jean_paul_yves_le_goff
philosophe (maîtrise), historien (doctorat)
Abonné·e de Mediapart

3313 Billets

5 Éditions

Billet de blog 12 oct. 2012

Vierzon ou les lendemains qui saignent

jean_paul_yves_le_goff
philosophe (maîtrise), historien (doctorat)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L'affaire du rachat possible de l'Eglise catholique Saint-Eloi de Vierzon par une association intitulée : "organisation issue de la communauté maghrébine de Vierzon", illustre bien la façon dont à longueur de journée, de semaine, de mois, d'année, les médias formatent l'opinion des citoyens-perroquets.

 Lancée par le Berry Républicain, l'information a été reprise par l'ensemble des médias, journaux, radios, télés, sans qu'aucun ne dise la moindre chose de plus que les autres. Il y a pourtant quelques informations qu'il serait utile de connaître.

Qu'importe que le curé de la paroisse s'appelle Allain Krauth, que la nef mesure 26 mètres de long et 11, 30 de large ? Pourquoi, par exemple, ne pas dire plus tôt de quand date l'association qui s'est portée acquéreur, de combien de personnes elle se constitue, d'où elle tient ses capitaux ? Motus là-dessus.

 En revanche, trois  informations sont données qui seraient intéressantes si elles étaient commentées. Mais, précisément, cela ne sera pas fait :

1) L'Eglise date de 1955.

2) Vierzon est doté de six églises.

3) L'évolution démographique du quartier de Saint-Eloi a rendu cette église en quelque sorte "non rentable".

 Je commenterai d'abord 3, puis 2 puis 1.

 3) L'évolution démographique de ce quartier est-elle différente de l'évolution démographique de toute la ville ?

2) En d'autres termes, les autres églises de Vierzon sont-elles suffisamment remplies pour justifier le maintien de leur ouverture ? A moins que d'autres ventes soient envisagées, pour rentabiliser celles qui resteraient ?

1) La date de 1955 n'est-elle pas la clé expliquant que ce soit cette église-là qui soit mise en vente et non pas une désertification qui serait plus grande là qu'ailleurs ?

 On sait (insuffisamment, mais on sait…) que les églises construites avant 1905 appartiennent aux municipalités (et les cathédrales à l'Etat), tandis que les églises catholiques construites après 1905 appartiennent en exclusivité à l'Eglise. Dans le premier cas (de très loin le plus nombreux) les frais d'entretien sont répartis entre les communes et l'Eglise (sur des bases d'ailleurs très opaques) ; dans le second cas, les frais d'entretiens sont à la charge exclusive de l'Eglise. Cette situation est très injuste puisqu'elle revient à ce que l'ensemble de la population, indépendamment des options religieuses des groupes d'appartenance,  finance ce qui est à l'usage  d'une seule communauté religieuse. Les règles de la comptabilité publique font qu'il est quasi impossible au citoyen d'une ville quelconque de savoir quel montant de ses impôts va à une telle affectation.

 Je pense que le diocèse de Bourges n'aurait pas mis en vente cette église si elle avait été construite avant 1905.

 Pour le reste, bien sûr, l'impact politique est très fort, surtout par les temps qui courent ; la dimension symbolique est évidente. L'opinion publique formatée et bluffée par les médias de connivence, comprend que l'Eglise bazarde tandis que l'Islam rachète.

 Il n'y avait pas besoin de ça.

 Toutes ces informations (dans ce domaine comme dans tant d'autres) sont cachées parce que les manipulateurs qui nous gouvernent craignent que la vérité ne déclenche des passions.

 En réalité, c'est l'obscurantisme qui prépare des lendemains qui saignent.

 jean-paul yves le goff

© 

-

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Corruption en Afrique : le protocole Bolloré
Mediapart révèle de nouveaux éléments qui pointent l’implication personnelle de Vincent Bolloré dans l’affaire de corruption présumée de deux chefs d’État pour obtenir la gestion de ports africains. Après l’échec de son plaider-coupable, le milliardaire est présumé innocent en attendant son futur procès.
par Yann Philippin
Journal
Covid-19 : lever les brevets, une solution mondiale ?
Vaccination générale, nouveaux médicaments contre le Covid-19 : les profits des laboratoires pharmaceutiques explosent. Est-il envisageable qu’ils lèvent un jour leurs brevets ? On en parle avec nos invités Isabelle Defourny, de MSF, Jérôme Martin, cofondateur de l’Observatoire de la transparence dans les politiques du médicament, et Rozenn Le Saint, journaliste santé à Mediapart.
par à l’air libre
Journal — Politique économique
Taxation de l’héritage : une lignée de fractures entre candidats à la présidentielle
La rationalité économique plaide pour un durcissement de l’impôt sur les successions, mais la droite se laisse aller à la démagogie en plaidant contre une hausse forcément impopulaire, dénonçant parfois un « impôt sur la mort ». La gauche cherche un équilibre entre justice et acceptabilité.
par Romaric Godin
Journal — Libertés publiques
Covid-19 : « Le gouvernement réglemente par protocoles et foires aux questions, une menace pour l’État de droit »
Stéphanie Renard, maîtresse de conférences en droit public, fait le bilan de deux années de crise. Cette spécialiste de l’ordre public sanitaire s’inquiète de la diffusion d’un « droit souple » qui « menace l’avenir de l’État de droit et le principe de légalité », et dénonce un « retour en arrière, vers une vision hygiéniste de la société ».
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
Primaire et sixième République : supprimons l'élection présidentielle
La dissolution de l'Assemblée afin que les législatives précèdent la présidentielle devrait être le principal mot d'ordre actuel des partisans d'une sixième République.
par Jean-Pierre Roche
Billet de blog
Élection présidentielle : une campagne électorale de plus en plus insupportable !
Qu’il est lassant d’écouter ces candidats qui attendent des citoyens d'être uniquement les spectateurs des ébats de leurs egos, de s'enivrer de leurs mots, de leurs invectives, et de retenir comme vainqueur celle ou celui qui aura le plus efficacement anéanti son adversaire !
par paul report
Billet de blog
Présidentielles: penser législatives
La ficelle est grosse et d'autant plus visible qu'elle est utilisée à chaque élection. Mais rien n'y fait, presque tout-le-monde tombe dans le panneau : les médias aux ordres, bien sûr, mais aussi parfois ceux qui ne le sont pas, ainsi que les citoyens, de tous bords. Jusqu'aux dirigeants politiques qui présidentialisent les élections, y compris ceux qui auraient intérêt à ne pas le faire.
par Liliane Baie
Billet de blog
Lettre aux candidats : vous êtes la honte de la France
Course à la punchline, postillonnage de slogans... vous n'avez plus grand chose de politiques. Vous êtes les enfants de bonne famille de la communication. Vous postulez à un rôle de gestionnaire dans l’habit de Grand Sauveur. Mais je suis désolée de vous apprendre que nous ne voulons plus d’homme providentiel. Vous avez trois trains et quelques générations de retard.
par sarah roubato