Origines du christianisme : histoire de la recherche (18)

Pendant ce temps, au Collège de France, Alfred Loisy vieillissait. Il avait un assistant qui devint son successeur, Jean Baruzzi (1881-1953). Il hérite donc en 1933 de la chaire d’histoire des religions qu’il occupera jusqu’en 1951.[1] A l’occasion de sa nomination, il croit utile de faire connaître comment il se situe idéologiquement et institutionnellement : « Catholique de naissance et d’éducation, très épris naguère de ces transpositions de la notion d’autorité, si héroïquement tentée par un Laberthonnière et d’autres encore (sans avoir jamais été même à leur mouvement), j’ai été très choqué par l’intolérance dont je suis contemporain et, cette intolérance étant ce qu’elle est, les exigences de ma pensée étant celles qu’elles sont, je ne me reconnais pas le droit de me dire catholique, sans me déclarer pourtant totalement étranger à l’Eglise ».

.

On ne s’étonnera pas de trouver ces propos dans la bouche de l’ancien assistant de Loisy et, s’il n’a jamais été, contrairement à celui-ci, lié fonctionnellement à l’Eglise, il n’en est pas moins absolument représentatif du milieu des intellectuels catholiques.[2] Il a été dit, précédemment, qu’après la reconnaissance de la séparation par l’Eglise en 1924, le gouvernement multiplie les signes de bonne disposition à l’égard de Rome, contrairement à ce qui se passait au tout début du siècle. La nomination de Jean Baruzzi en remplacement d’Alfred Loisy est donc à interpréter comme un signe d’apaisement, mais aussi l’un des premiers symptômes de la restauration d’une théologie orthodoxe comme principe directeur des études historiques en matière d’histoire desorigines du christianisme.

.

Influencé autant par Bergson que par Bultmann, Jean Baruzi écrit dans son « Problèmes d’histoire des religions » de 1935 ces phrases : « Il se peut que nous n’ayons nul moyen de remonter jusqu’à Jésus. Mais l’on comprend moins que l’on attende d’une communauté primitive que l’on ne connaît guère, ce qu’il faut poser avant tout comme émanant de lui (…) Si « forme » il y a, la première forme devra être cherchée en Jésus lui-même. En tous cas, ne devra-t-on envisager au moins l’hypothèse ? Mais si cette hypothèse ne peut en rien être précisée, il faut entendre l’argumentation d’un Bultmann, nous disant que le meilleur moyen de surprendre l’activité de Jésus est de deviner quelque chose de la première communauté (…) A la première théorie explicative, on peut répondre ce que déjà l’on nous a plusieurs fois répondu : cette première communauté supposée, existante en deça des témoignages écrits ; qui, en effet, a existé, et dont nous pouvons restituer quelque chose ; nous ne la pourrons jamais percevoir en ses traits réels (…) Pourquoi mettre l’accent sur la première communauté plutôt que sur Jésus lui-même ? »
.

Ce que préconise donc Jean Baruzzi, c’est le retour à Jésus comme clé unique des origines du christianisme.

.

jean-paul yves le goff

http://www.lelivrelibre.net

 

 

 

--------------------------------------------

Précédents envois :

 

6 juillet :

.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/060709/origines-du-christianisme-histoire-de-la-recherche-1

 

 

 

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/060709/origines-du-christianisme-histoire-de-la-recherche-2

 

7 juillet :

.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/070709/origines-du-christianisme-histoire-de-la-recherche-3

 

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/070709/origines-du-christianisme-histoire-de-la-recherche-4-0

_

8 juillet :

.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/080709/origines-du-christianisme-histoire-de-la-recherche-5

.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/080709/origines-du-christianisme-histoire-de-la-recherche-6

.

9 juillet :

.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/090709/origines-du-christianisme-histoire-de-la-recherche-7

.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/090709/origines-du-christianisme-histoire-de-la-recherche-8

.

11 juillet :

.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/110709/origines-du-christianisme-histoire-de-la-recherche-9

.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/110709/origines-du-christianisme-histoire-de-la-recherche-10

.

13 juillet :

.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/130709/origines-du-christianisme-histoire-de-la-recherche-11

.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/130709/origines-du-christianisme-histoire-de-la-recherche-12

.

15 juillet :

.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/150709/origines-du-christianisme-histoire-de-la-recherche-13

.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/150709/origines-du-christianisme-histoire-de-la-recherche-14

.

16 juillet :

.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/160709/origines-du-christianisme-histoire-de-la-recherche-15

.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/160709/origines-du-christianisme-histoire-de-la-recherche-16

.

18 juillet :

.

http://www.mediapart.frhttp://blogs.mediapart.fr/blog/jeanpaulyveslegoff/180709/origines-du-christianisme-histoire-de-la-recherche-17


[1] La chaire changera ensuite de nom et nous ne suivrons pas son évolution.

[2] Outre les deux ouvrages qu’il publiera une fois devenu professeur au Collège de France (Problèmes d’histoire des religions, 1935 et Création religieuse et pensée contemplative (1951), il est l’auteur de Leibniz et l’organisation religieuse de la terre (1907) et Saint Jean de la Croix et le problème de l’expérience mystique (1924)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.