jean@olmini.fr
Retraité de la presse écrite PQR
Abonné·e de Mediapart

140 Billets

0 Édition

Billet de blog 31 mars 2019

Je te fiche mon billet de ma mauvaise humeur ! Trêve hivernale ! Expulsion .

Comme chaque année, le 31 mars annonce la fin de la trêve hivernale qui a débuté le 1er novembre. Elle est levée dimanche soir à minuit. Reprise des expulsions : Nous sommes en face d’une inhumanité sociale. La principale cause des mesures des expulsions locatives le non-paiement des loyers .

jean@olmini.fr
Retraité de la presse écrite PQR
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Trêve hivernale ! Expulsion = brutalité sociale !

La principale cause des mesures des expulsions locatives sont les personnes qui n’ont pas payé leur loyer, ou leurs charges. En dix ans 300 000 expulsions. Énorme !

 Pendant la trêve hivernale les locataires ne peuvent pas être chassés de leur demeure, sauf s’il trouve (ou on lui trouve) à se reloger pour lui et sa famille. La trêve hivernale suspend également les coupures de gaz et d'électricité en cas de factures impayées. 

Des procédures d'éviction peuvent toutefois pu être lancées par un arrêté de péril si les locaux sont insalubres. 

" En revanche, rien n'interdit à un propriétaire qui fait face à un impayé de loyer d'envoyer un commandement de payer à l'occupant de son logement pendant la trêve hivernale, ni même de passer à l'étape suivante : demander un jugement d'expulsion si le locataire n'a pas régularisé sa situation dans les deux mois qui suivent la réception du document." (journaldunet.fr) 

Il y a aussi les personnes qui sont en grandes situations de précarité comme les sans-abri qui ont pu être logés pendant l’hiver, mais le problème reste majeur, qui est aussi dramatique, ce sont les familles qui vont rester à la rue ! 

"Il y a des coupures d'énergie qui sont annoncées pour 150 000 familles, c'est dramatique", regrette encore le porte-parole de DAL." C'est un phénomène massif !

"Nous avons la fermeture de structures d'hébergement comme les centres d'hébergement d'urgence [CHUM] pour les sans-abri.

Donc à partir du 1er avril, c'est un véritable drame qui va toucher une partie importante de la population. On est face à une brutalité sociale terrible. On est très inquiets. Les familles vont rester à la rue !" (Europe1) 

Un expulsé raconte son expulsion, un drame, "Dans ces moments, on vous traite comme un chien raconte Michel, 51 ans. En quelques minutes, toute votre vie se retrouve sur un trottoir", Expulsé le 13 septembre, une date "gravée dans sa mémoire", il vit depuis plusieurs mois dans une voiture abandonnée. "J’ai de la chance, j’ai trouvé ça mais je ne sais pas combien de temps ça va durer", dit-il. (Sud Ouest) 

Quelles solutions pour les locataires en difficulté. Connaître ses droits en cas d’expulsion :Vous devez savoir, que dans tous les cas vous pouvez saisir le juge de l'exécution dont dépend votre domicile pour demander des délais de grâce. Surtout n’attendait pas le dernier moment. 

Contacter les associations dont ci-joint les plus connues comme : La Fondation Abbé Pierre, Le recours DALO, L’Association Droit Au Logement (Le DAL). ATD Quart-Monde. 

Sachez aussi qu’il y a des associations dans chaque moyenne et grande agglomération pour la précarité : La Fondation Abbé Pierre ; UNICEF ; Pauvreté Précarité Secours populaire ; Associations - Insertion sociale / Précarité - Engagement Solidaire ; Lutte contre la pauvreté en France ; Mouvement National des Chômeurs et Précaires ; Au Cœur De La Précarité et beaucoup d’autres. 

Nous pouvons nous-mêmes aider ceux qui sont sans abris, en précarité sociale en leur apportant du réconfort.

https://www.atd-quartmonde.fr/connaitre-ses-droits-en-cas-dexpulsion-2/  

Bon dimanche à vous tous

Jean Olmini

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La redevance sabordée, l’information en danger
Emmanuel Macron l’a décidé presque seul : l’audiovisuel public sera privé dès cette année des 3,2 milliards d’euros que lui rapporte cette ressource prélevée depuis 1948. Au nom du « pouvoir d’achat », le gouvernement s’apprête à faire peser de lourdes menaces sur les médias publics.
par Dan Israel
Journal
Outre-Manche, la BBC dans le collimateur du gouvernement
L’exécutif britannique veut changer le mode de financement du groupe audiovisuel public pour des raisons économiques et électoralistes. En janvier dernier, la ministre de la culture, Nadine Dorries, a expliqué vouloir mettre fin à la redevance, un système de financement qu’elle juge « obsolète ».
par Marie Billon
Journal — Gauche(s)
Le conflit russo-ukrainien divise la gauche anti-guerre
La cohérence du camp anti-impérialiste, a priori uni par son rejet des blocs militaires, a été mise à l’épreuve par l’invasion de l’Ukraine. Certains refusent les livraisons d’armes, craignant l’engrenage d’un conflit interimpérialiste, tandis que d’autres estiment incontournable cette solidarité. 
par Fabien Escalona
Journal
Yaël Braun-Pivet, première femme au perchoir
La députée des Yvelines succède à Richard Ferrand au terme de deux tours de scrutin. Un poste qu’elle convoitait depuis de nombreux mois. 
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Quel est le lien entre l’extrême droite, l’avortement et les luttes féministes ?
La fuite du projet de décision de la Cour suprême qui supprimerait le droit à l'avortement aux Etats Unis en est l'exemple. L’extrême droite d’hier comme d’aujourd’hui désire gouverner en persécutant un groupe minoritaire sur des critères raciaux pour diviser les individus entre eux. Quant aux femmes, elles sont réduites à l’état de ventres ambulants.
par Léane Alestra
Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu
Billet de blog
Le combat pour l'avortement : Marie-Claire Chevalier et le procès de Bobigny (1)
[Rediffusion] Marie-Claire Chevalier est morte le 23 janvier, à 66 ans. En 1972, inculpée pour avoir avorté, elle avait accepté que Gisèle Halimi transforme son procès en plaidoyer féministe pour la liberté de disposer de son corps. Pas facile d’être une avortée médiatisée à 17 ans, à une époque où la mainmise patriarcale sur le corps des femmes n’est encore qu’à peine desserrée.
par Sylvia Duverger
Billet de blog
Autorisation de l'interdiction de l'IVG aux USA, sommes nous mieux lotis en France ?
« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant ».
par bennoursahra