Je te fiche mon billet de ma mauvaise humeur ! Femmes fascinées par les criminels

Il ne faut pas s’étonner que certains criminels et terroristes reçoivent des centaines de lettres d’admiratrices. Dans l'histoire, il n’est pas la seule personne emprisonnée à recevoir la vénération de quelques fanatiques, d’abondants criminels ont provoqué un sentiment passionnel, de temps à autre, voir une adéquation passionnée et amoureuse.

Des femmes fascinées par les grands criminels ! Les criminels, terroristes, et autres personnages de mauves augurent, ont toujours eu leurs groupies de tout temps. Il ne faut pas s’étonner que certains criminels et terroristes reçoivent des centaines de lettres d’admiratrices tous les jours. Exemple parmi tant d’autres, Salah Abdeslam, a fêté ses 30 ans à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis. (Essonne) Il reçoit des courriers d'au moins quatre femmes, dont l'une domiciliée à Düsseldorf, en Allemagne. 

Dans l'histoire, il n’est pas la seule personne emprisonnée à recevoir la vénération de quelques fanatiques, d’abondants criminels ont provoqué un sentiment passionnel, de temps à autre, voir une adéquation passionnée et amoureuse. Pour ma part, c’est un curieux mélange ou se cache l'horreur, «  les émotions sont parfois contradictoires devant le visage d'un criminel.

Il y a quelquefois une sorte d'attirance pour celui qui commet l'irréparable. » Sans forcement des ressemblances, des visiteuses de prison qui à l’évidence passent un jour du côté obscur, et dans leur for intérieur, n’étaient plus du côté de l’objectivité, mais d’une empathie altruiste qui faussait leur jugement.

Qui plus est, affirme et convaincu que le condamné est innocent. Je suis surpris de ce sentiment particulier, dont je n’arrive pas à interpréter ; s'enticher de ces personnes néfastes qui derrière les barreaux, le criminel s’en amusent.Il y a aussi les fanatiques religieux qui poussent quelques adoratrices à les vénérer, à les aimer, à poursuivre leurs œuvres ; ces personnages sont les plus dangereux.

Essayons de nous glisser un instant dans la peau de ces femmes qui, rapidement ou au fil des jours et des échanges, s’éprennent de ces prisonniers pour une très longue durée. Pour ces femmes qui s’engageant dans une relation avec des criminels, l’humanité ont une étrange affection qui font référence à des comportements, des attitudes ou des agissements qui ne respectent pas les règles, surtout les convenances de la société et sa morale pour l’ignoble.

Les spécialistes du comportement nous expliquent qu’il ne s’agit pas d’une l’analyse rationnelle qu’un accusateur doit naturellement opérer pour appréhender ces territoires humains déconnectés de nos chemins classiques.

Mais d’une authentique passion pour les êtres qui ont incarné ces terrifiantes dispositions dans leurs actes. « De l’amour pour ces monstres » non pas malgré leurs crimes, mais à cause d’eux.

Peut-être aussi le désir de démontrer et de se persuader qu’on se trompe et que la société s’égare en les qualifiant, par exemple, « d’irrécupérables » alors qu’elles sont prêtes à croire, selon leur intuition et leur sympathie croissante, que ces personnalités coupables du pire sont riches virtuellement du meilleur. Que voient-elles? Avec une lucidité irriguée par leur sensibilité, voit un futur chérubin sous la bête immonde.

Il convient de ne pas oublier que, quelles que soient les motivations, il y a un rapport au temps forcément long, d’espérance, d’attente, parfois de proximité, qui change tout.

Sources : Ladepêche.fr ; bvoltaire.fr ; europe1.fr ; Le Parisien.fr

 https://www.ladepeche.fr/2019/09/17/meurtriers-terroristes-bandits-ces-criminels-veritables-bourreaux-des-coeurs,8419806.php

Bon dimanche à vous tous

Jean Olmini

Le 22 septembre 2019

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.