Hommage à A. Massamba-Débat : Le Monstre du développement économique du Congo

Avec peu de moyen, mais avec de très importants investissements, ce monsieur a rendu le Congo riche et prospère. Jamais le Congo n’a connu une telle vague de réalisations qu’au temps du formidable concepteur et fantastique Alphonse Massamba-Débat...

HOMMAGE A CE MONSTRE DU DÉVELOPPEMENT ECONOMIQUE: plus d'une cinquantaine d'usines en 5 ans de pouvoir.

01-a-massamba-debat
voici les Réalisations de l'immortel ALPHONSE MASSAMBA-DEBAT (5 ans au pouvoir seulement soit de 1963 a 1968) !

1- Cimenterie domaniale de Loutété (CIDOLOU) ......1.500.000.000 Fcfa, Chantier ouvert : première livraison de ciment Congolais en janvier 1968 (Crédit de la République Fédérale d’Allemagne).

-2 Barrage de la MPAMA ......2.191.780.000 Fcfa (Chantier ouvert crédit Soviétique).

-3 Hôtel des « Cosmonautes » ....560.000.000 Fcfa (200 chambres ; chantier ouvert : crédit soviétique)

4- 2 Immeubles ; 64 logements pour l’assistance Technique ;(Effort congolais) ....300.000.000 Fcfa

5- Usine Textile de Kinsoundi ......1.408.000.000 F CFA (Début de chantier : crédit chinois)

6- O.C.H. 254 Logements construits ; affluence de demandes (3.000 à Brazzaville et 80 à Pointe-Noire)

7-Stade de la Révolution : (Effort Congolais) ......800.000.000 Fcfa 

8- Aide Française ....100.000.000 Fcfa

9- O.F.N.A.C.O.M. : Société d’Etat d’importation.

10- O.N.C.P.A. Collecte et commercialisation des produits sur l’ensemble du Territoire.

11- COLLÈGE TECHNIQUE de Pointe-Noire ......110.000.000 Fcfa

12- (Construction première tranche ; aide de la FAC)

13- Participation à la recherche scientifique :.......122.000.000 Fcfa

14- F.A.C : Construction première tranche C.E.T......1.110.000.000 Fcfa (Pointe-Noire) 

15- Matériel routier ..............150.000.000 Fcfa

16- Quai POTASSE à Pointe-Noire ......15.000.000 Fcfa

17- Recherche minière .............300.000.000 Fcfa

18- Synthèse des Etudes de la vallée du Niari...39.000.000 Fcfa

19- Elevage sous palmiers dans la Sangha ........................300.000.000Fcfa

20- Développement et modernisation de la production cacaoyère dans la Sangha ...95.000.000 Fcfa

21- Développement rural dans la région de Mossendjo....... 105.000.000.Fcfa

22- Développement rural dans la région de Sibiti........64.000.000 Fcfa

23- Développement rural dans la vallée du Niari.....21.000.000.Fcfa

24- Poursuite du cacao dans la Sangha .80.000.000 Fcfa

25- Ceinture maraîchère de Pointe-Noire avec le comité Français de la lutte contre la faim (FED)

26- Ecole normale supérieure....... 300.000.000 Fcfa

27- Renforcement du chemin de fer Congo Océan....................135.000.000 Fcfa

28- Assainissement de Brazzaville....800.000.000 Fcfa

29- Construction de 15 (C.E.G.).Collèges.....................600.000.000.Fcfa

30-Création de Palmeraies sélectionnées dans la Cuvette Congolaise....745.000.000 Fcfa

31- Elevage de bovin dans le Niari ... 345.000.000 Fcfa

32- Société nationale des transports fluviaux...................... 350.000.000 Fcfa

INVESTISSEMENTS MIXTES ÉTAT ET PRIVÉS.

33- Compagnie des Potasses du Congo... 20.000.000.000 Fcfa (Participation Etat 7,5% chantier ouvert)

34- SOSSUNIARI ............4.000.000.000 Fcfa (Participation de l’Etat 33% ; travaux en cours).

35- Savonnerie du Congo (SAV Congo) .....90.000.000 Fcfa (participation Etat 48%).

36-Société Nationale des transports fluviaux........350.000.000 Fcfa (Investissement subvention du FED)

37- Société Nationale d’Elevage (SONEL). 80.000.000 Fcfa (Participation Etat 58%)

38- Compagnie minière de la Moufoumbi (Participation Etat 20%).

39- Société Minière de la Mpassa (Participation Etat 20%).

40- Société de Transformation de bois. (Participation 15%).

41- Complexe de pêche industrielle. ... 800.000.000 Fcfa

42- Usine de farine de poisson (crédit Anglais) :

43- Industrie de verres (crédit Anglais)

44- Industrie de la pâte à papier (crédit Anglais)

45- Fabrique de cahiers d’écoliers ;

46- industrie de la céramique (crédit Allemand) ;

47- Petite fonderie produisant fer à béton, tôles, outillage agricole ;

48- usine de conserverie de fruits ;

PROJETS RÉALISÉS PAR LE PRIVÉ DEPUIS LA RÉVOLUTION.

49-SOCOBOIS à Dolisie : sciage, déroulage, placage.......625.000.000 Fcfa.

50- Placage : sciage, déroulage, Placage 118.000.000 Fcfa

51- Boisson Africaines de Brazzaville ... 100.000.000 Fcfa

52- Afrisbois .................60.000.000 Fcfa

SOCODI (USINE DE DISQUE).

53- Bata (Chaussures caoutchouc, plastique et cuir) ........ 88.300.000Fcfa

54- SHELL (fabrique de lubrifiants) ......170.000.000 Fcfa

55- Africaplast (Articles le ménage en plastique)......59.000.000 Fcfa

56- Grand Moulin du Congo ..........50.000.000 Fcfa

57- Kronenbourg ................1.000.000.000 Fcfa.

CONCLUSION.

Il faut noter qu'avec peu de moyen mais avec de tres importants investissements ce monsieur a rendu le Congo riche et prospère .Car, depuis l’ère coloniale jusqu'à la chute du régime du Président Fulbert Youlou, jamais le Congo n’a connu une telle vague de réalisations qu’au temps du formidable concepteur et fantastique Alphonse Massamba-Débat. Au temps de ce « monstre » du développement au pouvoir, l’activité économique semblait se développer et tendre vers une organisation économique à l’intérieur du pays. 

Ceci s’explique par l’apparition de plusieurs industries légères de transformation et de commercialisation des produits. Avec Massamba-Débat, le Congo était un pays a revenu intermédiaire comme la chine ( sans revenu pétroliers seulement avec le bois ) , mais actuellement nous allons encore nous endetter auprès de ce même pays .

----------------------------------------------

NOTRE COMMENTAIRE : Pour rappel, le président Massamba-Débat a été assassiné en mars 1977, suite à l'assassinat du président Ngouabi, par le même bougre qui enfonce le pays dans l'abîme, grâce à la France de Jacques Chirac, Jacques Foccart et la société ELF qui l'ont aidé à revenir au pouvoir par la violence, un coup d'Etat qui a couté la vie à des centaines de milliers de Congolais, massacrés. Son corps, comme celui de feu président de la Cour Suprême, Joseph Pouabou en 1965, n'a jamais été retrouvé. C'est une habitude sans doute tribalo-clanique chez les Sassou & Nguesso. Il n'est pas exclu que son corps ait pu être mangé, peut-être, rien n'est exclu.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.