Si le président Youlou a tout volé, que fait Sassou Nguesso ?

Le fils de Sassou dit : "Je suis si fier de mon père !" après avoir contracté 3 contrats d’assurance-vie pour ses 3 enfants respectivement âgés de 8, 6 et 4 ans en 2012, dont le montant total s’élève à 695 millions FCFA (Charlie Hebdo n° 1071 du 26 décembre 2012).

SI LE PRESIDENT YOULOU A TOUT VOLE, QUE FAIT SASSOU NGUESSO ?

Christel Sassou Nguesso : "Je suis si fier de mon père !" après avoir contracté 3 contrats d’assurance-vie pour ses 3 enfants respectivement âgés de 8, 6 et 4 ans en 2012, dont le montant total s’élève à 695 millions FCFA (Charlie Hebdo n° 1071 du 26 décembre 2012).

A entendre les révolutionnaires et les syndicalistes de 1963 : "Youlou a tout volé, nous rebâtirons de nouveau !". C'est la chanson qu'ils avaient écrite pour la circonstance pour le pousser à la démission. Il fut jeté en prison comme un malpropre.

Le vice-président Jacques Opangault, en mission officielle au Vatican, écourta son voyage et rentra dare-dare au Congo pour se constituer aussi prisonnier en affirmant : "Si le président Youlou a tout volé alors moi aussi j'ai tout volé puisque je fais partie du gouvernement. Je dois être mis en prison..." Embarras général.

Mais, la vraie raison : il fallait chasser ce Lari du pouvoir !

Tout le monde s'y était mis. Au bout de 3 journées de mouvement social, 13, 14 et 15 août 1963, pompeusement baptisés "les trois glorieuses", le président Fulbert Youlou démissionna sans ordonner à l'armée de protéger le pouvoir. Il quitta la tête haute sans avoir versé aucune goutte de sang...

Question : Si le président Fulbert Youlou avait tout volé, que fait Sassou Nguesso lorsqu’il achète des appartements à ses petits-enfants ; lorsqu'il est impliqué dans les BMA ? Que fait son fils Denis Christel Sassou Nguesso lorsqu’il souscrit des contrats d’assurance-vie pour ses 3 enfants âgés de 9, 7 et 5 ans en 2013, qui sont les petits-enfants de son père, le génocidaire Sassou Nguesso, dont il dit : "Je suis si fier" d'avoir un tel papa ?

Et pour cause. Il est "si fier" de son papa qui lui laisse sans broncher de souscrire des contrats d’assurance-vie avec de l'argent public volé au trésor public !

Face à cette situation, que font aujourd'hui les syndicalistes, les Matsika, les Ndalla Graille, les Noumazalaye et Cie ? Que font les UJSC et autres organisations des jeunes lorsque Sassou Nguesso et Cie dévastent le pays et les peuples ? Que font l'armée et autres milices ?

A-t-on entendu chanter à tue-tête : "SASSOU NGUESSO A TOUT VOLE... Nous allons reconstruire de nouveau !" ?

La chasse aux lari se poursuit...

Comme quoi, si c'était quelqu'un du Pool : l'armée, le PCT, l'UPADS, les milices et autres organisations des jeunes se seraient déjà ligués comme un seul homme pour faire haro sur l'homme du Pool !

Haro sur le président Modeste Boukadia...

C'est déjà le cas du président Modeste Boukadia. Au cours des meetings populaires dûment autorisés par le pouvoir, il réclame un Gouvernement d'Union Nationale pour éviter la faillite du pays, comme il est lari, il est condamné à trente (30 ans) ans de travaux forcés. Il est arrêté arbitrairement et jeté en prison comme un malpropre pendant 575 jours où il est torturé et on lui attribue le Matricule 217 !

Peu importe sa condamnation, pour trouver des solutions idoines à la crise de légitimité populaire et de la légalité républicaine qui font défaut au pouvoir de Brazzaville, il propose la Conférence Internationale pour solder devant la communauté internationale tout le passif qui mine le Congo, tout le monde se ligue contre lui. On crée des associations dans tout Paris pour contrer cette idée proposée par un lari...

Tout le monde se lève pour dire NON à Boukadia Modeste parce que d'après eux, c'est un tribaliste (sic !) ou parce qu’il a proposé la partition du pays (re sic !) mais surtout parce qu’il est lari ! La tare indélébile qu'il ne faut pas avoir lorsque l'on fait de la politique au Congo. C'est le "Tout sauf lari" ! Qui dit le contraire…

Dans tout Brazzaville, à chaque coin de rue, on murmure que la diaspora de Paris sera invitée au dialogue sans préalable organisée par l'ancien ministre de l'Intérieur, de sinistre mémoire, Mberi Martin, avec l'argent du général Jean Dominique Okemba. Il se dit aussi qu'une forte somme d'argent a été envoyée à Paris pour faciliter la participation de la diaspora à ce dialogue sans préalable, sans la présence de la communauté internationale. Ce sera un dialogue entre congolais pour contre-carrer la tenue de la Conférence Internationale des Nations unies pour le Congo et qui permettra à Sassou Nguesso le génocidaire d'être candidat en 2021...

M. Lého-Ouamba, Femme, Amie et Maman (FAM).

Contact :
Twitter : @PMLeho
Facebook : http://www.facebook.com/pauline.leho

Le 11 avril 2019

Mis à jour Moungali – Brazzaville, le 11/04/2019

LIRE LA SUITE : https://femmesdelafrique.wordpress.com/2019/04/11/si-le-president-youlou-a-tout-vole-que-fait-sassou-nguesso/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.