Europe, religions et laïcité : l'histoire paradigmatique

Suite à mes messages sur la "contre-histoire de la papauté", (sur ma page Facebook "EuropeReligions&laicite" une personne me demande, en messagerie, si l'on saura jamais la vérité ?

Voici ma réponse :

 

"En histoire, on ne sait pas toujours TOUTE la vérité. Spécialement en histoire de l'antiquité où tant de documents de première importance sont à jamais disparus. Mais il n'y a pas seulement le problème de l'absence des sources - dans un tel cas irrécupérables - il y a aussi les manipulations de l'histoire : c'est-à-dire la survalorisation de certains élements qu'accompagnent souvent l'omission de certains autres, leur enterrement, leur oubli. Les raisons en sont souvent multiples. Ce que je suis en train de faire, c'est de remettre à la grande lumière du jour un certain nombre de ces éléments enterrés, dans le cadre de la formation de l'Europe, essentiellement sous l'angle de la religion, et cela, inévitablement, passe par une forte contestation du rôle de l'Eglise, tel que le présente l'histoire paradigmatique."

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.