Je te fiche mon billet de ma mauvaise humeur !Les vieux sont maltraités !

Maisons de retraite médicalisées, la situation des Ehpads est confrontée à des situations préoccupantes. Les troubles du comportement des personnes atteintes de démence, cris, déambulation, agressivité parfois physique. L’épuisement des soignants est déjà une réalité.

Je te fiche mon billet de ma mauvaise humeur !

Les vieux sont maltraités !

 Maisons de retraite médicalisées, la situation des Ehpads est confrontée à des situations préoccupantes » ! Le but des maisons de retraite médicalisée est d’alléger une vie bienveillante de pensionné, ce n’est pas toujours le cas.

Je ne vais pas jeter l’opprobre sur l’ensemble des Ehpads, mais à observer de plus près il y a des choses à dire, à écrire.

Les troubles du comportement des personnes atteintes de démence, cris, déambulation, agressivité parfois physique, le personnel soignant est à bout de souffle et est en détresse. Les soins et solutions apportés aux personnes qui dérivent ne sont que « médicamenteux », avec des prescriptions de psychotropes.

L’épuisement des soignants est déjà une réalité. Le manque de personnel, le système de santé à bout de souffle. Impossible de garantir la sécurité dans l'accompagnement que « les personnes âgées sont en droit d'attendre au vu de la multiplication des tâches à accomplir par un personnel réduit ».

Soignants, personnel de salle, réaffirment leurs situations de travail dans les maisons de retraite médicalisées, un manque de moyens permanents, les directions font la sourde oreille des pétitions lancées par le personnel, ainsi que par les résidents, et les familles.

Ne pas lever de leur lit des personnes âgées, ne pas les habiller, réduire la toilette, voire sacrifier l’entretien des locaux faute de personnel (Médiapart).

« Leur laver les dents, les cheveux, la douche, nous n’avons plus le temps de gérer l’ensemble des pensionnaires ; nous le faisons en rotation de semaines dans la mesure du possible ou en mois pour ceux qui arrivent à se gérer ».

Depuis plusieurs années, diverses propositions sont faites pour financer la perte d’autonomie et augmenter les moyens des maisons de retraite.

Une réforme ambitieuse et durable ? « Quinze ans après, on se retrouve toujours avec le même manque de moyens pour prendre en charge convenablement les personnes âgées dans notre pays. (La croix)

Maisons de retraite, les pistes de réforme, toujours dans le vide !

Au mois de juin 2018 le gouvernement n’avait pas de solutions : « Pas de financement du privé mais créer plus d'EHPAD publiques ».

Je garde tout de même un espoir; la consultation citoyenne, les demandes des Gilets Jaunes va dans le sens d’une réforme des instituts des maisons retraites public ou privé, nous verrons si après les consultations un vrai projet voit le jour.

https://www.la-croix.com/France/Maisons-retraite-pistes-reforme-toujours-cartons-2018-01-29-1200909694

 

Bon dimanche à vous tous

Jean Olmini

Le 20 janvier 2019

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.