CONGO-DIASPORA : Du nouveau chez les "inconciliables" !

andrea-ngombet-nous-sommes-le-pool
Tiens, tiens, du nouveau chez "les inconciliables" ! Les chantres de l’indivisibilité et de l’unité du Congo se réveillent enfin ! Ils jurent aujourd’hui : "Nous sommes le Pool", ils écrivent empressés : "L’œuvre de réconciliation nationale commence ici et maintenant. Elle est la condition sine qua none de la restauration de la démocratie."

Toute réconciliation suppose au moins deux protagonistes, le Pool a été cité mais nous ignorons encore tout de l’autre. Tout, sauf... le reste du Congo ? La surprise est donc grande d’apprendre que le pays est divisé. Par qui ? Pourquoi ? Cela reste un mystère qui ne nous est pas révélé dans cette proclamation d’amour envers ceux du Pool.

pool-extermination-programmee
Tiens, ça me rappelle que l’ancien ministre (Mottom) de cet État fantoche qu’est devenu le Congo nous parle lui aussi de réconciliation, en même temps que l’ancien ministre délégué auprès de la primature, Okombi Tsalissan, se dit contrit des dégradations dans la population, du pillage des ressources du pays, de l’asservissement du peuple ...

  • Une chorale ?
  • Un couplet entamé en chœur entre ceux-ci et ceux là-bas ?

Ne préjugeons pas de la duplicité des hommes, mais tout de même ... !

C’est Modeste Boukadia qui doit se sentir heureux de se trouver conforté par la maturité subite ou feinte de ceux qui voyaient sur tout le territoire des congolais égaux et sans distinction.

Qui vivra saura...

Jean-Claude Mayima-Mbemba

andrea-ngombet-reponse-de-mme-bantsimba
 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.