critique de la raison catholique (27)

"Soyez tous d'accord et qu'il n'y ait pas de divisions parmi vous (...) Chacun de vous parle ainsi : "Moi, j'appartiens à Paul. Moi à Apollos. Moi à Céphas. Moi à Christ." Le Christ est-il divisé ?"

Paul (1ère épitre aux corinthiens 1, 10-14)

.

"Si le premier venu vous prêche un autre Jésus que celui que vous avons prêché, ou bien si vous accueillez un esprit différent de celui que vous avez reçu, ou un autre évangile que celui que vous avez accueilli, vous le supportez fort bnien. J'estime pourtant n'avoir rien de moins que ces super-apôtres (...) Ces gens-là sont de faux apôtres, des faussais, camouflés en apôtres du Christ. Rien d'étonnant à cela. Satan lui-même se camoufle en ange de lumière. C'est donc peu de choses pour ses serviteurs de se camoufler en serviteurs de la justice. Leur fin sera conforme à leurs oeuvres. "

Paul 2ème épitre aux Cortnthiens 11, 4-13)

.

"Je m'étonne que si vite vous abandonniez celui qui vous a appelés par la grâce du Christ à passer à un second évangile. Non pas qu'il y en ait deux: il y a seulement des gens en train de jeter le trouble parmi vous et qui veulent bouleverser l'évangile du Christ. Eh, bien ! Si nous-mêmes, si un ange venu du ciel vous annonçait unévangile différent de celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème ! Nous l'avons déjà dit et je le redis maintenant: si quelqu'un vous annonce un évangile différent de celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème! "

Paul Epître aux Galates (1, 6-0)

.

Il y a bien d'autres éléments, dans les lettres de Paul elles-mêmes, dans l'Evangile de Jean, dans les Actes des Apôtres et dans les épîtres apostoliques (sans parler de la littérature patristique du IIème siècle) qui montrent les profondes divisions, irréconciliables, qui existent entre ceux que l'on appelle les chrétiens primitifs, et qui, selon moi, ne devraient pas s'appeler ainsi, mais plutôt, les pré-chrétiens.

.

Ceci montre que la théorie qui fonde la théologie chrétienne catholique, à savoir, que dans l'histoire des origines, l'orthodoxie est première et unique (parce qu'elle découle de la Révélation) et l'hétérodoxie seconde et multiple (parce qu'elle est inspirée par Satan, comme le dit Paul), est fausse.

.

Aux origines du christianisme, selon ce que nous montre l'histoire et contrairement à ce que dit la théologie, on voit une multiplicité d'interprétations d'un événement extraordinaire extrêmement flou, lui-même contesté dans sa réalité, à savoir : le Messie tant attendu est arrivé. Il a été crucifié; mais il est ressuscité. Il est plus fort que la mort; sa victoire finale est donc déjà assurée. Il va revenir (bientôt). Préparons-nous.

.

jpylg

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.