit liquidée à taux plein à 50 %. En effet, le COR a indiqué qu’elle s’établirait aux alentours de 46,5 % du plafond.

 L'indexation des pensions sur les salaires est l'une des revendications des organisations de retraités à l'origine de quatre manifestations depuis un an pour dénoncer notamment la hausse de la CSG, entrée en vigueur en janvier.

Tout ceci est bien embrouillé, mais cela serait une bonne chose si toutefois  la CSG n’augmente pas d’autant.

 https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-vrai-du-faux/le-vrai-du-faux-non-les-pensions-de-retraite-ne-sont-pas-indexees-sur-l-inflation-depuis-1945_3083443.html

 

Bon dimanche à tous.

Jean Olmini

Le 17 février 2019

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.