Origines du christianisme : le code théodosien (15)

Après les articles publiés en juillet sur l'histoire de la recherche en matière d'origines du christianisme

 

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/310709/origines-du-christianisme-histoire-de-la-recherche-30

 

 

Voici le code théodosien qui contient "Ces lois qui instaurèrent le christianisme".

.

 

 

Voici le début du chapitre 6 du livre XVI. , intitulé « le saint baptême ne sera pas réitéré », et qui comporte sept articles

 

6.1 Les empereurs Valentinien et Valens, Augustes à Julien, Proconsul d'Afrique

.

Nous jugeons que tout évêque est indigne du ministère qui réitère la sainteté du baptême, par une usurpation illégale et, à l'encontre de tous les enseignements, pollue l'acte de grâce, du fait de la répétition.

.

20 février 373

.

6.2

Les empereurs Valens, Gratien et Valentinien, Augustes à Florian, Vicaire d'Asie.

 

Nous condamnons la fausse doctrine de ces personnes qui foulent aux pieds les préceptes des Apôtres et qui ne purifient pas mais souillent par un second baptême ceux qui ont reçu les sacrements attachés au nom de Chrétien et les polluent en prétendant les baptiser. Votre Autorité leur ordonnera donc de renoncer à leur misérable et fausse doctrine et les églises qu'ils détiennent à l'encontre de la vraie foi seront restituées à l'Eglise catholique. En vérité, les enseignements de ceux qui approuvent la foi apostolique sans modification du baptême seront suivis. Car c'est Notre Volonté que rien ne soit enseigné, si ce n'est la foi incorrompue que la tradition des évangélistes et des Apôtres ont préservée, exactement comme la loi impériale de nos pères, Constantin, Constance et Valentinien l'a décrété.

Mais bien des personnes, en proie à une folie secrète continuent à circuler, bien que chassées des églises et fréquentent illégalement des grandes maisons ou des propriétés. De tels lieux seront expropriés au bénéfice du fisc, s'ils fournissent l'abri secret de la doctrine pécheresse. En outre, Notre sanction ne dérogera en rien à la loi qui avait été précédemment établie à l'intention de Nitentius. S'ils aiment tellement leur fausse doctrine, qu'ils chérissent le poison de leurs opinions impies et fatales dans le secret de leur solitude.

.

17 octobre 377

.

6.3

Les empereurs Arcadius, Honorius et Théodose, Augustes : un édit.

.

Nous ne tolérons pas les fausses et déviantes doctrines du renouvellement du baptême.

.

12 février 405

.

 

6.4

Les mêmes Augustes à Hadrien, Préfet du prétoire.

.

Nous pourvoyons à ce que, par l'autorité de ce décret, soient extirpés les adversaires de la foi catholique. Par cette nouvelle constitution, donc, Nous ordonnons la destruction de la secte qui, afin de ne pas être appelée hérésie, préfère porter le nom de schisme. Car de ceux qui sont appelés Donatistes, on dit qu'ils sont allés si loin dans la perversité qu'ils refont le sacrosaint baptême avec un criminel mépris de la loi, foulant ainsi au pied les mystères, contaminant par la répétition de cette profanation ceux qui avaient une fois pour toutes été purifiés par le don de la divinité, en accord avec la tradition religieuse. D'où il s'ensuit que le schisme a fait naître l'hérésie. Par conséquent, une séduisante et fausse doctrine allèche les esprits trop crédules, cultivant l'espoir d'un second pardon, car il est facile de persuader les pécheurs que le pardon accordé une fois peut être accordé une seconde fois; nous ne voyons pas pourquoi il serait refusé une troisième. Lesdites personnes de la sorte contaminent avec le sacrilège du second baptême leurs esclaves et les hommes soumis à leur pouvoir.

De là, par Notre Loi nous décidons que tout personne surprise à donner un second baptême sera déférée devant le juge en charge de la province. Donc, les coupables seront sanctionnés par la confiscation de leurs biens et condamnés à la pauvreté d'où il ne leur sera jamais plus possible de sortir. Mais si leurs enfants se distancient de la dépravation de l'association paternelle, ils ne perdront pas le droit à l'héritage paternel. Ainsi, s'il advient qu'ils aient été entraînés dans la perversité de la dépravation paternelle et qu'ils choisissent de revenir à la religion catholique, on ne leur refusera pas le droit d'avoir la propriété de tels biens.

En outre, ces lieux ou ces propriétés foncières qui peuvent apparaître ensuite avoir fourni l'abri à de tels funestes sacrilèges iront accroître les ressources du fisc, pourvu qu'il soit établi que le maître ou la maîtresse soit était éventuellement présent, soit avait donné leur consentement; en fait, le maître et la maîtresse porteront aussi, justement, le sceau de l'infâmie. Si, cependant, c'est sans la connaissance des propriétaires qu'un tel crime a été perpétré chez eux, grâce à l'entremise du régisseur ou de l'intendant, la sanction de la confiscation du bien foncier ne sera pas prise et les auteurs du crime dans lequel ils auront été impliqués seront battus à coups de fouet et seront frappés d'une sentence d'exil, qui les poursuivra tout au long de leur vie.

De plus, afin que personne ne puisse couvrir du secret et du silence la faute de connaître qu'un péché honteux a été perpétré à l'intérieur des murs domestiques, s'il arrive que des esclaves soient contraints à renouveler le baptême, ils auront le droit de trouver refuge dans une église catholique pour bénéficier de sa protection contre les auteurs du crime et leurs associés, protection leur garantissant la liberté. Par cette disposition il leur sera permis de défendre la foi que les maîtres ont combattu contre leur libre arbitre. La loi ne doit pas exposer les défenseurs du dogme catholique à commettre le crime qu'elle interdit à d'autres qui sont sous leur dépendance; il convient tout particulièrement que tout le monde, sans considération de condition ou de statut, soit gardien de la sainteté départie par le ciel.

Si, en vérité, certaines personnes parmi les sectes ci-dessus mentionnées n'ont pas craint d'administrer le baptême une seconde fois ou si quelques uns et en consentant ou en trempant dans l'affaire n'ont pas condmané le crime, qu'ils sachent qu'à jamais leur sera dénié le droit non seulement de faire des testaments, mais aussi d'acquérir quoique que ce soit à titre de dons, ou de passer des contrats, à moins qu'ils n'amendent leurs conceptions et ne corrigent la fausse doctrine de leur esprit perverti en retournant à la vraie foi.

La même punition n'épargnera pas plus ces personnes qui se sont compromises dans de telles assemblées interdites ou des cultes tenus par ceux précédemment mentionnés. Donc, si des gouverneurs de province, au mépris de cette décision, supposaient que leur consentement puisse être donné, qu'ils sachent qu'ils seront punis d'une amende de vingt livres d'or et que les personnes de leur administration pourront recevoi la même condamnation. Les chefs de décuries et les miliciens municipaux sauront qu'ils risque la même amende à ne pas exécuter ce que Nous commandons ou, si en leur présence, quelque violence est faite.

.

12 février 405

 

 

 

 

Précédents envois :

 

1er août

.

 

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/010809/origines-du-christianisme-le-code-theodosien-1

 

.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/010809/origines-du-christianisme-le-code-theodosien-2

.

2 août :

.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/020809/origines-du-christianisme-le-code-theodosien-3

.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/020809/origines-du-christianisme-le-code-theodosien-4

.

3 août :

.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/030809/origines-du-christianisme-le-code-theodosien-5

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/030809/origines-du-christianisme-le-code-theodosien-6

.

4 aout :

.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/040809/origines-du-christianisme-le-code-theodosien-7

.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/040809/origines-du-christianisme-le-code-theodosien-8

.

5 août :

.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/050809/origines-du-christianisme-le-code-theodosien-9

.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/050809/origines-du-christianisme-le-code-theodosien-10

.

6 août :

.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/060809/origines-du-christianisme-le-code-theodosien-11

.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/060809/origines-du-christianisme-le-code-theodosien-12

.

11 août

.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/110809/origines-du-christianisme-le-code-theodosien-13

.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/110809/origines-du-christianisme-le-code-theodosien-14

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.