jecdu33
Jean Edouard Canton
Abonné·e de Mediapart

13 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 juin 2020

Comment internet a t il changé la façon de consommer et fermé les centres ville

Comment internet a t il changé la façon de consommer et fermé les centres ville  Des plus petits villages aux grands centres urbains et aux grands centres commerciaux hors de la ville, l'histoire est à peu près la même.

jecdu33
Jean Edouard Canton
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Assaillis par des loyers élevés, de taxes locales sur les entreprises en hausse et de concurrence en ligne, les détaillants ferment les uns apres les autres. Au cours des dernières années, les grandes chaînes de magasins ont soit fermé leurs portes, soit réduit leurs coûts en réduisant leurs activités. 

Il n'y a pas de raison unique, mais on pense que l'augmentation et le développement des achats en ligne sont un facteur majeur du déclin des petits commercants. Mais si le commerce électronique exerce une pression sur les détaillants, peut-être qu'un autre volet de la technologie numérique peut venir à leur secours. C'est la proposition présentée par NearSt, une start-up britannique qui s'est associée à Google pour fournir aux détaillants locaux un moyen d'attirer des acheteurs qui pourraient autrement acheter en ligne.  Une autre possibilité consiste à faire appel à une entreprise de création de site internet toulon

L'ampleur du problème

En vous promenant dans n'importe quelle rue commerçante francaise, vous verrez des magasins vides ou des panneaux annonçant la fermeture des ventes.

Dans ce contexte, NearSt s'est donné pour mission de faire revenir les clients dans leurs magasins locaux, tout en réalisant des bénéfices.

Selon un rapport basé sur une recherche menée par NearSt, les consommateurs  aiment toujours aller dans un magasin. Dans une étude intitulée High Street Futures, la société cite une enquête de TimeTrade suggérant que 75% des consommateurs préféreraient aller dans un magasin physique pour faire un achat, en supposant que l'article soit disponible à la fois hors ligne et en ligne.

Cela soulève la question de savoir pourquoi nous sommes si nombreux à faire des achats en ligne. Eh bien, l'idée de base de Near St est que l'achat d'un produit sur un site de commerce électronique offre un certain degré de certitude. Vous pouvez rechercher l'article désiré en quelques secondes et une fois l’avoir trouvé un click suffit pour les commander. L'alternative est de se rendre dans votre magasin local. Cela implique de se libérer du temps et  il n'y a aucune garantie que le magasin aura le produit que vous voulez.

PROMOUVOIR

Ainsi, NearSt s'efforce de fournir un moyen de vérifier si un article est disponible localement dans un magasin physique avant que vous ne quittiez la maison. Et selon la société, la commodité de cette technologie de vérification des stocks en temps réel.

La clé pour faire fonctionner le projet a été de persuader les propriétaires de librairies - et au départ, l'accent était mis sur les indépendants - de s'inscrire à la plateforme, qui prendrait les données de leurs systèmes d'inventaire. C'était un défi en raison de la diversité des systèmes d'inventaire utilisés, mais heureusement, seules des données "rudimentaires" étaient nécessaires. Aujourd'hui, le système NearSt enregistre environ un demi-milliard de mises à jour de stocks par mois. L'entreprise cite ce chiffre comme preuve que ses données seront à jour et exactes.

Pour aider les commerces et les petits producteurs de Gironde, nous vous proposons 1AmienFrance.com  ( Achat en ligne et petites annonces )

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Aurélien Rousseau, l’autre caution de gauche de Matignon
Le nouveau directeur de cabinet d’Élisabeth Borne, Aurélien Rousseau, a été directement choisi par Emmanuel Macron. Sa réputation d’homme de dialogue, attentif aux inégalités, lui vaut de nombreux soutiens dans le monde politique. D’autres pointent sa responsabilité dans les fermetures de lits d’hôpitaux en Île-de-France ou dans le scandale du plomb sur le chantier de Notre-Dame.
par Ilyes Ramdani
Journal
Législatives : pour les femmes, ce n’est pas encore gagné
Plus respectueux des règles de parité que dans le passé, les partis politiques ne sont toujours pas à l’abri d’un biais de genre, surtout quand il s’agit de réellement partager le pouvoir. Nouvelle démonstration à l’occasion des élections législatives, qui auront lieu les 12 et 19 juin 2022.
par Mathilde Goanec
Journal
Climat : militer dans l’urgence
Une quinzaine de départements français sont touchés par la sécheresse, dix ont déjà dépassé le seuil d’alerte. On en parle avec Simon Mittelberger, climatologue à Météo-France, Cécile Marchand d’Alternatiba et Les Amis de la Terre, et Julien Le Guet, du collectif Bassines non merci.
par À l’air libre
Journal
Orange : la journée des coups fourrés
Redoutant une assemblée générale plus problématique que prévu, la direction du groupe a fait pression sur l’actionnariat salarié pour qu’il revienne sur son refus de changement de statuts, afin de faire front commun pour imposer la présidence de Jacques Aschenbroich. Au mépris de toutes les règles de gouvernance et avec l’appui, comme chez Engie, de la CFDT.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
De l'art de dire n'importe quoi en politique
Le problème le plus saisissant de notre démocratie, c’est que beaucoup de gens votent pour autre chose que leurs idées parce que tout est devenu tellement confus, tout n’est tellement plus qu’une question d’image et de communication, qu’il est bien difficile, de savoir vraiment pour quoi on vote. Il serait peut-être temps que ça change.
par Jonathan Cornillon
Billet de blog
Qui est vraiment Élisabeth Borne ?
Depuis sa nomination, Élisabeth Borne est célébrée par de nombreux commentateurs comme étant enfin le virage à gauche tant attendu d'Emmanuel Macron. Qu'elle se dise de gauche, on ne peut lui retirer, mais en la matière, les actes comptent plus que les mots. Mais son bilan dit tout le contraire de ce qu'on entend en ce moment sur les plateaux.
par François Malaussena
Billet de blog
par C’est Nabum
Billet de blog
par Fred Sochard