jean@olmini.fr
Retraité de la presse écrite PQR
Abonné·e de Mediapart

140 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 mars 2019

Je te fiche mon billet de ma mauvaise humeur !Les mauvais élèves de la macronie !

Le goût du secret et ses travers, marque le début de l’ère macronienne. La France est-elle devenue une officine pour les Blacks Blocs, l’extrême droite, l’extrême gauche et autre groupuscule. Une guerre psychologique qui mine la macronie lequel ne sait pas gérer. Le ministre de l’intérieur, manque d’expérience n’est pas du tout dans la réalité.

jean@olmini.fr
Retraité de la presse écrite PQR
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’arrivée d’Emmanuel Macron à l’Élysée en mai 2017 a utilisé une foule de nouveaux arrivés qui profitent aujourd’hui des postes importants autour du chef de l’État.

Le goût du secret et ses travers, marque le début de l’ère macronienne. Ils sont trentenaires et quadragénaires qui tourbillonnent autour du président. Les « mormons » comme ils sont surnommés, beaucoup sont de la mouvance de Dominique Strauss-Kahn dont ils ont préparé « la candidature présidentielle de 2012 ». 

Selon Gilles Le Gendre, (Président du groupe La République en marche) une erreur de la majorité : « Avoir probablement été trop intelligent ». La modestie est une grande valeur pour certains.

« Il est aujourd'hui devenu plus gênant, voire dangereux, de faire preuve d'intelligence que de suivre le troupeau agressivement gardé par les bergers macroniens ! Malheur aux députés de la majorité osant émettre un avis contraire à la ligne dictée depuis l'Élysée ! » (Public Sénat). 

La France est-elle devenue une officine pour les Blacks Blocs, l’extrême droite, l’extrême gauche et autre groupuscule. Une guerre psychologique qui mine la macronie lequel ne sait pas gérer. Le ministre de l’intérieur, manque d’expérience ; le ministère lui aussi n’est pas du tout dans la réalité. 

Comme le dit Franz-Olivier Gisbert dans son éditorial du « Point » : « Que se passera-t-il si, demain, quelques centaines de casseurs cagoulés et de noir vêtu décident de partir à l’assaut de l’Élysée ? Au train ou vont les choses, ce n’est pas un scénario impossible et, après le fiasco de la semaine dernière, il n’est pas absurde d’imaginer le pire » 

Oui, nous pouvons ébaucher un scénario, voire si ce samedi 23, la fureur, c’est un peu calmé, à Paris. Mais Montpellier, Nice, Toulouse, Bordeaux, les premières tensions ont eu lieu dans les rues de ses villes. À Nice la charge des forces de l'ordre, a blessé une femme de 71 ans, lors de la manifestation des “gilets jaunes” dans un état préoccupant. 

Je veux revenir sur les boutiques qui ont été dégradées, cassées, pillées qui sont à déplorer. J’ai une pensée pour les kiosques à journaux qui me touche, car ayant passé plus de trente-cinq ans dans la presse écrite et côtoyé ces marchands de journaux ; à ce jour, ils sont 21 kiosques incendiés, saccagés ; c’est insupportable, car les kiosquiers dans leur majorité des cas sont salariés. 

À qui appartiennent les kiosques à journaux ? « Elles sont en réalité la propriété de la ville de Paris qui a décidé de déléguer la gestion à la société Mediakiosk, une filiale de JC-Decaux. Un contrat de délégation de service public en somme. Montant d'une structure, selon les services municipaux : entre 100 000 et 120 000 euros selon la taille et le modèle ». (LCI) 

À quoi peut bien servir dans l’esprit des Gilets jaunes et les groupuscules de s’attaquer aux Kiosques. Si, ce n’est qu’à s’attaquer au monde de la presse, qui, incontestablement n’a rien à voir avec cela ! 

https://www.europe1.fr/societe/saccage-des-champs-elysees-la-ville-accorde-une-aide-aux-kiosquiers-3878108 

Bon dimanche à vous tous

Jean Olmini

Le 24 mars 2019

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
L’IVG dans la Constitution française : le revirement de la majorité
Alors que La République en marche a refusé d’inscrire le droit à l’avortement dans le marbre de la Constitution durant la précédente législature, elle opère désormais un changement de cap non sans arrière-pensée politique, mais salutaire face à la régression américaine.
par Pauline Graulle
Journal
En Pologne, Roumanie et Hongrie, le parcours du combattant des Ukrainiennes pour accéder à une IVG
Comme aux États-Unis, en Pologne, mais aussi en Roumanie et en Hongrie, l’accès à l’avortement est compliqué, voire interdit. Ces pays frontaliers de l’Ukraine hébergent plusieurs centaines de milliers de réfugiées de guerre ukrainiennes sur leur sol, qui n’ont parfois pas d’autre choix que d’avorter dans un autre pays. 
par Helene Bienvenu et Marine Leduc
Journal — Écologie
L’industrie de la pêche est accusée d’avoir fraudé les aides Covid de l’Europe
Alors que s’ouvre le 27 juin la Conférence des Nations unies sur les océans, Mediapart révèle avec l’ONG Bloom comment les industriels de la mer ont fait main basse sur les indemnités destinées aux pêcheurs immobilisés durant la pandémie. Des centaines de navires, aux pratiques de pêche les plus destructrices pour les écosystèmes marins, auraient fraudé près de 6 millions d’euros de subventions publiques.
par Mickaël Correia
Journal
Le RN et l’Algérie : le mythe colonial au mépris de l’histoire
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à «l’œuvre coloniale».
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
France-Algérie : une autre commémoration est-elle possible ?
L’Algérie hante la France, tel un spectre chiffonné, sûrement autant que les Français obsèdent les Algériens. Malgré le travail déjà fait, il y a tant de vérités enfouies, tant de paroles non entendues qui font défaut et empêche de construire un récit collectif. Et surtout tant de rendez-vous à ne plus manquer. Pour participer à cette libération de la mémoire et de nos imaginaires, le Club vous propose un travail collectif pour honorer cette 60e année de paix.
par Le Club Mediapart
Billet de blog
Les taiseux d'Algérie
Dans un silence fracassant, excusez l'oxymore, les Algériens ont tu l'Algérie et sa guerre d'indépendance. Ils ne pouvaient plus en parler, des générations entières ont grandi dans le silence de leur père et de leur grand-père. Une mémoire calfeutrée derrière les non-dits omniprésents.
par dchraiti
Billet de blog
Pacification en Algérie
Témoignage d'un militaire engagé en Algérie ayant participé à la pacification engagée par le gouvernement et ayant rapatrié les Harkis de la D.B.F.M en 1962
par Paul BERNARDIN
Billet de blog
Macron s’est adressé aux rapatriés d’Algérie en éludant les crimes de l’OAS
Le 26 janvier, le président s’est adressé à des « représentants des pieds-noirs » pour « continuer de cheminer sur la voie de l’apaisement des mémoires blessées de la guerre d’Algérie ». Les souffrances des Européens qui quittèrent l’Algérie en 1962 ne sauraient être contestées. Mais certains propos laissent perplexes et ont suscité les réactions des défenseurs de la mémoire des victimes de l’OAS.
par Histoire coloniale et postcoloniale