Allons à la Conférence internationale sur le Congo...

boukadia-zinga
Allons à la conférence internationale sur le Congo, faisons nous  confiance  et faisons confiance à Monsieur  Modeste Boukadia.
_________________________

Chers compatriotes et amis du Congo Brazzaville,

Je reviens vers vous aujourd'hui pour vous inviter à l'Union et vous  redonner à lire la vision du Président du C.D.R.C sur le Congo :

« (...) Pour toutes les populations du Congo, à l'exception de ceux qui ont des intérêts ou des alliances souterraines avec le dictateur Denis Sassou et son système, est de voir le tyran partir d'une façon ou d'une autre.

Mon engagement va dans le sens de faire partir Sassou et d'installer la gouvernance démocratique par l'union nationale.

Mes partenaires sont mobilisés pour cet objectif et pour ce seul objectif sans détruire aucune vie innocente  car il y a eu trop de morts dans toutes les prises ou la conservation de pouvoir par la force. Et ce sont toujours les mêmes qui meurent pour que les autres s'installent.

J'ai déjà dit à maintes reprises que je ne fais pas partie de ceux qui veulent faire un coup d'État au Congo. Mes partenaires ne sont pas là pour financer ces opérations. Ils sont là pour construire le Congo d'après Sassou. Ceux qui veulent faire un coup d'État doivent se financer eux-mêmes par leurs propres réseaux et non faire appel à mes réseaux.

Enfin, je puis vous assurer (...) que je ne suis en compétition avec personne.
Je travaille pour l'union nationale afin que le peuple congolais cesse de vivre dans la peur de l'autre. La meilleure manière d'amener nos multiples populations vers la nation est de mettre fin à la conquête du pouvoir par les armes mais d'y arriver par la voie la plus estimable possible qu'est la démocratie. Aller vers l'union nationale est la meilleure sécurité pour tout le monde. C'est la raison pour laquelle, j'ai mobilisé mes partenaires dans la réalisation de la conférence internationale qui forcément se tiendra hors du Congo afin que le tyran-dictateur Denis Sassou soit débarqué de manière diplomatique.

En conclusion, mes partenaires ne sont pas là pour financer les coups d'État ... et je ne suis en compétition avec personne...»

Tchicayat Zinga
Président de RECIDIV ( Rencontre Citoyenne pour la Défense de nos Intérêts par le Vote  :Association loi 1901- cf. Journal Officiel de la République française du 24 mai 2003).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.