Congo : La présence chinoise en Afrique

La Banque mondiale, jugeant le pays trop endetté, n'a jamais voulu le financer. La Chine lui a donc consacré 280 millions de dollars, qui seront remboursés en pétrole congolais... Du pur troc...

La présence chinoise en Afrique

Ainsi, l'usage officiel veut que l'on présente le chantier du barrage d'Imboulou, au Congo, comme un immense succès, susceptible de doubler dès 2009 la production électrique nationale. La Banque mondiale, jugeant le pays trop endetté, n'a jamais voulu le financer. La Chine lui a donc consacré 280 millions de dollars, qui seront remboursés en pétrole congolais. Le résultat ? "Je deviens fou avec ces Chinois, confie sous le sceau de l'anonymat un ingénieur de la société allemande Fichtner, chargée d'inspecter les travaux. Ils sont en train de faire un barrage au rabais." A l'en croire, le ciment utilisé n'a pas la qualité réglementaire et les sondages géologiques ont été bâclés ; à tel point qu'une moitié du barrage repose sur une immense poche d'eau qui ne cesse d'inonder le chantier et menace la stabilité de l'ouvrage...

LIRE LA SUITE : https://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/la-presence-chinoise-en-afrique_653393.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.