Vu de Morlaix : non à la propagande, oui à la pédagogie !

Attention ...ne pas confondre...

Le drame de la vie politique en France, c’est l’association de l’ignorance et de la croyance. Les deux vont d’ailleurs parfaitement ensemble. Le remède contre cela, ce n’est certes pas la propagande. Au contraire, la propagande s’appuie et renforce ignorance et croyance. Le remède, c’est la pédagogie. Je suis heureux de lire quelques lignes allant dans ce sens dans deux articles du Télégramme d’aujourdhui, 16 juillet 2019. Je cite celui de la page 11, où le référent LREM pour le Finistère (en vue des municipales) dit : « Nous devons assurer une forme de pédagogie et donner des explications sur ce qui a été fait depuis deux ans. » La seconde citation est extraite de l’éditorial d’Hubert Courdurier, en page 4 : « Sur le fond, la méfiance de l’opinion n’est pas injustifiée car beaucoup d’hommes politiques ne sont ni très vertueux, ni très courageux (…) Il serait temps de prendre du recul à l’égard des polémiques de surface pour se concentrer sur sur les problèmes de fond dont la pédagogie est rarement faite par les responsables gouvernementaux. » Oui, mais attention ! Pour les politiciens de clientèle pour qui la rhétorique est ses inépuisables ressources est le B A BA du métier, rien n’est plus facile que de faire de la propagande en prétendant qu’ils font de la pédaogie

 

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=2658770064134307&set=a.483017438376258&type=3&theater

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.