Europe, religions et laïcité : nos ancêtres, les Barbares (5.1)

Extrait du 1er chapitre de LES RACINES RELIGIEUSES ET LAÎQUES DE L'EUROPE

5.1.
La période qui correspond aux « grandes invasions » est celle de la fin de l’antiquité, allant de la fin du IVème siècle au début du VIIème, commencement du Moyen-Age. Cinq dates méritent d’être conservées à l’esprit, comme autant de repères :
- 378, c’et la bataille d’Andrinople qui est le prélude à la fin du grand Empire (Occident et Orient). Les Romains subissent une terrible défaite infligée par les Wisigoths qui, pourtant, étaient précédemment « fédérés » et le seront à nouveau plus tard. L’empereur Valens y périt avec tout son état-major. Le nouvel empereur, son neveu Gratien, qui est chrétien, décide pour se refaire, de prendre comme alter ego un général plusieurs fois victorieux des Barbares, Théodore qui devient donc co-empereur en 379.
- 406 (31 décembre) : des hordes de Barbares (Vandales, Alains, Suèves et des Francs rhénans) franchissent le Rhin et envahissent la Gaule, malgré la défense dirigée par le Romain Aetius, aidé de bataillons de Francs saliens, fédérés).
- 410 : invasion de Rome par les Wisigoths, sous la conduite de leur roi, Alaric.
- 476 : Chute de l’Empire romain d’Occident. L’empereur Romulus Augustule est déposé par le barbare Odoacre, qui est le chef de la garde impériale.
- 496 : date retenue comme étant celle du baptême de Clovis.

Nous allons commencer ce passage en revue des principales peuplades barbares par les Francs, sachant que les autres évoluent ans le même espace et dans le même temps. Ce sont les Burgondes, les Wisigoths, les Ostrogoths, les Vandales et les Lombards. C’est avec ces derniers qui s’installent dans le nord de l’Italie (qui a conservé le souvenir de leur nom) en 568 que finit cette période dites des grandes invasions. L’histoire des Lombards se termine quand Charlemagne s’empare du royaume et le titre en déposant le titulaire légitime, le roi Didier en 774.

Ce qui est très remarquable, c’est que de ces six peuples, Francs, Burgondes, Wisigoths, Ostrogoths, Vandales et Lombards, un seul est païen, ce sont les Francs. Les autres sont chrétiens. Mais nous allons voir plus précisément qu’il existe deux catégories de chrétiens en ce temps, les chrétiens catholiques et les chrétiens ariens. L’historiographie chrétienne s’est plue à répéter que ces Barbares sont de « religion arienne ». Une telle religion n’a jamais existé. L’arianisme n’est pas une religion, c’est une forme du christianisme et nous verrons dans le second chapitre comment cette distinction s’est formée. Il n’est donc pas juste d’opposer à des « chrétiens » tels que, notamment, les Francs sont le devenir à des ariens, comme Burgondes, Wisigoths, etc. Les Francs de Clovis ne sont pas chrétiens, tandis que les Wisigoths d’Alaric seraient ariens. La réalité est que les Francs de Clovis sont chrétiens catholiques et les Wisigoths d’Alaric sont des chrétiens ariens.

(À SUIVRE)

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.